Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Symform, le Cloud atomisé

Cloud : panorama des offres de stockage en ligne
Par

Toutes les offres que nous avons détaillées jusqu'ici reposent sur un modèle commun : une société vous permet de louer un espace de stockage plus ou moins grand dans des data center. Symform casse ce moule et parie sur le stockage distribué mutualisé. Chaque utilisateur de SymForm offre aux autres un espace de stockage dédié sur sa propre machine, double de la quantité de données que lui-même entend stocker.

Ce mode de fonctionnement original impose une confidentialité très forte. Symform chiffre d'abord chaque fichier en AES 256 bits, puis le découpe en 96 blocs distincts qui sont alors distribués sur autant de machines aléatoirement choisies parmi le parc de clients de Symform. Sur ces 96 blocs, 32 sont des blocs de parités : il suffit donc de 64 blocs pour reconstituer les données originales. Cette forte redondance permet de garantir la conservation des données même si elles sont stockées sur des machines bien moins fiables que les serveurs d'un data center. Pour perdre un fichier, il faudrait en effet que 33 machines tombent en panne au même moment dans le monde. Symform surveille en permanence l'état des ordinateurs formant sa nébuleuse de stockage et reconstruit automatiquement les données perdues suite à la défaillance d'une machine.

Grâce à cette structure décentralisée, SymForm dispose d'une infrastructure gratuite et peut donc offrir des coûts très faibles, voire, et c'est une nouveauté, totalement nuls ! On permet désormais obtenir un espace en ligne illimité à la seule condition de contribuer au réseau Symform à hauteur du double que ce que l'on consomme. Autrement dit, aucun problème pour sauvegarder 1 To dans le nuage, du moment que l'on laisse 2 To accessible aux autres utilisateurs de Symform. Le coût est donc loin d'être nul, mais actuellement, un disque dur de 2 To se trouve pour une centaine d'euros. Symform peut même donner une seconde vie à tous ces vieux disques durs devenus trop lents ou trop étroits qui s'entassent d'habitude sur une étagère.

Parmi les autres particularités de Symform, citons l'impossibilité d'accéder à ses données via un navigateur web, l'absence de client iOS ou Android ou même Linux (seuls Windows et Mac OS X sont compatibles).

Donnez votre avis