Android "N" ne sera plus menacée par Oracle

Le procès opposant Google et Oracle n'est toujours pas clôt, mais Google semble vouloir abandonner le combat et a décidé que la prochaine version d'Android, Android N, n'utiliserait plus les API Java propriétaires d'Oracle.

Petit rappel historique : Java était la propriété de Sun qui fut racheté par Oracle. En développant, Android, Google a choisi d'utiliser Java et a cherché à conclure un accord de licence avec Sun puis Oracle, mais les discussions n'ont jamais abouti et en 2010, Oracle assigna Google en justice pour vol de propriété intellectuelle. En 2012, un premier jugement débouta Oracle, qui fit naturellement appel. En 2014, la cour d'appel renversa ce jugement et renvoya l'affaire devant la première cour. Google sollicita ensuite la Cour suprême des États-Unis, qui refusa d'examiner l'affaire.

Sur le fond, le débat n'est donc toujours pas tranché, mais Google ne semble pas en position de force. Dans l'éventualité où elle serait reconnue coupable, la société a activé son plan B : débarrasser Android de toutes les technologies sous licence d'Oracle. Toute la pile Java d'Android N sera donc basée sur l'implémentation open source OpenJDK.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • grosloulou
    "Le procès opposant Google et Oracle n'est toujours pas clôt"

    "clos" suffira.
    0