Le disque dur laser humilie les SSD

De récentes découvertes permettent d’envisager la création de disque dur optique où la tête de lecture serait remplacée par un laser pour de meilleures performances.

Rendez-vous en 2015

Aujourd’hui, plusieurs scientifiques affirment que le disque dur laser pourrait faire son apparition sur les marchés d’ici cinq ans. Les premiers modèles auraient des lasers fonctionnant au rythme de la picoseconde (un millionième de millionième de seconde) et qui pourrait offrir des débits de l’ordre de 1 To/s. Cette technologie est plus facile à fabriquer que celle utilisant des lasers fonctionnant au rythme de la femtoseconde (un milliardième de millionième de seconde). Ces derniers lasers pourraient néanmoins arriver un jour offrant ainsi des performances encore plus impressionnantes de l’ordre de 100 To/s.

Les chercheurs

On notera que le disque dur laser est aujourd’hui une idée possible, grâce, entre autres, aux recherches du professeur Thomas Ebbesen menant un groupe de recherche à Strasbourg. L’équipe française a permis la focalisation du laser afin d’accroître la densité du disque tout en permettant au laser de changer la polarité de l’aimant.

L’autre chercheur ayant fait considérablement avancer les choses est le docteur Daniel Stanciu qui a démontré qu’il était possible de changer la polarité d’un aimant rien qu’en utilisant de la lumière. C’est lui qui a aussi mené les recherches qui ont permis l’utilisation d’un laser picoseconde, plus petit et moins cher qu’un laser femtoseconde.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
21 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • willbe
    Perfs intéressantes, mais est-il souhaitable de continuer à développer des solutions de stockage mécaniques (fragiles) ?
    0
  • Dawnrouille
    Bon jsuis en mode ultra défensif vous m'excuserez

    Stockage mécanique fragile?! C'est pas parce que les fabricants disent que c'est solide et qu'il n'y a plus de têtes de lectures que les SSD ne flanchent pas. Et la flash se dégrade avec le temps. Qui voudrait d'un support qui rétrécit avec le temps?! Et niveau consommation est-ce que les prochaines générations vont s'améliorer.
    Nan bon outre ce pseudo argument, tant qu'il y a de la performance monsieur tout le monde ne sera peut-être pas intéressé mais certains secteurs peuvent y trouver une utilité et il serait dommage de se privé de recherches qui peuvent améliorer notre futur parce que sur le moment on croit avoir la solution qui dépote.

    Ca fait du Terahertz (10^12/sec) les lasers picoseconde et du Petahertz pour les lasers femtoseconde (10^-15) non?! Corrigez moi si je me trompe.

    Faut le souligner ça! La recherche à Strasbourg et en France ça marche, un peu de chauvinisme ça fait pas de mal :-D
    5
  • willbe
    Sûr ! Reste à voir à quoi ressemblera le SSD de 2015.
    1