Un cartel sur le marché des DRAM ?

Un groupe américain composé de 34 États vient d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre de sept fabricants de puces mémoires accusés d’avoir fixé les prix de vente desdites puces et d'avoir par là-même volontairement provoqué une inflation des prix. Les faits se seraient produits entre 1998 et 2002. Il est intéressant de noter que Samsung, le plus gros fabriquant de puce mémoire, n’a pas été mentionné dans la plainte qui est adressée à Infineon Technologies, Hynix Semiconductor, Micron Technology, Mosel Vitelic, Nanya Technology, Elpida Memory et NEC Electronics. La procédure devrait être longue et il y a de grandes chances pour qu'elle finisse par un arrangement à l'amiable, comme ce fut le cas pour une autre affaire similaire, impliquant certains des défendeurs à l'action.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • Mictateur
    Un "group" ? :o
    La virgule après le "group américain" ?
    Des Etats ? :o
    "et d'avoir par là-même"
    "le plus gros fabricants"
    "de grandes chances"
    "NEC Electronics."
    0
  • David Civera
    Ouch, merci :jap:
    0
  • Maitreruban
    Intéressant cette news.

    Cependant, je doute vraiment que Sasmsung ne soit pas d'une manière ou d'une autre derrière un de ceux-là.
    Je ne vise en particulier que Nanya, par exemple!
    0