Intel Z68 : 3 cartes mères comparées

Transcodage audio/vidéo

Les écarts sous iTunes et Lame sont dans la marge d’erreur, il n’y a pas d’autre constat à faire.

L’encodage vidéo est par contre un domaine de prédilection du Z68 qui profite alors du décodeur intégré d’Intel contrairement au P67 (lequel s’appuie sur celui de NVIDIA dans le graphique ci-dessus).

Nous avons essayé toutes les combinaisons avant d’arriver à ces résultats. Sous MediaEspresso la plateforme P67 s’appuie sur CUDA pour l’encodage sachant que l’activation du décodage matériel a pour effet de détériorer les performances. Nous avons donc laissé le décodage se faire au niveau logiciel.

En parallèle, l’accélération matérielle de l’encodage par l’IGP d’Intel ne fait presque rien gagner par rapport à un traitement logiciel : les résultats que l’on voit plus haut sont presque exclusivement dus aux performances admirables du décodeur d’Intel.

Le fait de laisser le transcodage au seul soin des logiciels a une répercussion significative, puisque l’on arrive à 1’13 pour MediaEspresso et 1’30 pour MediaConverter. Cyberlink a donc manifestement mieux soigné son accélération GPU que son concurrent.

Lorsque l’on s’appuie sur un encodage avec accélération logicielle, HandBrake et MainConcept ne mettent aucun écart en évidence ou presque.