Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Du cache SSD aussi chez Corsair

Par - Source: Hardware.Fr | B 6 commentaires

Utiliser un SSD comme cache, c’est à la mode. Si la solution existe depuis quelques années — des modèles hybrides dotés de 256 Mo de mémoire flash sont sortis en 2007 —, la tendance actuelle est de coupler un SSD dédié et un disque dur. Après Intel et son SSD 311 en mémoire SLC et Crucial, avec un M4 adapté, c’est au tour de Corsair de proposer une solution.

La gamme Accelerator contient trois SSD : un de 30 Go (60 €), un de 45 Go (75 €) et un de 60 Go (90 €). Ils sont basés sur un contrôleur SandForce SF2100 et interfacés en SATA 3 gigabits/s.

Visiblement, il s’agit de SSD classiques avec une grande partie de la mémoire réservée : là où un modèle classique propose 60 Go utilisables avec 64 Gio de mémoire, ici on n’a que 30 Go. Les modèles de 45 et 60 Go seraient donc des SSD de 96 Gio et 128 Gio. Crucial utilise la même technique : le SSD ¡ cache » de 50 Go contient en fait 64 Gio de mémoire, alors qu’Intel utilise de la mémoire SLC, ce qui limite la capacité (20 Go) et augmente le prix.

Reste à voir les gains pratiques, la solution de Crucial est la même que celle d’OCZ (Nevlo) et elle a le défaut classique de ce genre de solution : elle doit prédire votre usage. C’est donc très efficace pour les tâches répétitives et beaucoup moins quand vous effectuez une action atypique.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • pascal16 , 13 janvier 2012 20:43
    avant windows 95, il y avait des cartes contrôleur IDE embarquant de la ram pour faire HDD cache.
    sous windows 95, avec des processeurs rapides et des petits disque durs, le doublage de capacité du disque dur était monnaie courante

    Comme quoi, on réinvente tout le temps
  • zoelechat , 13 janvier 2012 21:09
    Ne serait-ce pas un moyen d'écouler des disques "défectueux" (ne passant pas les tests pour atteindre leur capacité nominale) vu le tarif €/Go réels ? En mettant tout le "rebut" dans l'overprovisioning?
  • Sylvain37 , 14 janvier 2012 19:08
    +1 zoe. Je ne vois pas d'autre argument sinon.

    Autant la solution d'Intel est réelle et efficace, autant les 3 autres sont des leurres !
  • Afficher les 6 commentaires.
  • Mindrainer , 15 janvier 2012 21:28
    Mais... 'fin, j'suis peut être plus trop à la page, mais il me semblait que pour optimiser les performances et la longévité d'un SSD, il fallait limiter le nombre de cycles d'écriture sur celui ci (Pagefile, caches et autres joyeusetés) ...

    Dans le cas d'un "cache" comme celui-ci, avec donc des cycles d'écriture répétés et sûrement intensifs, quid de la durée de vie ?
  • dandu , 16 janvier 2012 10:09
    Citation :
    Ne serait-ce pas un moyen d'écouler des disques "défectueux" (ne passant pas les tests pour atteindre leur capacité nominale) vu le tarif €/Go réels ? En mettant tout le "rebut" dans l'overprovisioning?


    Non, c'est vraiment pour la durée de vie. Faut bien se dire que l'overprovisioning, c'est pas de la mémoire désactivée, c'est de la mémoire utilisée, même si l'utilisateur y a pas accès.

    Citation :
    +1 zoe. Je ne vois pas d'autre argument sinon.

    Autant la solution d'Intel est réelle et efficace, autant les 3 autres sont des leurres !


    Ben ça permet d'augmenter fortement la durée de vie sans éclater les prix comme Intel, avec le SSD cache de 20 Go à 100 €...

    Citation :
    Mais... 'fin, j'suis peut être plus trop à la page, mais il me semblait que pour optimiser les performances et la longévité d'un SSD, il fallait limiter le nombre de cycles d'écriture sur celui ci (Pagefile, caches et autres joyeusetés) ...

    Dans le cas d'un "cache" comme celui-ci, avec donc des cycles d'écriture répétés et sûrement intensifs, quid de la durée de vie ?


    D'une part, le swap, les caches, etc., c'est essentiellement de la légende urbaine. Dans le sens ou la durée de vie est très élevée, on a essayé d'en user un, c'est irréaliste en usage normal.

    Et justement, le fait de réserver plus de mémoire permet d'augmenter fortement la durée de vie.
  • Sylvain37 , 17 janvier 2012 10:23
    Pierre, il y a d'autres moyens bien plus intelligents pour se procurer un SSD à prix correct sans tomber dans les travers du système marketeux...
    Autant dans des conditions nominales ton SSD ne devrait pas mourir avant un certain temps (nombre de cycle d'écriture), autant vu la fiabilité très limite des contrôleurs SandForce qui n'apprécie pas spécialement les reboots et qui sortent pas fois des usines défectueux, le problème de longévité reste entier.