Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Configuration de test et débits

L'USB 3.0 en pratique : quels gains ?
Par , Achim Roos
Matériel
ComposantsDétails
ProcesseurIntel Core i7-920 (45 nm, 2,66 GHz, 1 Mo de cache L2, 8 Mo de cache L3)
Carte-mèreSupermicro X8SAX
(Socket 1366)Révision : 1.0
Chipset : Intel X58 + ICH10R
BIOS : 1.0B
RAM3 x 1 Go de DDR3-1333 Corsair CM3X1024-1333C9DHX
Disque dur système
Seagate NL35 400 Go
ST3400832NS
7 200 tr/min, SATA/150, 8 Mo de cache
Contrôleurs de stockage
eSATA : eSATA intégré (ICH10R)
USB 2.0 : USB 2.0 intégré (ICH10R)
USB 3.0 : NEC D720200F1 (Gigabyte GA-USB3.0)
AlimentationOCZ EliteXstream 800 watts
OCZ800EXS-EU
Benchmarks
Mesure des performances
h2benchw 3.13
Performances en E/S
IOMeter 2008.08.18
OS et pilotes
OSWindows 7 Édition Intégrale

Débit en lecture

Débit en écriture

L’USB 3.0 permet de plus que doubler les débits maximaux par rapport à l’USB 2.0, de même que les débits moyens ; les débits minimaux, quant à eux, sont plus de 50 % plus élevés. À titre d’information, nous avons utilisé pour ces tests le même Samsung S2, mais connecté en USB 2.0 ou en USB 3.0.

Débit du cache

Il apparaît clairement que l’interface USB 3.0 est considérablement plus rapide que le disque dur Samsung lui-même ; seul un SSD serait capable de faire réellement usage des 190 Mo/s de bande passante dont elle dispose. Du côté des disques durs, seuls les modèles professionnels commencent à atteindre de telles vitesses, et encore…