L'UE réagit aux aveux de Microsoft sur son Cloud

Microsoft a récemment admis que les données stockées dans son Cloud n'étaient pas à l'abri du Patriot Act américain, qui confère le droit aux autorités de consulter les fichiers de n'importe quel utilisateur sans que celui-ci en soit averti. Cette disposition va à l'encontre des directives européennes sur la protection des données personnelles, qui stipule que tout client doit être averti si l'hébergeur de ses données en donne l'accès.

Cette incompatibilité entre hébergeurs américains et lois européennes a été remarquée par Sophia In't Veld, vice-présidente de la Commission des libertés civiles au Parlement européen, qui a posé la question suivante « La Commission considère-t-elle que le Patriot Act prévaut effectivement sur la directive européenne sur la protection des données ? Que fera la Commission pour remédier à cette situation et assurer que les règles européennes de protection des données peuvent effectivement appliquées et que la législation d'autres pays ne prime pas sur la législation européenne ? ».

À l'heure actuelle, la seule façon de ne pas être soumis au Patriot Act est de ne pas utiliser un Cloud géré par une société domiciliée aux États-Unis.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
30 commentaires
    Votre commentaire
  • mordim
    quel cloud en europe ?
    0
  • jankeke
    Je m'en sortirais très bien sans cloud, merci. Au prix des HDD au Go, franchement je ne vois pas pourquoi je me ferais ch...
    0
  • mordim
    pour faire une sauvegarde à l'extérieur de ta maison si elle brule !
    2