Un garçon de 14 ans traité comme un terroriste parce qu'il a fabriqué une horloge

Irving MacArthur student arrested after bringing homemade clock to school

Photo d'Ahmed Mohamed menotté à son lycée. Cliché pris par sa soeur qui a demandé à ce qu'il soit partagéPhoto d'Ahmed Mohamed menotté à son lycée. Cliché pris par sa soeur qui a demandé à ce qu'il soit partagé

Ahmed Mohamed a été arrêté à son lycée à Irving à côté de Dallas au Texas, menotté et escorté par la police vers un centre de détention juvénile où il a été interrogé sur ses intentions terroristes parce qu’il amené une horloge numérique à son lycée pour la montrer à son professeur d’ingénierie, selon le Dallas Morning News. L’enseignant l’a commandé pour sa création, mais lui a conseillé de ne pas la montrer à d’autres membres de l’établissement. Néanmoins, lorsque l’horloge a sonné en salle d’anglais, l’enseignant a demandé de voir l'objet et a immédiatement appelé le directeur qui a alerté la police, parce que cela « ressemblait à une bombe ». Comme le montre la photo ci-dessous, il s’agit d’un simple circuit imprimé avec des fils reliés à un écran affichant les numéros, le tout transporté dans une mallette achetée dans une grande surface. Après avoir menacé de porter plainte contre le jeune garçon pour avoir fabriqué une « fausse bombe » qui ressemble à ce que l’on voit dans un film, selon les propos d’un des policiers, la police a annoncé clore l'affaire sans donner suite. L’école a par contre suspendu le jeune homme sans que l'on sache pourquoi. Internet est furieux du traitement qu’il a subi et le Conseil des relations américano-islamiques a annoncé se pencher sur l’affaire et pourrait aussi porter plainte pour discrimination, entre autres.

Voici ce dont la police et l'école a peurVoici ce dont la police et l'école a peur

Il faut dire qu’avant même d’avoir parlé au jeune homme, un des policiers aurait affirmé qu’il savait déjà qu’il était impliqué. Le père du jeune homme estime que cela est arrivé parce que « son nom de famille est Mohamed et à cause du 11 septembre ». Lorsque la police lui a demandé ce qu’il avait construit, le jeune homme a répondu que c’était une horloge, mais cela ne l’ait pas satisfait. Lorsque le Dallas Morning News a demandé aux forces de police ce que l'élève pouvait dire de plus pour expliquer que c’était une horloge, elles ont seulement répondu que cela pouvait ressembler à une bombe. Un mouvement de soutien énorme s’est mobilisé sur la Toile. Le hashtag #IStandWithAhmed se propage sur Twitter, un ingénieur de JPL a invité le jeune Ahmed a voir le Mars Rover quand il veut et certains parlent d’un projet de financement collectif pour le faire venir en Californie avec sa famille pour lui faire visiter Google. Hilary Clinton lui a envoyé un message de soutien sur Twitter,  Mark Zuckerberg l'a invité à visiter Facebook et Barack Obama a la Maison blanche. Il semblerait que cette histoire soulève les passions parce qu’un jeune garçon de 14 ans passionné en électronique et ingénierie est devenu la victime de l’ignorance et la bêtise des enseignants, du directeur et des forces de police. Ceux qui souhaitent envoyer un message de soutien peuvent remplir ce formulaire. M. Mohamed a fait savoir qu'il allait accepter l'invitation du Président des États-Unis et qu'il allait aussi changer d'école.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • L'inquiétant c'est que le grand publique est tellement largué par la technologie qu'il prend le premier PCB venu pour une bombe sans savoir qu'il en a lui même un dans son téléphone..
    3
  • Vous croyez que je peux dénoncer Samsung qui a mis un composant ultra explosif dans la batterie de mon S4?

    (pour ceux qui se poseraient la question je parle du Lithium).
    2
  • délit de faciès, ça devrait être puni non? Alors la justice on fait quoi?
    1