Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Wuala : le P2P comme solution de stockage

Par - Source: Wuala | B 5 commentaires

Alors que les disques durs atteignent désormais plusieurs To, l’industrie du stockage en ligne des données ne s’est jamais sentie aussi bien. Amazon S3, Azure Storage ou encore Sun Cloud Storage sont quelques exemples de ce que proposent à l’heure actuelle aux entreprises les grands noms de l’industrie informatique.

Le grand-public a également accès à de nombreuses offres de stockage en ligne, d’un volume généralement limité à quelques Go. Ainsi, Microsoft a lancé SkyDrive, une offre de stockage en ligne gratuite, directement intégrée à son espace Live et offrant un espace de stockage de 25 Go. Mais ces solutions « classiques » font généralement appel à des serveurs eux aussi classiques, ou à des plates-formes en nuage. Le constructeur LaCie pourrait toutefois secouer ce marché avec Wuala, sa propre offre de stockage en ligne.

Du stockage en P2P

Si les services proposés ne sont à première vue pas très originaux (stockage, sauvegarde et partage sécurisé des données), le système de stockage choisi l'est en revanche un peu plus. En effet, les fichiers sont stockés sur des serveurs classiques, mais également sur un nuage de stockage composé… d’une partie des disques durs des utilisateurs.

L’offre de base - gratuite - se résume à un espace de stockage de 1 Go. Pour étendre cette capacité, il est possible de sortir son portefeuille, et donc d’acheter des Go supplémentaires, ou bien de préférer mettre à la disposition de Wuala une partie de son disque dur. Seul contrainte : rester connecter un minimum de temps par jour. L’espace de stockage en ligne obtenu via ce système est d’ailleurs proportionnel à l’espace offert à Wuala et au temps d’accessibilité de votre ordinateur. En d’autres termes, il est possible d’obtenir de l’espace supplémentaire de stockage en troquant de l’espace de son propre disque dur.

Les données stockées en ligne peuvent bien entendu être consultées de n’importe où. Les fichiers sont cryptés et stockés à des endroits différents. Il est possible de sauvegarder automatiquement certains fichiers, et même de restaurer des fichiers supprimés. Il est même possible d'intégrer cette solution de stockage en ligne directement dans l'explorateur de Windows. Bref, une offre intéressante, mais qui risque toutefois de poser un problème d’ordre juridique : que se passerait-il si un utilisateur hébergeait, sans le savoir, des fichiers soumis à droits d’auteur ?

Afficher 5 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • omega2 , 21 avril 2010 22:15
    La question que je me pose c'est surtout : que se passera t'il le jour où des utilisateurs cesseront de ce connecter? Si les fichiers qu'ils hébergaient avant leur départ n'étaient pas dupliqué ailleurs alors ils auront disparu du réseau.
    Bye bye l'idée de stockage un minimum sécurisé.
  • larsirion , 21 avril 2010 22:38
    ben c'est très simple
    les fichiers ne sont pas dupliqués qu'une seule fois donc si quelq'un supprime le stockage qu'il offre, il n'y a pas de problème, ils existent ailleurs et seront répliqués chez quelqu'u d'autre

    quant à la dernière question de l'article, elle n'a aucun sens vu que les données hébergées sur les disques durs persos ne sont pas des fichiers entiers mais des morceaux de fichiers afin de garantir que les données ne puissent être lues par celui qui met du stockage à disposition
  • pluies , 22 avril 2010 10:14
    larsirionben c'est très simpleles fichiers ne sont pas dupliqués qu'une seule fois donc si quelq'un supprime le stockage qu'il offre, il n'y a pas de problème, ils existent ailleurs et seront répliqués chez quelqu'u d'autre

    Et si deux personnes possédant en miroir un fragment précis du fichier se déconnectent ? Le fichier entier ne peut être récupéré.

    Le P2P marche généralement assez bien puisque chacun a une copie conforme du fichier (une fois fini de télécharger). Ca réduit drastiquement les risques de pertes de données. Par contre tout découper et distribuer, pour du stockage, je suis pas convaincu...

    larsirionquant à la dernière question de l'article, elle n'a aucun sens vu que les données hébergées sur les disques durs persos ne sont pas des fichiers entiers mais des morceaux de fichiers afin de garantir que les données ne puissent être lues par celui qui met du stockage à disposition

    Pour faire un parallèle (un peu capillotracté), on pourrait demander : si quelqu'un vole une Ferrari, et stocke des pièces dans ton garage... Est-ce que tu es coupable de recel ?
  • syrus_38 , 22 avril 2010 10:53

    "que se passerait-il si un utilisateur hébergeait, sans le savoir, des fichiers soumis à droits d’auteur ?"
    - que se passe t-il quand des objets volés ou détenus illégalement sont déposés dans des coffres loués par des banques ?
    La pertinence du problème juridique évoqué trouve un début de réponse dans la détention "de bonne foi" compte tenu de "l'exigence de confidentialité du service proposé."
  • Yannick G , 22 avril 2010 11:01
    syrus_38"que se passerait-il si un utilisateur hébergeait, sans le savoir, des fichiers soumis à droits d’auteur ?"- que se passe t-il quand des objets volés ou détenus illégalement sont déposés dans des coffres loués par des banques ?La pertinence du problème juridique évoqué trouve un début de réponse dans la détention "de bonne foi" compte tenu de "l'exigence de confidentialité du service proposé."


    Encore faut-il avoir la possibilité de prouver sa bonne foi. Et avec le monstre HADOPI, je ne suis pas sur que cela soit possible (mais je ne suis pas juriste).