ARM officialise le Cortex-A35 et parlerait d'Artemis, l'après Cortex-A72

Roadmap d'ARM (source : BenchLife)Roadmap d'ARM (source : BenchLife)ARM vient de présenter son Cortex-A35, un SoC gravé en 14 nm ou 16 nm et qui demande moins de 125 mW. Sur les prototypes, ARM est arrivé à 90 mW en utilisant une finesse de 28 nm. On peut donc s’attendre à ce que le SoC consomme encore moins. Compatible ARMv8, il est le remplaçant en 64 bits des Cortex-A5 et A7. Il utilise un nouveau pipeline à 8 étages et il fait toujours appel à une architecture in-order, comme les puces précédentes, au lieu d’Out-of-Order. Son cache L1 est de 8 Ko pour les instructions et 64 Ko pour les donnés tandis que son cache L2 varie entre 128 Ko et 1 Mo. Les fabricants pourront aussi choisir des modèles sans FPU et avec un module de chiffrement dans le cas des puces spécialisées. Il sera aussi possible de choisir entre un et quatre cores, suivant ses besoins.

Des rumeurs portant sur le successeur du Cortex-A72 (cf. « ARM présente le Cortex A72, le coeur des smartphones de 2016 ») ont aussi fait surface sur BenchLife. Il répondrait au nom de code Artemis et il serait gravé en 10 nm. Il utiliserait un circuit graphique qui répondrait pour l’instant au nom de code Mirmir et son processeur vidéo serait appelé Egil. Aucun détail technique n’a pour l’instant filtré. Les premiers SoC de tests seraient attendus en 2016 pour une commercialisation en 2017, selon la roadmap de la firme. Ils utiliseraient une architecture big.LITTLE avec des Cortex-A35 ou A53 pour les petits cores.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire