Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

FAIBox : vers le cloud et les SSD ?

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 27 commentaires

Actuellement, les FAIBox — même les récentes Freebox Revolution et Neufbox Evolution — utilisent encore un disque dur pour le stockage des enregistrements et de certaines données des utilisateurs, mais ça pourrait changer. En effet, Sandisk a annoncé il y a quelques mois des SSD destinés aux Set Top Box et offrant une capacité de 4 à 16 Go, ce qui serait intéressant pour une Box, tout en déplaçant certains services chez le FAI lui-même, en « cloud ». Expliquons.

Actuellement, le disque dur — taxé de façon importante — sert essentiellement à deux choses : stocker les enregistrements des utilisateurs et servir de cache pour le Time Shifting, qui permet de faire une pause sur le direct. Avec un capacité de 4 à 16 Go, le Time Shifting reste possible sans aucun problème — une heure de vidéo en direct, même en HD, prend environ 5,5 Go — et passer les enregistrements sur des serveurs externes ne pose pas réellement de contraintes : Free a bien déplacé le disque dur du boîtier TV au boîtier modem sans que la qualité en souffre. Techniquement, le « cloud » est parfait pour ce genre d'applications : les FAI envoient déjà des flux vidéo aux abonnés, le réseau en lui-même ne souffre pas beaucoup de la bande passante nécessaire — tout reste en pratique en interne — et déplacer le stockage chez le FAI supprime évidemment les taxes sur la copie privée. Du côté des boîtiers, supprimer le disque dur permettrait de diminuer le volume des appareils et de limiter la consommation et le bruit.

En pratique, personne — en France — ne semble encore prêt pour une dématérialisation de ce type, mais les prochains modèles de FAIBox (chez Orange ou Bouygues Telecom, par exemple) pourraient passer au cloud. 

Commentaires
Afficher les 27 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Dams , 21 janvier 2011 16:41
    J'avais déjà réfléchi à un tel système... c'est plutôt du gagnant-gagnant une fois le système en place.

    Pour le client, c'est un moyen d'avoir une box plus petite, qui consomme/chauffe moins avec un risque de panne plus faible.

    Pour le FAI, c'est moins de SAV sur les boitiers, la possibilité de partager l'espace disque entre tous les abonnés, mais aussi pourquoi pas de développer un système qui évite le "double enregistrement" en créant un unique fichier pour tous les abonnés enregistrant le même programme, la lecture sur le boitier du client prenant en charge la position de début/fin spécifique à chaque programmation...
    Ainsi, au lieu que 3 abonnés n'enregistrent TF1 de 20h30/20h40/20h45 à 22h30/22h40/23h45 et créent 3 fichiers pour un total de plus de 6Go sur trois disques, le FAI enregistre le flux sur son serveur de 20h30 à 23h45 et diffuse juste la portion enregistrée par chaque abonnée et a un fichier de 3Go.

    Par contre, je suis pas sûr qu'il soit nécessaire d'investir dans un SSD pour du Timeshift, une simple mémoire flash traditionnelle suffit, le taux de transfert maximal étant inférieur à 1Mo/sec, même pour les chaînes HD...
  • Anonyme , 21 janvier 2011 16:55
    Et les enregistrements on les regarde comment quand on en a besoin, c'est à dire quand on a des problèmes de connexions? le cloud pour les entreprises ok pour les particuliers je ne suis pas convaincu...
  • sebbk , 21 janvier 2011 17:05
    oui ca sera valable pour la frange de la population en fibre. la les risques de pannes sont minimes.
    sinon c clair que pomper sur la ligne adsl pour rien c pas top
  • Dams , 21 janvier 2011 17:09
    Citation :
    oui ca sera valable pour la frange de la population en fibre. la les risques de pannes sont minimes.
    sinon c clair que pomper sur la ligne adsl pour rien c pas top


    Ben non au contraire c'est surtout utile pour les abonnés ADSL pour le coup. L'abonné qui ne peut aujourd'hui pas enregistrer une chaine et en regarder une autre pourrait le faire, puisque l'enregistrement ne se fait plus à travers sa ligne. L'abonné fibre lui peut facilement acheminer 3 ou 4 flux HD sans se préoccuper de savoir si ça passe.

    Il est vrai qu'en cas de panne de la ligne l'utilisateur se retrouve sans rien, mais bon on ne peut pas tout avoir non plus car actuellement, en cas de panne du boitier tout est perdu...
  • dandu , 21 janvier 2011 17:10
    kiemsoEt les enregistrements on les regarde comment quand on en a besoin, c'est à dire quand on a des problèmes de connexions? le cloud pour les entreprises ok pour les particuliers je ne suis pas convaincu...


    T'as souvent ta ligne en rade ? Enfin, je veux dire, si tu reçois la TV, tu peux recevoir un enregistrement à la place
  • stratic , 21 janvier 2011 17:13
    Géniale l'idée, ainsi, lorsque les abonnés regardent leur enregistrement, là il n'y a plus de mutualisation de flux possible, et on écroule les débits sur l'ensemble du réseau...

    Alors que quand chacun fait une copie locale du flux unique diffusé en multicast et regarde ensuite sa copie en différé, il ne génère aucune charge supplémentaire sur le réseau.
  • sebbk , 21 janvier 2011 17:14
    @Dams
    C pas faux,
    mais moi je pensais au pb similaire mais du style tu as besoin de pas mal de débit pour bosser ou regarder youtube ou autre, télégarger légalement des iso linux ;)  , et la copine veut regarder son emission enregistrée pendant la nuit, ben elle te bouffe 4-5 mb.
    ca peut etre génant sur une connexion pas au top
  • dandu , 21 janvier 2011 17:27
    straticGéniale l'idée, ainsi, lorsque les abonnés regardent leur enregistrement, là il n'y a plus de mutualisation de flux possible, et on écroule les débits sur l'ensemble du réseau... Alors que quand chacun fait une copie locale du flux unique diffusé en multicast et regarde ensuite sa copie en différé, il ne génère aucune charge supplémentaire sur le réseau.


    Ben non, vu que ce qui limite les réseaux, c'est les liens de peering, pas les backbone des FAI même.
  • sebbk , 21 janvier 2011 17:31
    dans les points négatifs à noter aussi. ca supprimerait les fonctions de nas actuellement déployés sur les box, ou alors avec un débit limité à 1mbps en envoi dans le cas de l'adsl.
  • boub popsyteam , 21 janvier 2011 18:37
    Serieux les NAS des box etant NAZe, autant qu'ils ne le proposent pas...
  • Anonyme , 21 janvier 2011 20:04
    Est-ce qu'on ne risque pas de retomber sur le problème juridique de l'affaire Wizzgo?
  • Touffman , 22 janvier 2011 11:13
    @dandu : tu crois vraiment ce que tu dis ?

    Et donc, si j'enregistre un programme que je regarde en TNT, il se passe quoi ?
    Parce qu'actuellement, ma box ne me sert qu'à ça, vue la qualité pourrie des chaines ADSL....
  • Yannick G , 22 janvier 2011 12:13
    Citation :
    @dandu : tu crois vraiment ce que tu dis ?

    Et donc, si j'enregistre un programme que je regarde en TNT, il se passe quoi ?
    Parce qu'actuellement, ma box ne me sert qu'à ça, vue la qualité pourrie des chaines ADSL....


    Tu vas en prison, c'est interdit
  • cortx , 22 janvier 2011 13:47
    Surtout le problème est que si c'est en cloud mon enregistrement, je ne peux pas le regarder ailleurs que chez moi ou le stocker pour moi comme on le faisait avec les cassette vidéo? et surtout il faut que j'utilise ma bande passante pour le revoir !
  • Dams , 22 janvier 2011 16:17
    Citation :
    Surtout le problème est que si c'est en cloud mon enregistrement, je ne peux pas le regarder ailleurs que chez moi ou le stocker pour moi comme on le faisait avec les cassette vidéo? et surtout il faut que j'utilise ma bande passante pour le revoir !


    Bah actuellement sur les boxs, tous les programmes ne sont pas forcément possible à extraire du disque dur. Puis le fichier est disponible en ligne, on suppose donc que son accès pourrait même être encore plus facile qu'avec le système actuel. C'est le principe du cloud.
  • batchy , 22 janvier 2011 19:35
    Citation :
    Ben non, vu que ce qui limite les réseaux, c'est les liens de peering, pas les backbone des FAI même.
    les backbones des FAI ne sont pas illimités non plus. Si tu remplace sur un lien un flux à 4 Mbps par un flux à 4 Mbps * 10000 flux de programmes enregistré (estimations très basse), ça peut vite bouffer des gbit pour rien. On perd l'avantage du multicast.
  • maybachfan67@IDN , 23 janvier 2011 10:35
    Et puis comme ça les FAI sauront encore plus facilement tout ce que je regarde ou enregistre, super!
  • captain caverne , 23 janvier 2011 12:00
    Autre problème : le stockage. Ca a beau coûter de moins en moins, en pratique, ca revient à ce que les FAI enregistrent l'intégralité des émissions diffusées sur toutes les chaînes, dès fois qu'un ou plusieurs abonnés aient demandé à enregistrer l'une d'entre elles.

    Alors certes on pourrait imaginer un système qui ferait que, en différé, si on se rend compte qu'aucun abonné n'a enregistré une émission, elle ne soit pas conservée, mais sur l'ensemble des chaines, ca va vite devenir totalement ingérable.

    Sans compter la notion de durée : si aujourd'hui j'enregistre un truc sur ma box, je peux le mater aussi bien demain que dans 1 an, voire plus : les FAI vont faire un suivi indéfini des enregistrements ??

    Le cloud a des intérêts, mais ce n'est clairement pas une solution miracle.
  • xanadoo , 23 janvier 2011 15:44
    Ce que vous décrivez existait, ça s'appelait Wizzgo, enfin je dis ça je dis rien :-)
  • Dams , 23 janvier 2011 15:48
    Citation :
    Autre problème : le stockage. Ca a beau coûter de moins en moins, en pratique, ca revient à ce que les FAI enregistrent l'intégralité des émissions diffusées sur toutes les chaînes, dès fois qu'un ou plusieurs abonnés aient demandé à enregistrer l'une d'entre elles.

    Alors certes on pourrait imaginer un système qui ferait que, en différé, si on se rend compte qu'aucun abonné n'a enregistré une émission, elle ne soit pas conservée, mais sur l'ensemble des chaines, ca va vite devenir totalement ingérable.

    Sans compter la notion de durée : si aujourd'hui j'enregistre un truc sur ma box, je peux le mater aussi bien demain que dans 1 an, voire plus : les FAI vont faire un suivi indéfini des enregistrements ??

    Le cloud a des intérêts, mais ce n'est clairement pas une solution miracle.


    Non, il suffit de déclencher l'enregistrement si au moins une personne veut le fichier. Je doute que même sur le nombre d'abonnés dont dispose le FAI, ils se retrouvent avec au moins une personne qui enregistre Arte 24h/24 et 7j/7. De toute façon le FAI paye déjà le stockage chez l'abonné (chez Free et SFR, ils payent pour un HDD de 250Go) donc ça ne ferait que transférer les frais, sauf que le prix au Go est moindre quand on achète des disques de 2To en 3,5" pour mettre dans un serveur par rapport à un 250Go 2,5" pour une box.

    En plus, si on regarde les audiences, on peut extrapoler que les programmes enregistrés sont souvent redondants, du coup si 1 500 abonnés veulent le prime-time du dimanche soir sur TF1, ça fait un fichier d'environ 2Go, répliqué sur une dizaine de serveurs, soit 20Go, au lieu de 1 500 x 2Go = 3To. Suffit que le FAI limite le nombre d'heures que peux enregistrer chaque abonné pour dimensionner correctement son parc de stockage.

    Puis bon, les FAI ont déjà de grosses infrastructures : étant chez Free, j'ai un service mail, des pages persos de plusieurs Go et dl.free.fr. Ils hébergent également tout le catalogue VoD, les programmes du Replay, un service de newsgroups, les miroirs pour les distrib Linux... Iliad possédant Online.net, on peut pas négliger cette éventualité.
Afficher plus de commentaires