ARM - qui fait quoi : Apple A5 (12)

Petit retour de la rubrique « ARM : qui fait quoi » avec l'Apple A5. Ce nouveau SoC succède à l'A4 utilisé dans l'iPad, l'iPhone 4 et l'iPod touch 4G. 

Le A5 est un SoC de la nouvelle génération, qui se situe entre l'OMAP4 et l'OMAP5 ou entre Tegra 2 et Tegra 3. C'est une puce intermédiaire, car le CPU est un modèle classique, déjà utilisé, mais la puce graphique est nettement plus rapide que la concurrence. Seul petit défaut actuel, la puce reste gravée en 45 nm et est donc nettement plus imposante que l'Apple A4.

Apple A5 : le CPU

Pour le processeur, c'est du classique : deux cores de type Cortex A9, avec SIMD (NEON) et FPU et 512 ko de cache par core. C'est un core environ 25 % plus rapide que le Cortex A8 de l'A4 en temps normal et vraiment beaucoup plus rapide sur les calculs flottants. Notons que l'A4 avait un peu plus de cache de niveau pour son unique core, 640 ko. Pour la fréquence, Apple indique 1 GHz, mais les tests montrent que la fréquence varie en fonction de la charge, alors que la fréquence de l'A4 était fixe.

Apple A5 : le GPU

Apple, pour le GPU, sort l'artillerie lourde : une puce PowerVR SGX543MP2. Expliquons. Le SGX543 est une puce de la famille 5XT, un peu plus rapide que les modèles classiques et proposant notamment une architecture USSE2 et le support de l'OpenCL. Un core SGX535 — utilisé dans l'Apple A4 — c'est deux unités de calcul, deux unités de texturing (fillrate de 1 gigapixel/s) et 14 millions de triangles/s. Un core SGX543, c'est quatre unités de calcul, 35 millions de triangles/s et deux unités de texturing (fillrate de 1 gigapixel/s). Dans la version MP2, il y a deux puces qui travaillent en parallèle, avec un rendement proche de 100 % au niveau de la parallélisation, grâce à la technologie de PowerVR, le « tile rendering ». Dans la pratique, la puissance géométrique est multipliée par cinq, le fillrate par deux et la puissance de calcul par quatre. Enfin, la puce supporte un écran externe en 1080p.

I/O et production

Pour la production, c'est toujours la même chose : 45 nm chez Samsung. La puce est donc évidemment nettement plus grosse, avec 10,1 x 12,1 mm contre 7,3 x 7,3 mm. Au niveau des E/S, c'est du classique, avec l'USB, l'audio, etc. La mémoire reste sur 64 bits — contre 32 bits chez beaucoup de concurrents — et on passe de la LPDDR à 200 MHz (équivalent 400 MHz) à de la LPDDR2 à 200 MHz (équivalent 800 MHz).

Le futur

L'Apple A5 devrait évoluer, avec une intégration dans l'iPhone 5 et dans l'iPod touch 5G. On peut parier qu'Apple suivra sa logique habituelle : proposer une version gravée plus finement dans l'iPod touch 5G (en 28 nm a priori) et que la partie graphique sera limitée à un seul core de type SGX543.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • cavewoman
    "le processeur, c'est du classique : deux cores de type Cortex A9, avec SIMD (NEON)", curieux de dire que c'est du classique quand on sait qu'nVIDIA na pas intégré NEON dans les Tegra2 mais compte le faire sur une génération prochaine.
    1
  • dandu
    ben dans la majorité des implémentations A9, sauf NVIDIA, y a NEON
    1