Ethereum : la difficulté explose, toujours rentable ?

Le succès que rencontre ces derniers mois l'Ethereum est à double tranchant : le nombre de mineurs augmente rapidement, ce qui augmente aussi mécaniquement la puissance de calcul du réseau. Le nombre de blocs minés - et donc la quantité d'ETH - devant rester stable par unité de temps donnée, la difficulté doit donc s'adapter au fur et à mesure. En d'autres termes, plus il y a de mineurs sur le réseau Ethereum, plus la difficulté augmente. Et la dernière augmentation risque de laisser les « petits » mineurs sur le carreau...

A lire aussi :
- Comparatif : quelle GeForce ou Radeon pour miner de l'Ethereum ?
- Diapo : quand les cryptomineurs revendent leur monstrueuse machine sur le Web

Hausse de la difficulté, baisse des revenus

En effet, la difficulté est passée de 2,3TH à 3TH, ce qui représente la plus grosse hausse à ce jour pour l'Ethereum. A titre de comparaison, la précédente augmentation qui a eu lieu autour du 25 juillet avait fait passer la difficulté de 1,8TH à 2,2 TH environ. Le problème, c'est que la valeur de l'ETH n'augmente pas au même rythme, ce qui a pour conséquence une diminution des gains des mineurs. Si les grosses fermes de minage peuvent absorber cette baisse de revenus, ce n'est pas forcement le cas des petits mineurs. Et vous, allez-vous continuer à miner de l'ETH ou préférerez-vous plutôt vous tourner vers d'autres coins ?

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
30 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • galatasaray35
    j'ai jamais miner et je sais pas comme ça marche mais c'est une bonne nouvelle peut-être que les tarifs des cartes graphiques baisseront
    1
  • job31
    +1
    Et aussi leur dispo...
    0
  • tranche
    Et est ce écologique : par principe non. Bon voilà, arrêtons donc d'encourager des dépense énergétique et donc de la pollution inutile.
    1