Il faut sauver le Nabaztag !

Violet, la société à l’origine du célèbre Nabaztag, ne va pas très bien. Son chiffre d’affaires serait passé de 3,1 millions d’euros en 2007 à seulement 2,2 millions d’euros en 2008. Placée en redressement judiciaire le 30 juin dernier, la société cherche depuis cette date un repreneur, lequel devra obligatoirement déposer sa candidature avant le 4 septembre prochain. Dans le cas contraire, Violet pourrait bien mettre définitivement la clé sous la porte.

Et si la solution venait de la communauté d’utilisateurs ? C’est en effet l’idée qu’ont eu Emmanuel Moll et Franck Nouyrigat, deux utilisateurs du célèbre lapin Wi-Fi. Le duo a ainsi mis en ligne un site - SaveNabaztag.com - destiné à regrouper les internautes, avec comme objectif le rachat pur et simple de la société en difficulté. 2 millions d’euros sont nécessaires au total, mais chacun est libre d’investir la somme qu’il souhaite. En résumé : sauvez un lapin, faites une promesse d’achat !

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Je suis particulièrement choqué par le malheur qui frappe cette société indispensable à notre bien être commun. C'est la pire nouvelle de la crise.


    Bon, ça passe après ce petit lapin en train de mourir de la myxomatose, que j'ai vu au bord la route avant hier. Petit lapin dont je me fout complètement...
    1
  • Il serait tout de même étonnant qu'une entreprise soit sauvée par des promesses de don...

    Je ne pense pas que le tribunal de commerce puisse allé dans le sens d'un repreneur virtuel dont la monnaie sera un ensemble de promesse de don sous la forme de mails ....

    Et dans l'hypothèse où ces dons ce transforment avant le dépôt de candidature en € je me demande dans qu'elle mesure cela ne pourrait pas ce transformer en une arnaque...
    1
  • Bah, y'a bien eu blender qui a été racheté par la communauté open source, alors pourquoi pas eux aussi.
    1