Finesse de gravure : IBM veut atteindre l'atome

L'atome, ultime frontière de la gravure de nos puces. Et IBM compte bien l'atteindre. La société a en effet fait un pas en avant vers ce qui pourrait être le Graal des amateurs de stockage en déterminant le temps pendant lequel un atome de fer pouvait stocker une formation avant de changer d'état. On est encore loin du stockage lui-même, mais c'est déjà une donnée intéressante.

IBM a utilisé un microscope à effet tunnel pour mesurer le temps de changement des atomes de fer, et ils ont mesuré le tout à 250 nanosecondes. C'est une valeur très faible, bien en dessous de ce que demande une mémoire DRAM classique, par exemple (environ 50 ms). Un temps de rétention si faible n'est actuellement pas viable pour une mémoire, même pour de la RAM, et c'est donc déjà un problème de taille à résoudre avant d'utiliser un atome comme mémoire de stockage (et sûrement pas le dernier). Reste que l'avancée est intéressante, ne serait-ce que pour la recherche fondamentale.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • turlupin en ptard
    Quote:
    le temps pendant lequel un atome de fer pouvait stocker une formation
    [:patch]
    3
  • Gigotroll
    Quote:
    L'atome, ultime frontière de la gravure de nos puces.

    Il existe plus petit que l'atome.
    1
  • dark-sorrow
    L'article parle du fer mais on pourrai travailler avec d'autres atomes qui pourraient avoir un temps de rétention plus long non ?

    Pour ce qui est de l'échelle subatomique Gigotroll, on va d'abord se contenter d'arriver à l'atome seul d'accord ? :D
    6