Le cloud : une valeur sûre pour les entreprises IT au moins jusqu’en 2019

C’est du moins ce que laisse entendre un rapport d'IDC (International Data Corporation) qui met en avant l’évolution grandissante des dépenses dans ce domaine de la part des entreprises spécialisées dans les infrastructures IT. Sur la seule année 2015, les dépenses liées au cloud computing, et au déploiement des infrastructures qui lui sont nécessaires auraient connus une hausse de 24,6% pour atteindre les 32,8 milliards de dollars (30,11 milliards d'euros). Ces dépenses, qui comprennent essentiellement des frais liés aux achats de serveurs, aux matériels de stockage, et autres commutateurs Ethernet, devraient ainsi passer de 28 % du total des investissements des entreprises IT sur 2014, à près de 32,9 % sur l’année 2015. Une hausse de près de 5 points qui contraste fortement avec la baisse de 1,1 point des investissements de ces mêmes entreprises sur les technologies de stockage plus traditionnelles, même si avec pas loin de 67 milliards de dollars (61,51 milliards d'euros), ce segment reste encore le plus important du marché. Notons tout de même que cette hausse des investissements dans les infrastructures liées aux Cloud ne connait pas une croissance égale à l’échelle mondiale, le centre et l’est de l’Europe faisant figure de mauvais élève avec un léger déclin des investissements en la matière.

Pour les années à venir, l’IDC prévoit une augmentation constante des dépenses, et ce jusqu’à l’horizon 2019. Selon leurs prévisions, ces dépenses devraient augmenter à rythme moyen de 15,5% par an jusqu’à atteindre 54,3 milliards de dollars (49,85 milliards d'euros) en 2019, et représenter quelque 46,6 % du total des investissements en matière d’infrastructures IT. Dans le même temps, leurs prévisions laissent entendre que la baisse des investissements non liés au cloud devrait continuer à régresser d’environ 1,7 % chaque année. Enfin, et pour préciser un peu les choses, l’IDC prévoit sur les quatre années à venir une forte augmentation du segment liés au cloud public (lire : « Stockage en ligne : lequel choisir ? »), qui devrait atteindre les 34,4 milliards dollars (31,58 milliards d'euros), par rapport au cloud privé qui devrait plafonner à 19 milliards de dollars (17,44 milliards d'euros).

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire