Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Micron ne veut pas de TMC

Par - Source: DigiTimes | B 1 commentaire

Micron et Nanya ont annoncé qu’ils n’intègreraient pas TMC, le projet d'entreprise mené par le gouvernement taïwanais.

TMC

Le gouvernement taïwanais oeuvre à la création de TMC (Taiwan Memory Company), une entité qui regrouperait des fabricants de mémoire afin de mieux affronter la concurrence et la crise. Elpida et Micron étaient les premiers candidats sur la liste du gouvernement, mais Micron vient de refuser l’offre.

La réponse de Micron

La firme s’est dite particulièrement concernée par le fait que les brevets de toutes les entreprises seraient mis en commun. Or, Micron estime que ses technologies sont plus avancées que celles d’Elpida par exemple et qu’au final, l’accord ne profiterait qu’aux plus petits acteurs. D’un autre côté, c’était probablement ce que le gouvernement taïwanais espérait lorsqu’il a demandé à une grosse compagnie américaine comme Micron de rejoindre de plus petits acteurs taïwanais.

À époque désespérée...

Micron a donc décidé de faire bande à part, ce qui pourrait faire tomber le projet TMC à l’eau. Au-delà des interrogations qui planent sur une compagnie si étroitement liée au gouvernement, cette histoire témoigne des bouleversements que connaît le marché de la mémoire. Les petits acteurs se trouvent dans une impasse financière et technologique et il ne serait pas surprenant de voir de nombreux fabricants mettre la clé sous la porte d’ici les prochaines années. Qimonda semble d'ailleurs avoir ouvert le bal (cf. « Un avenir bien sombre pour Qimonda »)

Afficher 1 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Anonyme , 10 avril 2009 10:01
    mince et moi qui croyait que TMC c'était une chaine de télé monegasque