Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Blu-ray ADA et LTH : quoi de neuf ?

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 5 commentaires

Vous pensez tout connaître du Blu-ray ? Connaissez-vous les Blu-ray ADA et LTH ? Le premier, pour Advanced Disc for Archive, est destiné au monde professionnel, le second, pour Low To High, est destiné au monde des graveurs et est moins onéreux que la variante classique.

ADA

ADA, pour Advanced Disc for Archive, est un nouveau standard basé sur le Blu-ray, destiné à remplacer le DVD-RAM. Prévus pour le monde professionnel, les disques ADA sont protégés par une cartouche et l'usage de matériaux inorganiques ainsi qu'une gestion des erreurs plus strictes qu'en Blu-ray rend — selon Panasonic — l'ADA plus fiable. Panasonic vise à la base le monde médical, avec des médias de 25 et 50 Go (parenté avec le Blu-ray oblige) et les périphériques ADA peuvent lire et écrire les Blu-ray classiques ainsi que les différentes variantes de DVD et ils peuvent aussi lire les CD. Panasonic propose deux modèles d'appareils : un en SATA — interne — et un en USB 2.0, externe. La vitesse est volontairement bridée pour limiter les erreurs : ils ne dépassent pas 72 mégabits/s (9 Mo/s, soit 2x).

LTH

Les Blu-ray LTH — pour Low To High — sont en fait des médias enregistrables qui utilisent un substrat très proche de celui utilisé pour les CD-R et les différents formats de DVD enregistrables, ce qui limite les coûts par rapport aux matériaux nécessaires pour les Blu-ray classiques. Compatibles avec la majorité des appareils récents (parfois via une mise à jour du firmware, comme sur la PlayStation 3), les BD-R et BD-RE LTH sont moins onéreux que les BD-R et -RE classiques, mais sont aussi moins tolérants : les médias LTH disponibles ne peuvent pas êtres gravés aussi rapidement que les autres. Dans la pratique, alors que certains graveurs atteignent 12x (54 Mo/s), les Blu-ray LTH se limitent à 6x en gravure (soit tout de même 27 Mo/s).

Dans les faits, on voit donc que si le marché du Blu-ray semble mûr dans le domaine de la vidéo, celui des Blu-ray enregistrables l'est moins, et les solutions évoluent encore.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • rambo31 , 28 novembre 2009 14:47
    Citation :
    les périphériques ADA peuvent lire et écrire les Blu-ray classiques ainsi que les différentes variantes de DVD et ils peuvent aussi lire les CD.


    lol, ils ne gravent même pas les cd ! Déjà que pour une entreprise faisant encore des sauvegarde sur CD, il utilise que 5 à 10% de sa capacité de stockage mais si dans le futur, on doit passer par des dvd, l'utilisation sera d'1%. Voit le gaspillage !

    Citation :
    La vitesse est volontairement bridée pour limiter les erreurs : ils ne dépassent pas 72 mégabits/s (9 Mo/s, soit 2x).


    Qui c'est qui a dit il y a deux semaines que le 2x etait tellement lent qu'il provoquer des erreurs ?
  • 1815 , 28 novembre 2009 17:34
    bon, un graveur bluray, ça grave les DVD ou pas?
    et les CD?
  • dandu , 29 novembre 2009 10:16
    oui, en général, mais c'est pas automatique, parce qu'il faut (souvent) deux ou trois lentilles, selon les modèles.
  • Afficher les 5 commentaires.
  • 1815 , 29 novembre 2009 15:51
    donc faut se gaffer avant d'acheter?

    anyway, merci pour ta réponse
  • jpu017 , 30 novembre 2009 10:43
    Ce qui amusant, dans le cas de l'ADA, c'est que c'est plutôt un retour aux sources, puisque les premiers Blu-Ray (2003... Déjà) étaient sous cartouche. Il est vrai que vu leur faible profondeur de gravure, les premiers blu-ray etaient très sensibles aux rayures.
    Mais le Marketing a râlé que ça défriserait le grand public, et dans la foulée, les fabricants ont mis au point des matériaux plus résistants.
bod