Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Android a 75 % du marché des smartphones, l'iPad 50 % de celui des tablettes

Par - Source: IDC | B 12 commentaires

Qu'il semble loin le temps où les experts se querellaient pour savoir si Android parviendrait à renverser la domination d'iOS ! Le robot vert a définitivement fait taire les sceptiques : il possède aujourd'hui 75 % du marché des smartphones.

La statistique provient d'IDC. D'après les observations de ce cabinet d'étude de marché, les trois quarts des smartphones vendus dans le monde au troisième trimestre 2012 fonctionnaient sous Android. Par rapport à la même période de l'année dernière, Android a quasiment doublé ses ventes, alors que globalement, le marché du smartphone n'a crû que de 46,4 %. 

Coïncidence, cette statistique tombe alors que Android fête les 5 ans de son lancement formel. Le 5 novembre 2007, l'Open Handset Alliance (regroupant entre autres Google, Samsung, HTC, Intel ou Qualcomm) révélait l'existence de leur plateforme commune. Le premier smartphone Android, le HTC Dream, ne fut cependant commercialisé qu'un an plus tard. Et il a fallu attendre 2010 - et le lancement d'Android 2.1 et les Nexus One, HTC Desire puis Samsung Galaxy S - pour que les ventes décollent.

Android n'est pas le seul à progresser. iOS a également augmenté sa part de marché, passant de 13,8 % à 14,9 %. Même Windows Phone a progressé, quoique plus modestement, passant de 1,2 % à 2 % de part de marché. La croissance de ce trio se fait au détriment de RIM (en baisse de 35 %) et surtout de Symbian (en baisse de 77 %).

Le marché des tablettes n'est, lui, pas encore acquis au petit robot, mais pour la première année, la domination d'Apple semble se fragiliser. La Kindle Fire, la Nexus 7 et l'armada de modèles Samsung commencent enfin à grignoter des parts de marché aux iPad. Toujours selon IDC, Apple n'a contrôlé que 50,4 % du marché au troisième trimestre. Samsung aurait raflé 18,4 %, Amazon 9 % et Asus 8,4 %. L'an passé, Apple totalisait 59,7 % des ventes. Il est probable que les consommateurs aient différé leur achat d'un iPad en attendant l'iPad mini. Toutefois, Apple devra aussi compter dorénavant avec les tablettes sous Windows 8. Les analystes s'attendent néanmoins à un quatrième trimestre très fort pour l'iPad et les premiers chiffres de vente des iPad mini et iPad 4 semblent leur donner raison.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • -6 Masquer
    Vincent Mainier , 7 novembre 2012 13:34
    Cette comparaison Android/IOS ne sert à rien car IOS n'existe que sur Iphone alors qu'Android est installé sur un nombre très importants de Smartphones , pas seulement de marque Samsung . Donc on ne peut pas parler de domination . Pour les tablettes c'est la même chose , il n'y a pas que le Galaxy Tab qui tourne sous Android
  • francois bousquet , 7 novembre 2012 13:48
    @Vincent Mainier "Cette comparaison Android/IOS ne sert à rien", je ne suis pas d'accord

    Elle ne reflète pas les parts de marchés hardware entre Samsung et Apple il n'y a pas de doute

    Par contre les éditeurs de logiciel développant des applis smartphones pourront voir dans cette analyse marché la nécessité de revoir leur stratégie en terme de disponibilité de leur produit en privilégiant les versions Android au détriment des versions IOs (c'est en général l’inverses actuellement où il faut attendre souvent plusieurs mois avant de trouver des adaptations d'appli dispo initialement sur l'App strore arriver sous Google play)

    Plus de client sous Android, donc plus de revenu potentiel sans compter le marché publicitaire qui en découle (pour les appli "gratuites")
  • zyphos , 7 novembre 2012 13:57
    Bah si, justement, cela sert. Pour que les développeurs donnent leur priorité à une plate-forme pour le développement pour être sûr de toucher le plus de monde.
  • Afficher les 12 commentaires.
  • magellan , 7 novembre 2012 14:41
    Citation :
    @Vincent Mainier "Cette comparaison Android/IOS ne sert à rien", je ne suis pas d'accord

    Elle ne reflète pas les parts de marchés hardware entre Samsung et Apple il n'y a pas de doute

    Par contre les éditeurs de logiciel développant des applis smartphones pourront voir dans cette analyse marché la nécessité de revoir leur stratégie en terme de disponibilité de leur produit en privilégiant les versions Android au détriment des versions IOs (c'est en général l’inverses actuellement où il faut attendre souvent plusieurs mois avant de trouver des adaptations d'appli dispo initialement sur l'App strore arriver sous Google play)

    Plus de client sous Android, donc plus de revenu potentiel sans compter le marché publicitaire qui en découle (pour les appli "gratuites")

    Vrai et faux.
    Vrai pour le fait que cela puisse offrir un choix en terme de volume cible (nombre de clients)
    Faux en terme d'image. IOS étant sur un seul type d'appareil, il est notablement plus "simple" de développer pour une cible unique, que pour des wagons de versions bidouillées, bizarrement à jour et j'en passe. Pour s'en convaincre, il suffit de voir les commentaires sur le store google. Pour un même produit pourtant fonctionnel, on a le droit à pas mal de retours d'échecs sur des modèles particuliers, des performances très variables, chose que Apple ne connaît pas vraiment grâce à une gamme simple et très claire.
    De fait, les 75% de marché de smartphones, il faut aussi voir qu'on compare une pléthore de produits milieu/bas de gamme et quelques haut de gammes, face à des appareils clairement que haut de gamme... Donc le match est particulièrement biaisé. Si l'on devait reprendre des stats plus claires, ce serait alors de faire ce match en prenant tous les hauts de gamme android face aux appareils Apple. Les chiffres seraient alors différents je pense.
  • -2 Masquer
    skarel , 7 novembre 2012 15:49
    @zyphos : "Pour que les développeurs donnent leur priorité à une plate-forme pour le développement pour être sûr de toucher le plus de monde."

    Sauf qu'il y a là une grossière illusion : Android n'est pas UNE plateforme, mais DES plateformeS !

    D'ailleurs, encore aujourd'hui la très grosse majorité des smartphones Android sont en 2.x ... très loin de l'illusion que se font certains d'un monde unifié autour d'Android 4.x. Dès lors, parler d'Android comme si la société Android Inc. faisant le téléphone Android unique existait est un leurre ... mais un leurre qui plait à ceux qui n'aiment pas Apple, vu qu'il leur permet de faire croire à une dégringolade de ce dernier dans la mesure où la part de marché diminue mécaniquement suite à un élargissement du marché (perdre des parts de marché ne signifie pas perdre du terrain ... ça peut aussi signifier que le marché grossit !).

    Or si un marché qui grossit peut paraître séduisant de prime abord, encore faut-il voir comment et vers quoi il grossit : vers le bas de gamme ? Vers la segmentation ? Quel impact sur l'homogénéité de l'environnement logiciel (n'est-il pas en train de devenir plutôt DES environnements logiciel incompatibles entre eux ?) ? Quel impact sur l'expérience de celui-ci (ou finalement de ceux-ci) par différents publics ayant acheté différents produits ?

    Si j'achète une tablette Android d'Amazon, vais-je pouvoir y installer les applications que j'ai sur mon téléphone Android de Samsung ? Et ma montre Android, avec quoi est-elle compatible au juste ? Avec le store officiel de Google ? Avec celui d'Amazon ? Avec celui de Samsung ? Avec quoi en fait, vu que c'est pourtant bien écrit "Android" sur les étiquettes de tous ces produits ? etc.
  • Gerophil , 7 novembre 2012 17:40
    magellanVrai et faux.Vrai pour le fait que cela puisse offrir un choix en terme de volume cible (nombre de clients)Faux en terme d'image. IOS étant sur un seul type d'appareil, il est notablement plus "simple" de développer pour une cible unique, que pour des wagons de versions bidouillées, bizarrement à jour et j'en passe. Pour s'en convaincre, il suffit de voir les commentaires sur le store google. Pour un même produit pourtant fonctionnel, on a le droit à pas mal de retours d'échecs sur des modèles particuliers, des performances très variables, chose que Apple ne connaît pas vraiment grâce à une gamme simple et très claire.De fait, les 75% de marché de smartphones, il faut aussi voir qu'on compare une pléthore de produits milieu/bas de gamme et quelques haut de gammes, face à des appareils clairement que haut de gamme... Donc le match est particulièrement biaisé. Si l'on devait reprendre des stats plus claires, ce serait alors de faire ce match en prenant tous les hauts de gamme android face aux appareils Apple. Les chiffres seraient alors différents je pense.


    Le parc iOS aussi commence à se fragmenter et à avoir pas mal de modèles en circulation. (même s'il doit il y avoir un facteur 100 par rapport à android)

    Mais d'accord cette étude n'est pas suffisante, pour un dev il faudrait en effet connaitre la difficulté à programmer pour telle ou telle plateforme en fonction du nombre d'appareils différents dans le parc. Il faudrait aussi connaitre la propention des utilisateurs à dépenser pour des applis que j'imagine plus élevée coté iOS (cliché)...
  • -1 Masquer
    sinedied , 7 novembre 2012 18:57
    @Vincent Mainier "Cette comparaison Android/IOS ne sert à rien", je ne suis pas d'accord

    Elle ne reflète pas les parts de marchés hardware entre Samsung et Apple il n'y a pas de doute

    Par contre les éditeurs de logiciel développant des applis smartphones pourront voir dans cette analyse marché la nécessité de revoir leur stratégie en terme de disponibilité de leur produit en privilégiant les versions Android au détriment des versions IOs (c'est en général l’inverses actuellement où il faut attendre souvent plusieurs mois avant de trouver des adaptations d'appli dispo initialement sur l'App strore arriver sous Google play)

    Plus de client sous Android, donc plus de revenu potentiel sans compter le marché publicitaire qui en découle (pour les appli "gratuites")

    --------------------------------------

    >> Eh non, ce n'est pas aussi simple que cela, même si on voudrait bien nous le faire croire. Etant developpeur ios et android, je sais bien de quoi je parle: si c'est chiffre font briller des $$$ dans les yeux des investisseurs sur les marchés mobile à propos d'android, la réalité du marché est tout autre.

    Les 25% du parc iOS génèrent (à la louche, je n'ai plus les chiffres exacts...) 80% des revenus d'applications mobiles. Et niveau cout de développement, c'est le jour et la nuit: il faut (en moyenne) 4 à 5 fois plus de temps pour faire une appli android qu'ios, la faute à un sdk (ndk surtout) et des outils moisis, ainsi que des implémentations différentes de pas mal de fonctions selon les terminaux. Sans compter le support une fois l'appli terminé, de l'ordre de 10x plus important sur android (corrections des bugs dues à des mises à jours, changements d'APIs...).

    Autant dire qu'une fois qu'on est en face des réalités (appli ios + android), dans bien des cas il n'est pas rentable de maintenir la version android ce qui explique l'abandon de la plateforme par beaucoup d'éditeurs. Et pourtant les chiffres donnent envie de s'y mettre, mais les résultats ne sont pas là. Bien sur il y a des appli android qui marchent très bien (heureusement!), mais c'est le ratio cout de dev/revenu est loin d'etre aussi bon que sur iOS pour beaucoup d'appli. Et bien souvent pour pallier au cout de dev plus élevé, c'est la qualité de l'appli qui en patit, ce qui explique l'état du play store actuel (en particulier pour les tablettes).

    Que google apporte plus de soin à son sdk/ndk, ainsi qu'à son store et les développeurs lui rendront au centuple...
  • matthieu lamelot , 7 novembre 2012 23:39
    Soit dit en passant, ça fait bien plaisir de lire un débat intéressant sur une actu de type, loin des sempiternels trolls/antitrolls/syntrolls.
    Merci ! :jap: 
  • micaub , 8 novembre 2012 07:25
    matthieu lamelotSoit dit en passant, ça fait bien plaisir de lire un débat intéressant sur une actu de type, loin des sempiternels trolls/antitrolls/syntrolls.Merci !

    C'est exactement ce que je me disais ! :) 
  • Basilic et Pistou , 8 novembre 2012 08:42
    C'est effectivement rafraîchissant !

    Notons que, de manière concomitante, certains posteurs n'ont toujours pas fait leur apparition !

    Citation :
    @sinedied Que google apporte plus de soin à son sdk/ndk, ainsi qu'à son store et les développeurs lui rendront au centuple...


    Je constate que tu as la solution, Google l'appliquera si c'est une condition pour favoriser son marché.

    On pouvait dire la même chose de Windows et de ses milliers de plates-formes versus MAC OS et sa plateforme MAC unique. Et pourtant, le marché des applications est notoirement plus développé sous Windows que MAC OS !

    Tant qu'iOS représente encore entre 30 et 50% de parts de marché, ton raisonnement reste intéressant, mais, que ses parts de marché deviennent "marginales" et la situation changera.

    D'ailleurs ... http://www.numerama.com/magazine/23851-google-play-rattrape-l-app-store-25-milliards-d-applications-installees.html
  • magellan , 8 novembre 2012 10:29
    Citation :
    C'est effectivement rafraîchissant !

    Notons que, de manière concomitante, certains posteurs n'ont toujours pas fait leur apparition !

    Citation :
    @sinedied Que google apporte plus de soin à son sdk/ndk, ainsi qu'à son store et les développeurs lui rendront au centuple...


    Je constate que tu as la solution, Google l'appliquera si c'est une condition pour favoriser son marché.

    On pouvait dire la même chose de Windows et de ses milliers de plates-formes versus MAC OS et sa plateforme MAC unique. Et pourtant, le marché des applications est notoirement plus développé sous Windows que MAC OS !

    Tant qu'iOS représente encore entre 30 et 50% de parts de marché, ton raisonnement reste intéressant, mais, que ses parts de marché deviennent "marginales" et la situation changera.

    D'ailleurs ... http://www.numerama.com/magazine/23851-google-play-rattrape-l-app-store-25-milliards-d-applications-installees.html

    Oui et non malheureusement. Google se pose énormément de questions sur la viabilité de Android, du fait fondamental que l'écart entre le coût de maintenance de l'OS et les gains apportés par les licences se creuse inexorablement, et amène donc des doutes sur l'intérêt pour Google d'y mettre encore des millions. De plus, nombre d'améliorations/correctifs n'apparaissent pas encore chez Google, parce que, malheureusement, la fragmentation des développements spécifiques font qu'il devient extrêmement difficile (et cher) de bien centraliser toutes ces lignes de code. ET je ne parle même pas des tests à effectuer!

    Je ne retrouve plus le lien mais un analyste avait fort judicieusement levé le sujet en posant la question suivante "est ce que Android est véritablement rentable pour Google".
  • Basilic et Pistou , 8 novembre 2012 11:28