Samsung reconnaît des manquements au droit chinois du travail

L’enquête de Samsung a révélé des irrégularités sur les chaînes de production de certains de ses sous-traitants, mais il ne parle pas de HEG ou de ses propres usines qui sont pourtant gravement attaquées (cf. « Les usines Samsung accusées de traitements « inhumains » »).

Une méthodologie parfois peu convaincante

Tout a commencé lorsqu’un rapport de China Labor Watch a affirmé que HEG employait des enfants. Pour mémoire, la compagnie est un sous-traitant de Samsung qui a rapidement envoyé des enquêteurs (cf. « Samsung répond aux accusations contre HEG ») et affirmé n’avoir rien trouvé de la sorte (cf. « Samsung n’a pas vu d’enfants dans les usines de HEG »).

Ce nouveau résultat d’enquête s’est penché sur 105 fournisseurs et 65 000 employés. Le communiqué du Coréen affirme qu’il n’a pas vu d’enfants, mais admet aussi qu’il s’est limité aux fichiers du département des ressources humaines. C’est une méthodologie qui ne compte pas les fichiers erronés ou les employés qui ne sont pas correctement enregistrés.

Des initiatives importantes

Le fabricant des Galaxy a néanmoins relevé des irrégularités. Il parle, entre autres, d’un dépassement des heures supplémentaires contraire à la loi, des employeurs ne donnant pas les contrats de travail aux employés et un système de pénalités en cas de retard ou d’absence. Samsung a demandé que ces problèmes soient corrigés et il a envoyé des informations destinées à sensibiliser ses partenaires sur le travail des enfants. Il a aussi exigé que les dortoirs et chaînes de production soient équipés de trousses de premiers soins.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Lancelot_du_Lac
    ce serait cool de mettre Google+ dans les réseaux sociaux pour le partage, il y a tous les autres et inimaginable et même certain qu'on ne connait pas ...
    0
  • Davilink
    @Lancelot_du_Lac:
    Le petit "
    0
  • Davilink
    Le petit "
    0