Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

A en juger par les commentaires des articles ainsi que le forum, il apparait clairement que certains d’entre nous n’auront jamais assez de pixels sur leur moniteur. Nous vous comprenons aisément. Les modèles 4K proposent une telle densité que l’on ne verra jamais la structure des points, mais des détails nuancés qui rivalisent avec des tirages photo haut de gamme.

Comme c’est le cas pour toute technologie de pointe, ces excellentes prestations se paient au prix fort. Les modèles de première génération sont sortis l’année dernière à plus de 3000 euros et se situent encore à environ 1800 € aujourd’hui. Nous avons déjà testé deux de ces modèles 32 pouces exotiques à dalle IGZO : l’Asus PQ321Q et le Dell UP3214Q.

L’Ultra HD s’étant quelque peu démocratisé depuis, quelles sont les alternatives ? Pour moins de 650 euros, il est possible de trouver des moniteurs IPS 24 pouces comme le Dell UP2414Q et donc de profiter d’un maximum de pixels. Cependant, le texte sous Windows est si petit sans échelonnement DPI qu’il en devient illisible à moins d’avoir une vue absolument parfaite.

Grâce à Chi Mei Optoelectronics, on peut aussi se procurer des moniteurs 28 pouces TN qui diminuent le ticket d’entrée du 4K. Le Dell P2815Q que nous testons aujourd’hui se trouve sans difficulté aux alentours de 450 euros.

Type de dalle & rétroéclairage
TN
LED blanches, deux bandes
Diagonale et ratio
28 pouces / 16:9
Définition et fréquence maximale
3840x2160 @ 30Hz
1920x1080 @ 60Hz
Profondeur de couleur & Gamut
10 bits (8 bits avec dithering) / sRGB
Temps de réponse annoncé (GTG)
5 ms
Luminosité annoncée
300 cd/m2
Haut-parleurs
-
Connectique vidéo
2 x DisplayPort, 1 x DisplayPort (entrée),
1 x HDMI/MHL
Audio
1 sortie x 3,5 mm
USB
v3.0 - 1 x ascendant, 4 x descendants
Lecteur de cartes
-
Dimensions
LxHxP hors base
661 x 435-550 x 204 mm
Épaisseur
53 mm
Largeur du cadre
19 mm
Poids
11,1 kg
Garantie
3 ans

Le fait que ce moniteur plafonne à 30 Hz a déjà fait beaucoup parler, d’autant plus que cette limite vaut bien entendu pour la connexion HDMI, mais aussi pour le DisplayPort 1.2. La seule explication possible tient au scaler utilisé par Dell, étant donné que les autres modèles utilisant la même dalle sont tout à fait capables d’atteindre 60 Hz en définition native.

Il s’agit d’un défaut qui nous semble rédhibitoire pour les jeux : autant on peut se contenter de 30 ips pour les contenus vidéo, autant les mouvements rapides et temps de réponse très courts qu’exigent par exemple les fps nous font sentir les limites des écrans 60 Hz. Il reste cependant possible d’utiliser le P2815Q à 60 Hz en 1920x1080, mais ce compromis ne sera pas du goût de tous.

Toutefois, il faut considérer le fait qu’un écran UHD se contente d’afficher les pixels avec un ratio 2:1 lorsqu’il s’agit d’afficher des contenus 1080p. Concrètement, ceci veut dire que les artéfacts normalement engendrés par une mise à l’échelle sont évités. Nous avons pu confirmer cette théorie de nos propres yeux : en 1920x1080, le Dell P2815Q produit une image très propre. On perçoit tout de même une différence avec des jeux aux graphismes complexes, mais pour les autres usages, le P2815Q devient un gros moniteur full HD sans problèmes de pixellisation.

Le reste de la technologie embarquée nous est assez familier : la dalle TN dispose de deux bandes de LED blanches pour le rétroéclairage, situées en haut et en bas de l’écran. Proposant une profondeur de couleurs 8 bits en natif, la dalle recourt au dithering pour atteindre 10 bits effectifs. L’écran n’embarque pas de hauts parleurs, mais on trouve tout de même une sortie audio analogique permettant de brancher un casque ou des enceintes PC.

Pourquoi s’intéresser au P2815Q ? Comme on le verra plus loin, il affiche des couleurs assez satisfaisantes et fait partie des meilleurs écrans que nous ayons vus à ce jour s’agissant de l’uniformité de sa dalle. Ajoutons à cela l’accès au 4K pour moins de 500 euros.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire