poem
Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le classement et l'archivage des photos

Mise au point sur le numérique
Par

Au fur et à mesure des prises de vue, les fichiers numériques commencent à s’accumuler sur le disque dur, pour atteindre un volume qui peut devenir considérable. C’est d’autant plus vrai avec l’augmentation de la définition des images, et de l’utilisation du format RAW. Il est donc indispensable de prévoir une méthode de classement et d’archivage.

numerique archivage cd

L’archivage

Tout d’abord, le premier principe de précaution à adopter pour la conservation des images, c’est qu’il faut absolument avoir plusieurs copies des mêmes fichiers à des endroits différents (pas sur un seul disque dur par exemple). L’idéal étant même dans des lieux physiques différents, pour éviter les pertes dues à un incendie ou une inondation. Il est bien évident cependant qu’il faut adapter le degré de précaution de conservation à l’importance des photos.

Au niveau du choix du média de sauvegarde, il vaut mieux privilégier le disque dur, support qui propose de grandes capacités pour un coût modéré, et une fiabilité importante. Viennent ensuite les CD, pour lesquels on commence à avoir des retours de fiabilité. Conservés dans de bonnes conditions, ils restent lisibles quelques années. En ce qui concerne les DVD, le recul est insuffisant pour réellement estimer leur conservation, et ils semblent plus capricieux que les CD.

Une bonne sauvegarde pourrait donc consister en :

  • le disque dur de l’ordinateur
  • un disque dur externe, si possible dans un autre lieu, et surtout débranché, pour éviter des problèmes électriques
  • une sauvegarde sur CD ou DVD, conservés avec soin

A noter qu’il est important, quelque soit le média de sauvegarde, d’effectuer une recopie des fichiers assez régulièrement, pour éviter de laisser vieillir les supports et perdre des images. D’autre part, cela permet de s’assurer de la perennité des médias, et être sûr qu’ils seront lisibles pendant quelques années (les PC actuels possèdent de moins en moins de lecteur de disquette par exemple).

Au niveau du format de fichier, là aussi il est important d’archiver sous un format qui sera lisible longtemps. Vous pouvez par exemple conserver les fichiers bruts (raw ou jpeg), et une version retouchée en jpeg. Il vaut mieux éviter par contre de ne sauvegarder qu’un fichier raw, ou un fichier de travail photoshop (fichier PSD), puisqu’on ne sait pas combien de temps ces fichiers seront lisibles.

Ce ne sont là que des conseils généraux, à vous de vous organiser comme vous le souhaitez, en fonction de l’importance de vos photos et du budget que vous souhaitez y consacrer.

Le classement

Avant d’être submergé par un nombre astronomique de photos, et de ne plus s’y retrouver, il est bon d’adopter une méthode de classement dès le départ. De nombreux logiciels permettent d’organiser votre production photographique, certains supportant la norme IPTC (International Press Telecommunication Council), d’autre non. Cette norme est basée sur des métadonnées de l’image, des informations jointes au fichier, que l’on peut visualiser avec des logiciels spécifiques. C’est la norme utilisée par les professionels de l’image pour assurer une tracabilité de l’image, et encapsuler les informations utiles (auteur, légende, date de prise de vue etc.) avec la photo. Le nombre de champs utilisables en IPTC étant relativement important, celles ci sont généralement affichées sur plusieurs écrans, comme on peut le voir dans la fenêtre d’informations de Photoshop CS2 :

Dans un contexte non professionnel, il n’est pas nécessaire de remplir tous les champs disponibles, mais on peut dégager les pincipales informations pertinentes pour un classement efficace :

- une légende renseignant l’image en elle-même
- le nom du photographe
- la date de prise de vue
- des mots clés sur le thème de l’image ou du reportage

Une fois les informations entrées pour chaque photo, ou éventuellement par reportage, il sera donc possible, selon le logiciel utilisé, d’effectuer une recherche pour retrouver l’image de son choix. La section suivante aborde les différents logiciels utiles en photo numérique, des solutions de classement utilisant l’IPTC ou non seront proposées.