Dassault claque la porte du Cloud Andromède

Selon La Tribune, Dassault Systèmes a définitivement claqué la porte du projet de Cloud Andromède, mettant ses menaces à exécution. C'est donc le duo Orange-Thales qui devrait recevoir la charge de construire cette grande infrastructure informatique dédiée aux institutions et entreprises françaises.

Dassault Systèmes a préféré ne pas attendre la décision du commissaire général à l'investissement René Ricol. L'entreprise justifie son désistement ainsi : « Dassault Systèmes n'entend pas investir 75 millions d'euros dans un projet où l'un des actionnaires est actionnaire à part égale d'une structure concurrente. » Est visé ici Orange, dont l'état possède encore 27 % du capital. D'après les informations de nos confrères, l'état jugeait en effet les deux projets concurrents Orange-Thales et SFR-Dassault Systèmes équivalents et souhaitait les financer à parts égales. Dassault a jugé que cette concurrence - potentiellement biaisée par le lien entre Orange et l'état - tirerait les prix vers le bas et affaiblirait son retour sur investissement.

SFR pourtant reste candidat, à la recherche d'un nouveau partenaire.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Et OVH ? ils ne font pas du cloud ? Roubaix ce n'est pas en France ? ce projet est déjà mort-né. Dans 2 ans, ils vont nous pondre une offre hors de prix dont l'état sera le seul client... pitoyable.
    0
  • "Dassault a jugé que cette concurrence - potentiellement biaisée par le lien entre Orange et l'état - tirerait les prix vers le bas et affaiblirait son retour sur investissement.donc en bref dassault a eu peur que le cloud ne propose pas de prix assez élévé du fait que orange soit encore lié à l'état francais"


    ca me fait remarquer deux choses

    -dassaut ne doit pas connaitre pas la politique de prix que pratique orange sur ses usagers ...

    -surement que dassault n'a pas confiance dans l'etat à cause des futures presidentielles dont son petit poulain n'est absolument pas sur de gagner malgré la propagande pro-sarkozy et anti-hollande dispensé par le Figaro, proprièté de dassault...

    bref conclusion dommage pour SFR mais pas pour dassault
    0