Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

WebOS devient open source et le TouchPad est réssuscité

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 0 commentaire

HP a annoncé vendredi dernier qu’il allait proposer webOS à la communauté open source. Après des mois d’incertitude sur le sort du système d’exploitation, le communiqué de presse affirme qu’il s’agit d’une occasion pour améliorer les applications et les services web alors qu’il donne une nouvelle vie au TouchPad. De nombreuses voix affirment néanmoins que cette décision signifie la mort du système d’exploitation.

La saga HP de 2011

En avril 2010, HP racheta Palm pour 1,2 milliard de dollars. Palo Alto avait de grands rêves pour son projet et il comptait vendre des imprimantes et des netbooks sous webOS (cf. « HP promet des netbooks sous WebOS » et « HP veut mettre WebOS dans ses imprimantes »). 2012 devait aussi être l’année de webOS sur PC. Après des échecs commerciaux assez importants, Leo Apothéker, à l’époque P.D.G de HP, décida de lancer un grand mouvement de restructuration. Il voulait créer un nouvel IBM en abandonnant le marché des PC et des terminaux webOS (cf. « HP met fin au TouchPad et veut vendre sa division PC »). Les actionnaires furent loin d’apprécier cette idée et après une action en chute libre pendant plusieurs semaines, la firme décida de le remplacer par Meg Whitman (cf. « HP change encore de P.D.G »).

Mme Whitman a remis HP sur le marché des ordinateurs grand public (cf. « HP fait machine arrière : plus question de vendre sa division PC »), mais le sort de webOS était incertain. Les rumeurs affirmaient que la firme ne l’utiliserait que dans ses imprimantes (cf. « webOS serait limité aux imprimantes »). HP aurait aussi contacté Bank of America Merrill Lynch pour trouver un acquéreur (cf. « HP chercherait à vendre webOS »).

webOS et le TouchPad de nouveau sur le devant de la scène

Aujourd’hui, nous savons qu’il passera en projet open source et le P.D.G de HP affirme que la société devrait commercialiser de nouvelles tablettes. Elle abandonnerait par contre du marché des smartphones. Bref, le TouchPad est ressuscité. Il n’y a aucune date précise pour le moment, mais dans un entretien donné à The Verge, Mme Whitman a promis de nouveaux produits webOS et elle affirme que les tablettes sont une « réelle possibilité ».

De nombreuses questions restent tout de même en suspens. Nous ne savons pas encore quelle licence le projet webOS adoptera. Les spéculations penchent pour un modèle Apache plus libéral. On ne sait pas non plus ce que la firme attend réellement de son système. HP a par contre expliqué qu’il se donnait plusieurs années pour juger du succès de son projet. Il gardera aussi une équipe de développement webOS.

Ambiance plutôt morose

Les réactions sur la Toile sont principalement pessimistes. ZDNet titre que webOS est condamné à l’échec, PC World se demande s’il ne s’agit pas d’une condamnation à mort et Macworld parle simplement de survie. Ars Technica y voit tout de même une lueur d’espoir et anticipe un système plus ouvert qu’Android. HP a d’ailleurs mis en avant son désir de remplacer certaines technologies propriétaires par des codes ouverts.

webOS est un système d’exploitation intéressant qui a des atouts indéniables. Il a néanmoins pris du retard par rapport à la concurrence. La grande question est de savoir s’il pourra le rattraper. Le code source de webOS n’est pas encore disponible, mais HP invite les développeurs à participer à une discussion autour de sa publication.

Commentaires
Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires