Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le Tegra transforme NVIDIA

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 2 commentaires

TegraTegra

NVIDIA vient de publier un nouveau chiffre d’affaires record de 1,20 milliard de dollars (930 millions d’euros) pour un bénéfice de 209,1 millions de dollars (164 millions de dollars) durant le troisième trimestre de cette année. Sa croissance est portée par sa division produits grand public (qui inclut les Tegra) qui a crû de 27,6 % par rapport à la même période l’année dernière et sa division GPU grand public (+ 14,7 %).

Transformation du modèle économique de NVIDIA

Pour la première fois de l’histoire de la société, le chiffre d’affaires de sa division produits grand public (243,9 millions de dollars, soit 191 millions d’euros) a dépassé celui de sa division destinée aux solutions pour professionnels (220,6 millions de dollars, soit 173 millions d’euros). C’est une étape importante qui témoigne de la popularité des Tegra et la transformation du modèle économique de la société.

Comparativement, prenons les résultats trimestriels financiers de NVIDIA publiés en août 2009, juste avant la commercialisation du premier produit intégrant une puce Tegra, le Zune HD, qui fut mis en vente en septembre 2009. À cette époque, le département vendant les Tegra ne rapportait que 46,2 millions de dollars (32,4 millions d’euros à l’époque). En l’espace de trois ans, les revenus de la division grand public ont été multipliés par 5 et le département représente 20 % de son chiffre d’affaires total, contre 6 % au troisième trimestre 2009.

KeplerKeplerUne transformation positive et soutenue

Le mouvement de transformation que connaît la société ne montre pas de signes de faiblesse. Au contraire, le département grand public a crû de 35,7 % d’un trimestre à l’autre. Il faut tout de même prendre ce chiffre avec des pincettes. La croissance importante s’explique par une augmentation des commandes de la part des fabricants qui préparaient leur catalogue de Noël. On en voit d’ailleurs aujourd’hui les fruits avec la sortie, entre autres, des Nexus 7 et du Surface, qui utilisent la puce de NVIDIA.

La leçon qu’il faut en tirer est que la diversification du modèle économique de NVIDIA n'est pas éphémère et elle le rend moins vulnérable aux aléas du marché des processeurs graphiques. Par exemple, la demande en solution professionnelle a baissé de 4,2 % d’une année sur l’autre en raison d’une chute des investissements en entreprise liée à des conditions macroéconomiques difficiles en Europe. La popularité des Tesla au sein des supercalculateurs américains n’a pas été suffisante pour renverser la tendance (cf. « Un supercalculateur dopé aux GPU pour l’Université d’Oxford »). Néanmoins, la transformation de NVIDIA lui a permis de maintenir des fondamentaux solides, dont une marge brute de 52,9 % en hausse de 0,7 %, malgré la baisse de croissance d’un secteur connu pour sa rentabilité exceptionnelle. L’investissement Tegra porte donc de très bons fruits.

Commentaires
Afficher 2 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Squonk , 11 novembre 2012 16:32
    Citation :
    un bénéfice de 209,1 millions de dollars (164 millions de dollars)


    Je ne savais pas que le cours du dollar était si faible par rapport au cours du dollar! ;) 
  • 1815 , 11 novembre 2012 19:49
    le dollar canadien probably. :lol: