Se connecter / S'enregistrer

Faut-il changer son disque dur ?

Faut-il changer son disque dur ?
Par

La plupart des ordinateurs de bureau en place actuellement contiennent des disques durs dont la capacité varie entre 80 et 250 Go, ce qui constituait la norme il y a environ 3 ans. Cependant, les dernières baisses de prix ont rendu les disques de dernière génération particulièrement tentants : en effet, il est aujourd’hui possible de s’acheter un disque dur d’un téraoctet pour moins de 70 €. Sachant que la capacité peut ne pas être la seule et unique raison qui pousse à changer de disque dur, nous avons recréé un système vieux de 3 ans et équipé d’un disque de 200 Go puis avons examiné l’évolution de ses performances après avoir remplacé ce dernier par un modèle moderne d’1 To.

L'ancien et le nouveau : nous avons remplacé un disque dur de 200 Go vieux de trois ans par un modèle récent d’un téraoctet.

Quatre fois plus de capacité, deux fois plus de performances

On peut sans le moindre risque avancer que tous les disques durs vendus actuellement sont nettement supérieurs aux modèles qui étaient disponibles il y a 3 ans, les nouvelles technologies d’enregistrement accroissant non seulement la capacité, mais également les performances. Les autres évolutions (comme l’abandon de l’interface parallèle UltraATA au profit du SATA 150 puis 300 Mo/s, la démocratisation du Native Command Queuing ou l’augmentation progressive de la mémoire cache) font certes elles aussi la différence, mais aucune fonction ne peut décemment être comparée au passage pur et simple d’une génération de disque à l’autre. En fait, la seule raison pour laquelle les nouveaux disques durs n’affichent pas des performances encore plus élevées que celles auxquelles nous avons droit aujourd’hui est la prise en considération de plus en plus importante de la consommation et de l’efficacité énergétique.

Si vous décidez de remplacer votre disque dur, notre recommandation est la suivante : optez toujours pour un modèle de dernière génération.

Augmentation de capacité : sans le moindre doute

La première raison de vouloir équiper un ordinateur existant d’un nouveau disque dur est bien entendu la capacité : il est évident qu’à l’heure actuelle, un modèle de 200 Go vieux de trois ans risque bien de ne plus permettre au consommateur moyen de stocker toutes ses données. En général, les utilisateurs stockent chaque année plusieurs gigaoctets supplémentaires de photographiques numériques, un chiffre qui peut facilement être décuplé dès lors que l’on parle de vidéos. Ajoutez à cela la musique, les nouvelles applications, etc. À moins de rester totalement insensible à l’appel des médias numériques, il vous faudra probablement entre 50 et 100 Go de capacité supplémentaire par an, voire bien plus si vous êtes amateur de multimédia ou professionnel de l’image. Le remplacement du disque dur (ou l’ajout d’un nouveau) toutes les quelques années est donc, à cet égard, bien souvent indispensable.

Augmentation des performances : bonne question…

La deuxième raison qui peut vous pousser à changer de disque dur est celle des performances. Pour vérifier de quelle type d’évolution il peut bien s’agir, nous avons recréé un PC milieu de gamme de 2005 (Pentium 4 660, carte-mère Asus avec chipset 915G et 1 Go de RAM) et l’avons équipé d’un disque dur Samsung Spinpoint P120 SATA de 200 Go, puis lui avons fait subir une série de tests de performances et de consommation. Nous avons ensuite procédé aux mêmes tests sur la même machine, mais avec un modèle flambant neuf, un Samsung Spinpoint F2 EcoGreen d’1 To.