Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Intel Atom 230 (1,6 GHz)

Nano vs Atom vs Athlon : la guerre des Watts
Par , Tom's Hardware France

Le processeur Atom d’Intel est la dernière nouveauté au catalogue du fondeur, et il vise spécifiquement une faible consommation et un faible prix. L’Atom s’est donc logiquement retrouvé dans nombre d’UMPC et de nettops. En fait, l’Atom semble être un produit idéal dès que le prix et/ou la consommation électrique sont un problème.

Détails techniques

Intel a créé un nouveau packaging pour son Atom, le 441-ball Micro-FCBGA. Tous les processeurs Atom sont soudés à leur carte mère ; il sera donc impossible de faire évoluer une machine si plus de puissance devient nécessaire.

Les processeurs sont cadencés entre 800 MHz et 1,8 GHz. Dans notre cas précis, nous avons utilisé une carte mère utilisant le modèle le plus courant à 1,6 GHz (Atom 230). Son TDP nominal est de 4 W seulement, ce qui en fait le processeur x86 généraliste le moins énergivore. Les autres produits ayant une consommation si basse ne délivrent pas le quart des performances d’un Atom.

L’Atom détient le record

Grâce à la gravure en 45 nm d’Intel, les CPU Atom sont réellement impressionnants, qu’on le veuille ou non. Un die mesurant 26 mm² est ridiculement petit, comme vous pouvez vous en rendre compte sur les photos. Le die d’un Athlon 64 est trois fois plus large (77,2 mm²) et même le VIA Nano occupe deux fois plus de place (63 mm²). Et la fréquence de 1,6 GHz associée à un TDP de seulement 4 W, comparée au 25 W du Nano à 1,8 GHz, montre clairement que l’Atom est plus efficace. Nous verrons cependant que le Nano offre de meilleures performances.

Rapidité moyenne, Excellente performance par Watt

L’Atom est une puce basse consommation, et donc pas des plus rapides. On remarque qu’il s’en sort très bien dans tous les benchmarks où l’HyperThreading peut s’exprimer. Le second coeur logique généré par l’HT a un impact positif par exemple dans SYSmark 2004 et WinRAR, qui était optimisé multithread.

Soulignons encore une fois que l’offre d’Intel pourrait être encore plus performante si le reste de la plateforme était plus optimisé (le chipset notamment). Nous attendons avec impatience l’Atom dual core, qui devrait rendre possible de nouveaux niveaux de performances dans le domaine de la basse consommation. Sans oublier 2010, lorsque Lincroft, la deuxième version de l’Atom entrera en scène, qui possèdera un contrôleur mémoire et un coeur graphique à même le die du CPU.