Le VDSL2 bientôt autorisé en France ?

La France rurale va-t-elle bientôt pouvoir bénéficier des avantages de la technologie VDSL2 ? C’est en tout cas ce que laisse espérer la récente validation de ce protocole par le comité technique de l’Arcep (l’Autorité de régulation des télécoms). Ce même comité pourrait rendre un avis favorable au déploiement du VDSL2, peut-être d’ici la fin de l’année. Cela ne signifie toutefois pas obligatoirement que la technologie sera disponible dès le début de l’année prochaine : il a en effet fallu attendre trois ans entre la validation de la technologie ADSL2+ et son autorisation d’utilisation sur le sol français…

Alternative au FTTH

En pratique, le VDSL2 est une solution alternative intéressante à la fibre optique. En utilisant la paire de cuivre de la boucle locale « sur le dernier kilomètre », il est possible d’atteindre des débits symétriques de l’ordre de 50 Mbps. Les sous-répartiteurs intermédiaires doivent, eux, être reliés au NRA par une liaison en fibre optique. Mais au final, l’utilisation de la technologie VDSL2 s’avère moins coûteuse que la solution 100% fibre optique FTTH.

On notera au passage que les FAI travaillent sur cette technologie depuis quelques temps déjà. Les Freebox Revolution sont par exemple compatibles avec le VDSL2. Bouygues annonce lui aussi être prêt, de même que SFR qui indique même que grâce à la technologie DSM (Dynamic Spectrum Management) mise au point par la société américaine Assia, il parvient à atteindre un débit de 150 Mbps en VDSL2. Orange serait d’ailleurs en discussion avec cette même société afin de rattraper son retard.

Il n’est enfin pas inutile de rappeler que l’objectif national est de raccorder 70% de la population française au très haut débit d’ici 2020, et 100% d’ici 2025. La validation de la technologie VDSL2 par l’Arcep représente donc une étape importante pour l’accès des zones périurbaines et rurales au très haut débit.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
23 commentaires
    Votre commentaire
  • spamplemousse
    Mouaif, vu la tronche du graph ça ne changera véritablement quelque chose que pour ceux qui habitent à moins d'1km du dslam.
    Pour les autres qui se coltinent déjà un débit anémique, ça ne changera pas grand chose...

    On est très très loin de l'alternative au FFTH ou à l'accès au haut débit pour la "France rurale"...
    2
  • Basilic et Pistou
    Les Freebox Revolution sont par exemple compatibles avec le VDSL2. Bouygues annone lui aussi être prêt, de même que SFR qui indique même que grâce à la technologie DSM (Dynamic Spectrum Management) mise au point par la société américaine Assia, il parvient à atteindre un débit de 150 Mbps en VDSL2. Orange serait d’ailleurs en discussion avec cette même société afin de rattraper son retard.

    :o C'est pas beau de marquer sa préférence comme ça !!! [:ptdr2][:ptdr2][:ptdr2]

    Comme quoi, une bête coquille ... :whistle:
    0
  • okey-dokey
    spamplemousseMouaif, vu la tronche du graph ça ne changera véritablement quelque chose que pour ceux qui habitent à moins d'1km du dslam.Pour les autres qui se coltinent déjà un débit anémique, ça ne changera pas grand chose...On est très très loin de l'alternative au FFTH ou à l'accès au haut débit pour la "France rurale"...


    Si ça change, car on ne parle plus de la liaison avec le NRA mais avec les sous-repartiteurs. Ce qui reduit énormément la distance de la boucle finale et autorise ce genre de technique et donc de débit.


    Je me demande juste une chose, à froid comme ça, les débits sont-ils symétriques ou asymétriques en VDSL2 ? Parce que bon, taper du 100Mbit/s en DL c'est sympa mais si c'est pour se traîner du 1Mbit/s maxi en U/L personnellement ça ne m’intéresse pas.
    1