Facebook va utiliser du ARM dans ses serveurs

Les différentes architectures

Alors que dans le monde de l'informatique grand public le x86 est majoritaire (avec un bastion de résistance du PowerPC dans les consoles), le marché professionnel n'est pas dominé par Intel et AMD. Beaucoup de constructeurs ont encore leur propre architecture et même si certains ont disparus (Alpha, par exemple), d'autres résistent. Les Power et les SPARC sont encore bien présents dans les serveurs, et continuent à évoluer.

Les processeurs ARM dans des serveurs, le serpent de mer de la high-tech en 2010. Et pourtant... Le prochain data center de Facebook (société qui a de gros besoins en serveurs, avec 500 millions d'utilisateurs) devrait abandonner le x86 et passer sur des serveurs en architecture ARM. C'est la société Smooth-Stone (dans laquelle ARM et Texas Instrument viennent d'investir) qui se serait occupée de la mise en place de la ferme de serveurs de Facebook, dans l'Oregon. Bien évidemment, le code de Facebook (essentiellement du PHP) est bien adapté à un usage sur les processeurs ARM : la puissance demandée (par thread) est a priori assez faible et l'avantage en consommation des processeurs ARM — même face à un Atom — rend la solution compétitive une fois le rapport thread/consommation calculé. Pour des serveurs de calculs, par exemple, c'est beaucoup moins évident : la différence de puissance entre un Xeon ou un Opteron et un ARM est plus grande que le gain en consommation.

En pratique, c'est un test. Et si Facebook le réussit, l'architecture ARM gagnera une certaine crédibilité dans le monde des serveurs, où même le x86 a mis quelques années à s'imposer.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • delphi_jb
    J'ai l'impression que la licence X86 perd de plus en plus de sa royal suprématie d'antan. Elle reste théoriquement indispensable c'est un fait, mais en pratique elle se montre de moins en moins indispensable...
    4
  • JRC
    Mouarf ce fiasco annoncé !!! Le processeur ARM reste quand même très en deçà du x86 et quand on sait que Fesse Bouc c'est que du dynamique et que déjà avec du x86 ce site rame comme pas possible on va bien rire avec les processeurs ARM
    2
  • brakbabord
    Quand je vois la faiblesse d'un Atom, ça m'étonnerait que l'ARM puisse faire pire (surtout que sur les smartphones ça tourne bien).
    Un serveur web n'a pas besoin de puissance brute, il faut plutôt de la ram et beaucoup de processeurs pour faire les traitements en parallèle des nombreuses requêtes.
    1