Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Finesse de gravure : IBM veut atteindre l'atome

Par - Source: EETimes | B 15 commentaires

L'atome, ultime frontière de la gravure de nos puces. Et IBM compte bien l'atteindre. La société a en effet fait un pas en avant vers ce qui pourrait être le Graal des amateurs de stockage en déterminant le temps pendant lequel un atome de fer pouvait stocker une formation avant de changer d'état. On est encore loin du stockage lui-même, mais c'est déjà une donnée intéressante.

IBM a utilisé un microscope à effet tunnel pour mesurer le temps de changement des atomes de fer, et ils ont mesuré le tout à 250 nanosecondes. C'est une valeur très faible, bien en dessous de ce que demande une mémoire DRAM classique, par exemple (environ 50 ms). Un temps de rétention si faible n'est actuellement pas viable pour une mémoire, même pour de la RAM, et c'est donc déjà un problème de taille à résoudre avant d'utiliser un atome comme mémoire de stockage (et sûrement pas le dernier). Reste que l'avancée est intéressante, ne serait-ce que pour la recherche fondamentale.

Afficher 15 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • turlupin en ptard , 27 septembre 2010 18:53
    Citation :
    le temps pendant lequel un atome de fer pouvait stocker une formation
  • Gigotroll , 27 septembre 2010 18:59
    Citation :
    L'atome, ultime frontière de la gravure de nos puces.

    Il existe plus petit que l'atome.
  • dark-sorrow , 27 septembre 2010 19:24
    L'article parle du fer mais on pourrai travailler avec d'autres atomes qui pourraient avoir un temps de rétention plus long non ?

    Pour ce qui est de l'échelle subatomique Gigotroll, on va d'abord se contenter d'arriver à l'atome seul d'accord ? :D 
  • boub popsyteam , 27 septembre 2010 19:28
    Oui faudra attendre qu'on puisse voir dans un atome. Pour le moment on arrive déjà à voir des atomes, c'est déjà plus que pas mal :) 
  • Oracle , 27 septembre 2010 19:50
    boub popsyteamOui faudra attendre qu'on puisse voir dans un atome. Pour le moment on arrive déjà à voir des atomes, c'est déjà plus que pas mal


    Effectivement !

    Pour l'instant on arrive à voir vaguement la forme des atomes, (microscope à effet tunnel), mais on peut les manipuler 1 à 1.

    Mais de là à voir un électron...
  • eat your potato , 27 septembre 2010 19:59
    Bah, moi j'arrive bien à voir des photons :D 
  • -1 Masquer
    abswindows7 , 27 septembre 2010 20:04
    Citation :


    Citation :
    Citation :L'atome, ultime frontière de la gravure de nos puces.


    Il existe plus petit que l'atome.

    Si, ton gigo.
  • Gigotroll , 27 septembre 2010 20:58
    dark-sorrowL'article parle du fer mais on pourrai travailler avec d'autres atomes qui pourraient avoir un temps de rétention plus long non ?Pour ce qui est de l'échelle subatomique Gigotroll, on va d'abord se contenter d'arriver à l'atome seul d'accord ?

    Complètement d'accord, et je ne dis pas que c'est pour demain, je dis juste que la frontière en question n'est que symbolique.
  • Serious Gilles , 27 septembre 2010 21:49
    A mon avis IBM ferait bien d'investir dans l'opto-electronique. Intel a le HSL lui: http://techresearch.intel.com/ProjectDetails.aspx?Id=149
    Car ça sert à rien d'avoir des To de stockage sinon on a pas des centaines de cores avec suffisament de bande passante entre eux pour traiter ça... :) 
  • dark-sorrow , 27 septembre 2010 21:58
    OracleMais de là à voir un électron...


    Surtout que les électrons sont généralement mobiles alors pas top pour les observer :D 

    GigotrollComplètement d'accord, et je ne dis pas que c'est pour demain, je dis juste que la frontière en question n'est que symbolique.


    Je suis d'accord, c'est une limite symbolique mais aussi physique, compare la taille d'un atome à celle d'un électron, neutron ou proton, il y a un sacré rapport. (déjà rien qu'entre l'atome d'H et son noyau il y a un rapport de 40 000 source: wikipedia)

    eat your potatoBah, moi j'arrive bien à voir des photons


    :D  :D  :D 
  • vince_jazzy , 28 septembre 2010 10:03
    Surtout qu'un électron n'est pas une particule localisable à la manière d'un atome...
  • zorro3364 , 28 septembre 2010 15:06
    n'empêche, annoncer que l'atome est, je cite: l'ultime limite, est complètement stupide. c'est croire que l'on sait déjà tout ce qu'il y a à savoir, exactement comme ceux qui étaient certains que la terre était plate, ou le centre de l'univers...
  • Gigotroll , 28 septembre 2010 17:41
    dark-sorrowJe suis d'accord, c'est une limite symbolique mais aussi physique, compare la taille d'un atome à celle d'un électron, neutron ou proton, il y a un sacré rapport. (déjà rien qu'entre l'atome d'H et son noyau il y a un rapport de 40 000 source: wikipedia)

    Oui cela semble aujourd'hui impossible, mais je maintiens que dire "on n'arrivera jamais à observer ou graver plus petit que l'atome", c'est faire preuve de peu d'imagination.
  • vince_jazzy , 28 septembre 2010 18:50
    Mais arrêter le délire, on parle là de procédé classique de type lithographie et dérivé. Il faut bien comprendre que le seul moyen de graver avec de telles finesses c'est par des procéder chimiques + lithographiques.
    Or on rencontre déjà des problème depuis le passage du 130 nm au 90 nm (2000-02) pour des raisons de diffractions des UV...
    Donc si on descend en dessous de 10nm ce sera bien.
    Il faut comprendre qu'ici on parle de simple atome de fer on est loin d'une porte NAND CMOS... Et une chose est sur si l'on souhaite descendre en dessous de 5 nm il faudra oublié les techno type CMOS et cela va prendre du temps car tous les outils de la synthèse jusqu'au fichier de FAB seront à redévelopper.

    Donc quand j'entend ce qui raconte qu'on va faire des PCs avec des MOSFET en électron ça me fait doucement rire ...
  • Gigotroll , 29 septembre 2010 14:47
    vince_jazzyMais arrêter le délire...

    Mais qui a dit que les techniques actuelles permettraient de graver plus petit que l'atome?
    Qui a dit qu'un jour, c'est sûr, on gravera plus petit que l'atome?
    Personne il me semble.
    Ce qui est dit, c'est que dire aujourd'hui qu'on n'arrivera jamais à graver plus petit que l'atome ne vaut ni plus ni moins que les prédictions des horoscopes. Cela tient de la voyance.
    Peut-être que l'on s'apercevra qu'une barrière physique nous empêche de le faire, peut-être que ce sera techniquement possible mais pas rentable et donc ça restera dans les labos, peut-être etc. Bref, wait and see, c'est tout!