Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Conclusion

Disques durs professionnels : 2.5" 10 000 tr/min VS 3.5" 15 000 tr/min
Par

Nous simplifierions si nous disions que les disques durs 2,5" sont supérieurs aux modèles 3,5" : ils ne sont pas meilleurs dans tous les domaines et il faut tenir compte de certaines données comme la densité de stockage et la vitesse de rotation. La situation se résume cependant très facilement : ces prochaines années, les disques durs 3,5" à 7200 tr/min vont continuer à dominer le segment « haute capacité », et les modèles 2,5" vont de plus en plus s’imposer dans les serveurs (le Toshiba MBF2600RC que nous avons utilisé pour ce comparatif n’est qu’un simple exemple, mais il es représentatif). Les SSD, quant à eux, vont peu à peu prendre de l’importance, mais resteront dans un premier temps cantonnés au segment des performances, où ils vont remplacer les disques durs 15 000 tr/min.

Avant toute chose, il faut rappeler que la vitesse de rotation (et la technologie employée) déterminent les performances en débit. Les performances en E/S, par contre, dépendent plus de la vitesse de mouvement des têtes de lecture/écriture, qui commence à atteindre certaines limites physiques. Dans les disques durs pour entreprises, le diamètre des plateaux est généralement identique, que l’on parle de modèles 3,5" ou 2,5", ce qui signifie que les performances en E/S ne varient pour ainsi dire pas. D’après nos tests, le Fujitsu 3,5" n’est plus rapide que le Toshiba 2,5" que parce qu’il tourne à 15 000 tr/min au lieu de 10 025 tr/min, ce qui veut dire que sa latence de rotation est plus faible. Un mot sur l’interface : le SAS 6 Gbit/s n’a d’avantages sur le 3 Gbit/s que dans le cas des connexions entre les unités JBOD ou les fonds de paniers et le contrôleur ; cela ne change rien quand on parle de disques pris individuellement.

Tout bien considéré, il n’est pas si difficile de comprendre pourquoi les entreprises abandonnent de plus en plus les disques durs 3,5" au profit des modèles 2,5". On en met généralement deux fois plus dans un même volume de rack, ils sont les seuls à pouvoir rentrer dans les lames, leur consommation réduite pour des performances pratiquement identiques leur confèrent un rendement énergétique bien plus élevé, et leurs faibles dimensions leur permettent d’afficher une capacité de stockage deux fois plus importante…