FAIBox : vers le cloud et les SSD ?

Actuellement, les FAIBox — même les récentes Freebox Revolution et Neufbox Evolution — utilisent encore un disque dur pour le stockage des enregistrements et de certaines données des utilisateurs, mais ça pourrait changer. En effet, Sandisk a annoncé il y a quelques mois des SSD destinés aux Set Top Box et offrant une capacité de 4 à 16 Go, ce qui serait intéressant pour une Box, tout en déplaçant certains services chez le FAI lui-même, en « cloud ». Expliquons.

Actuellement, le disque dur — taxé de façon importante — sert essentiellement à deux choses : stocker les enregistrements des utilisateurs et servir de cache pour le Time Shifting, qui permet de faire une pause sur le direct. Avec un capacité de 4 à 16 Go, le Time Shifting reste possible sans aucun problème — une heure de vidéo en direct, même en HD, prend environ 5,5 Go — et passer les enregistrements sur des serveurs externes ne pose pas réellement de contraintes : Free a bien déplacé le disque dur du boîtier TV au boîtier modem sans que la qualité en souffre. Techniquement, le « cloud » est parfait pour ce genre d'applications : les FAI envoient déjà des flux vidéo aux abonnés, le réseau en lui-même ne souffre pas beaucoup de la bande passante nécessaire — tout reste en pratique en interne — et déplacer le stockage chez le FAI supprime évidemment les taxes sur la copie privée. Du côté des boîtiers, supprimer le disque dur permettrait de diminuer le volume des appareils et de limiter la consommation et le bruit.

En pratique, personne — en France — ne semble encore prêt pour une dématérialisation de ce type, mais les prochains modèles de FAIBox (chez Orange ou Bouygues Telecom, par exemple) pourraient passer au cloud. 

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
27 commentaires
    Votre commentaire
  • Dams
    J'avais déjà réfléchi à un tel système... c'est plutôt du gagnant-gagnant une fois le système en place.

    Pour le client, c'est un moyen d'avoir une box plus petite, qui consomme/chauffe moins avec un risque de panne plus faible.

    Pour le FAI, c'est moins de SAV sur les boitiers, la possibilité de partager l'espace disque entre tous les abonnés, mais aussi pourquoi pas de développer un système qui évite le "double enregistrement" en créant un unique fichier pour tous les abonnés enregistrant le même programme, la lecture sur le boitier du client prenant en charge la position de début/fin spécifique à chaque programmation...
    Ainsi, au lieu que 3 abonnés n'enregistrent TF1 de 20h30/20h40/20h45 à 22h30/22h40/23h45 et créent 3 fichiers pour un total de plus de 6Go sur trois disques, le FAI enregistre le flux sur son serveur de 20h30 à 23h45 et diffuse juste la portion enregistrée par chaque abonnée et a un fichier de 3Go.

    Par contre, je suis pas sûr qu'il soit nécessaire d'investir dans un SSD pour du Timeshift, une simple mémoire flash traditionnelle suffit, le taux de transfert maximal étant inférieur à 1Mo/sec, même pour les chaînes HD...
    0
  • Anonyme
    Et les enregistrements on les regarde comment quand on en a besoin, c'est à dire quand on a des problèmes de connexions? le cloud pour les entreprises ok pour les particuliers je ne suis pas convaincu...
    3
  • sebbk
    oui ca sera valable pour la frange de la population en fibre. la les risques de pannes sont minimes.
    sinon c clair que pomper sur la ligne adsl pour rien c pas top
    0