Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Plateforme et protocole de test

Comparatif de 11 dissipateurs processeurs
Par

Toutes les solutions ont été testées avec un Core 2 Extreme QX6850, qui est pour mémoire un quad core. Le choix de ce processeur s’explique par le fait que nombre d’entre vous vont overclocker, si ce n’est déjà fait, le matériel se doit donc de suivre quel que soit le cas de figure !

Lorsque ses quatre cores sont en pleine charge, le processeur consomme 114 watts, situation que nous avons obtenue avec Prime95 (ver. 25.5a optimisée multicore). Cette consommation a été relevée avec le meilleur kit de watercooling que nous avons testé, le processeur atteignait alors 62°C. Moins le refroidissement est performant, plus le processeur consomme, du fait d’une température de fonctionnement plus élevée. La consommation avec un autre refroidisseur aurait donc pu être plus élevée.

Notre plateforme de testLa même, avec un waterblock
Les ventirads ont été testés sur une Gigabyte GA-G33-DS3R, qui a été orientée comme dans une tour classique. La plupart des ventirads étant pourvus de caloducs pour dissiper la chaleur, leur positionnement et orientation peuvent influer très fortement sur les performances (un caloduc utilisant le déplacement d’un liquide dans un tube, il ne présente pas la même efficacité sous toutes les orientations). Les températures des quatre cores ont été relevées au niveau de leurs sondes thermiques numériques (DTS). La température CPU représentée sur les diagrammes est la moyenne de ces valeurs.

Pour chaque test, nous avons attendu que la température atteigne son maximum. Par conséquent, la durée des mesures était variable : un mauvais ventirad nécessitait quelques secondes, tandis qu’à l’opposé, un watercooling efficace pouvait mettre jusqu’à plusieurs dizaines de minutes avant d’y parvenir.

zalman cnps8700 test

Sur cet exemple, le ventirad Zalman a atteint une température finale de l’ordre de 70 °C après environ 55 secondes.