AMD Phenom II X6 & 890FX : l'hexacore abordable

Quand on voit le prix de l’Intel Core i7-980X (cf. notre test), on ne peut raisonnablement parler de « bon rapport performances/prix ». Certes, on apprécie le fait que le fondeur ait eu la bonne grâce de nous « offrir » deux cores supplémentaires par rapport au Core i7-975 sans augmentation tarifaire et certes, cela fait toujours plaisir de voir un processeur supplémentaire sur socket LGA 1366. Mais à l’heure actuelle, si vous voulez un hexacore Intel, le choix est plus que limité : c’est le Core i7-980X ou un Xeon de la série 5600, point final, et il faut débourser 1000 € ou plus. À ce prix-là, ces processeurs ne sont donc en pratique destinés qu’aux utilisateurs professionnels faisant tourner des applications fortement multithreadées et devant à tout prix gagner du temps, par exemple sur des projets d’encodage.

Si vous préférez AMD, vous avez les Opteron 2400, qui sont également équipés de six cores et ont l’avantage d’être nettement moins onéreux (on trouve des Opteron 2427 2,2 GHz à 425 €) même s’ils sont moins rapides que les Intel. Comme ces derniers cependant, ils ne sont toutefois pas réellement destinés aux machines de bureau ; en fait, les Opteron « X6 » sont prévus pour être installés sur des cartes-mères à deux sockets et ainsi créer des serveurs à douze cores.

Arrive le Phenom II X6

C’est ici qu’entre en scène le nouveau Phenom II X6, que nous considérons comme le premier processeur à six cores réellement viable sur le marché des ordinateurs de bureau.

Le Core i7-980X nous avait montré les avantages que l’on pouvait récolter en poussant plus loin la parallélisation : à fréquence égale (3,33 GHz dans les deux cas), l’hexacore est en effet plus rapide que le Core i7-975 dans la plupart des benchmarks.

Le Phenom II X6, nouveau fer de lance d’AMD, va nous permettre de vérifier s’il est intéressant de payer plus pour obtenir deux cores supplémentaires : après tout, le Phenom II X4 965 Black Edition est disponible dans le commerce à 150 € environ, tandis que le prix public recommandé du Phenom II X6 1090T est de 285 $, ce qui se traduira probablement par quelque chose comme 250 €, voire plus. Est-ce que cette différence de tarif s’accompagnera d’un écart de performances similaire ?

Soyons honnêtes : non, l’ajout de ces deux cores (et des caches L1/L2 qui les accompagnent) ne justifie pas à lui seul la différence de prix. Mais AMD a bien compris que l’on n’attirait pas les mouches avec du vinaigre et a donc équipé son nouveau processeur de la technologie Turbo CORE. Pour résumer, le Turbo CORE est une tentative d’utiliser la marge thermique libérée lorsqu’au moins trois cores sont inactifs en overclockant automatiquement les cores restants. Sur le Phenom II X6 1090T, le Turbo CORE permet de transformer de facto l’hexacore 3,2 GHz en un tricore à 3,6 GHz.

Dans presque tous les cas, le Phenom II X6 devrait donc être plus rapide que le meilleur X4, la seule exception se produisant lorsque l’ordinateur utilise exactement quatre threads : dans ce cas, le processeur reste « bloqué » à 3,2 GHz sur quatre cores actifs, là où le Phenom II X4 965 BE monte à 3,4 GHz.

Nouveau chipset : le 890FX/SB850

Ce n’est pas tout : AMD lance également une version révisée de son chipset pour ordinateur de bureau, comme d’habitude prévu pour être utilisé avec une carte graphique séparée (il n’y a donc pas de circuit graphique intégré). Le nom du northbridge, 890FX, donne l’impression qu’il s’agit d’un tout nouveau composant, mais il est en réalité assez similaire à son prédécesseur direct, le 790FX ; la plus grosse différence se situe en fait au niveau du southbridge, le SB850. Nous aborderons les caractéristiques de ces deux puces dans quelques pages. Pour l’instant, sachez simplement qu’il s’agit des deux premiers éléments d’une plateforme à trois puces nommée « Leo », qui a pour vocation de remplacer la plateforme Dragon. Le troisième élément est tout simplement une carte graphique Radeon HD 58xx.

Avant d’aller plus loin, voyons en quoi l’ajout de deux cores affecte l’architecture des processeurs Phenom II.