MàJ : rétro-console Coleco Chameleon, arnaque officiellement terminée

MàJ du 9 mars 2016 : Coleco Holdings a finalement retiré son nom du projet, après une cinglante nouvelle : Atari affirme qu'aucun accord de reprise des jeux Atari 2600 n'a été passé avec les auteurs du projet Chameleon. Il est désormais bien clair que tout cette aventure n'était bien qu'une arnaque à la finance sur KickStarter. Des pratiques qui entachent malheureusement le système révolutionnaire du financement participatif.

--

La campagne de financement participatif de la console de rétrogaming Coleco Chameleon sur KickStater devait commencer le 26 février... Elle a finalement été reportée "indéfiniment". La console devait faire tourner des jeux SNES, Intellivision et Atari 2600. Le projet est géré par l'entreprise RetroVGS, la machine a pris son nom définitif après un accord signé avec Coleco Holdings, spécialistes des petits jeux vidéo portables dans les années 80. Elle ne verra peut-être jamais le jour, car c'est justement Coleco qui doute aujourd'hui du projet.

Mais que renferme cette console ?

C'est bien la question que pose Frank Cifaldi sur son Twitter. Il affirme que le prototype de la console exhibé au salon Toy Fair n'était qu'une console SNES Jr. "scotchée" dans un boîtier de console Atari Jaguar. Il n'y aurait donc pas d'électronique originale dans ce projet. Pour prouver sa bonne foi, RetroVGS a posté sur son Facebook quelques photos d'un prototype doté d'une carte PCI. Des photos tellement peu convaincantes qu'elles ont été aussitôt retirées. La carte PCI en question a été identifiée comme une veille carte d'acquisition HiCAP 50. Coleco Holdings a finalement exigé une expertise de la console par des ingénieurs indépendants avant de permettre au projet d'avancer dans son financement, au risque de se retirer. La suite dans le prochain épisode !

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire