Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Seagate ne croit pas aux disques durs à l'hélium

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 16 commentaires

Hitachi/Western Digital a récemment promis de faire rapidement progresser la capacité des disques durs grâce à une idée simple : les remplir d'hélium. Sec, propre et moins dense que l'air, l'hélium permettrait de multiplier le nombre de plateaux d'un disque tout en abaissant le bruit généré par leur rotation. Les disques durs remplis d'hélium seraient donc une panacée ? Non, répond Seagate.

Le rival de Western Digital aurait lui aussi déjà joué avec cette idée et aurait fini par conclure que ses inconvénients dépassaient ses avantages. Seagate reconnaît que la plus faible densité de l'hélium a des effets très bénéfiques sur la mécanique. La rotation des plateaux engendre moins de frottements, on peut donc les rapprocher et en mettre plus dans un même espace. De même, il devient possible de resserrer les pistes de données sur les plateaux. Moins de frottement signifie également moins d'énergie perdue, donc une consommation plus faible, moins de bruit et des disques durs chauffant moins.

Principe du bit-patterned recording.Principe du bit-patterned recording.Mais tout ceci a un coût : le coût de l'hélium bien sûr, mais surtout le coût de fabrication de disques durs parfaitement étanches. La technologie devrait donc rester réservée à certains disques durs haut de gamme ou pour serveurs. Seagate estime pour sa part que l'enregistrement magnétique à chaud (HAMR) ou le SMR (Shingled Magnetic Recording, où les pistes sont partiellement superposées) sont des alternatives plus crédibles. Le SMR devrait être la première à être commercialisée, car elle n'impose aucune modification matérielle profonde. Le SMR permettrait d'attendre jusqu'à ce que le HAMR ou le BPR (Bit Patterned Recording) soient au point.

Commentaires
Afficher les 16 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • c_planet , 15 octobre 2012 16:56
    vérifier qu'ils peuvent sortir des hd étanches, ça doit être la première chose qu'il ont fait avant d'annoncer des disques à l'hélium, en quoi ça ne serait pas crédible ?

    en plus, il y a un point positif, supplémentaire, en cas de sinistre genre inondation, etc. le risque de perte de données est minimisé.
  • Melt-x , 15 octobre 2012 17:13
    c_planeten cas de sinistre genre inondation, etc. le risque de perte de données est minimisé.


    Go SSD :) 
  • -7 Masquer
    dextermat , 15 octobre 2012 17:35
    c_planet, Un disque dure c’est déjà sceller sous vide donc en autant qu'y il n'y a pas de fuite du à l'usure du disque.

    Comme je me répète: il il est temps de faire des disque dure fiable. Les ssd c'est bien mais sa ne dure pas plus qu'un disque standard (bien sur dépendant de l'usure)
    L'autre problème les ssd sont beaucoup plus cher donc un disque ssd de backup de 500 go va te couter 1000 $ ...
    En ce moment les disque qui vont sur le marcher son de 2,3 ou même 4 To de données.
    Les données personnelles que l'on veux garder vont exploser car les camera numérique sont abordable.
    A part le "cloud" (ou même il pourrait yu avoir des complication) semble être la meilleur solution.

    À voir
  • MasterDav , 15 octobre 2012 17:58
    dextermatc_planet, Un disque dure c’est déjà sceller sous vide

    La bonne barre :D 
    Deuxième barre en essayant de décrypter le reste du message xD
  • Dj Syrius , 15 octobre 2012 18:27
    [quote="dextermat"]A part le "cloud" (ou même il pourrait yu avoir des complication) semble être la meilleur solution.[/quote]
    Et sur quelle support sera stocker le cloud à votre avis ?
  • 1815 , 15 octobre 2012 18:31
    H²O?
    :arrow:
  • c_planet , 15 octobre 2012 19:01
    >Dextermat

    lis l'article, il y a de l'air dans un hd.

    va voir également, sur wiki, il est expliqué comment est conçu un hd classique :

    Le corps coulé métallique, protégeant les disques magnétiques et la mécanique précise de l’influence de l’ambiance font la base de la construction du disque dur. ll est quasi complétement étanche et protége le disque dur des particules de la poussière, qui peuvent détériorer la couche sensible magnétique et détériorer l’accumulateur à l’introduction dans le jeu étroit entre la tête et la surface du disque. Outre cela, le corps fait l’écran de l’accumulateur contre les parasites électromagnétiques. Le volume intérieur du corps est rempli par l’air dépoussiéré. Le montage du bloc étanche est effectué dans le local, où moins de cent grains de poussières incombent sur un mètre carré de l’air. Dans le corps il y a un orifice, fermé par le filtre étanche, assurant l’équilibrage de la pression intérieure de l’air avec la pression atmosphérique. Pendant la rotation des disques est crée le courant d’air, circulant à l’intérieur du bloc étanche, qui passe à travers d’un filtre encore, en se dépoussiérant supplémentairement. »

    l'étanchéité actuelle est perfectible, il est connu que l'une des récupérations de datas les plus ardues est due aux inondations avec de l'eau mer (qui rentre forcément en contact avec les plateaux magnétiques.)
  • pascal16 , 15 octobre 2012 19:49
    les HDD ont en effet souvent un petit filtre avec une entrée d'air pour les problèmes de dilatation des gaz.

    Etancher, c'est facile, mais il va falloir calculer la pression/dépression qu'il faudra tenir lors des chauffes/refroidissements.
  • Iksarfighter , 15 octobre 2012 22:52
    Sous vide et puis voilà.
  • torak_01 , 15 octobre 2012 23:36
    le vide n'est pas plus facile que l’hélium, au contraire !
    En plus il va imploser ton HDD ^^.
  • 1815 , 15 octobre 2012 23:50
    pour que les têtes puissent "flotter" à qques millièmes des plateaux, faut un gaz.
  • ronpc , 16 octobre 2012 00:16
    Et l'hélium diffuse à travers n'importe quel matériau.
    Au bout d'un temps pas trop long, la concentration en hélium ne sera plus si importante que ça dans le disque. Il faudrat recharger si on veut garder les propriétés initiales.
    Ou alors considérer le disque comme du consommable que sont presque devenu les SSD.
  • dthx , 16 octobre 2012 11:22
    On saura qui dit vrai le jour ou WD aura sorti un modèle basé sur cette technique et qu'il aura survécu quelques années dans nos configs. En attendant, je trouve la sortie de Seagate de très mauvaise foi: ils feraient mieux de se concentrer sur leur travail pour améliorer la fiabilité de leurs propres produits plutôt que de perrorer sur les tentatives d'innovation de la concurrence. Parce que j'ai bonne mémoire et je me souviens très bien du tort qu'ils ont causé à beaucoup d'utilisateurs avec leurs fameux firmwares farceurs sur les disques de 1Go il y a 2-3 ans... et il semble qu'à présent, Apple est bon pour faire une campagne de rappel sur un bon nombre de bécanes pour cause de disques Seagate ayant tendance à l'auto-destruction ;-)
  • fitfat , 17 octobre 2012 14:12
    dextermat>En même temps, utiliser un SSD comme support de sauvegarde, c'est comme faire du rallye avec une F1 :D 
  • roromania , 22 octobre 2012 11:13
    D'après un chimiste, le prix de l'Helium serait en train d'exploser: les ricains bradaient leurs réserves faites au temps de la guerre froide, mais comme ce n'était que des réserves, elles ont fini par s'épuiser. D'après lui, aujourd'hui, un balon gonflé à l'Hélium (ceux qu'on achète pour les enfants) ça peut valoir plus de 50 euros réellement...
  • -1 Masquer
    scroller , 25 octobre 2012 09:19
    A l'heure du SSD, on peut effectivement se demander si investir dans une technologie mécanique est une bonne idée...