Le FBI a réussi à accéder aux données d'un iPhone 5c verrouillé

Comme on s’y attendait depuis quelques jours, après la demande de suspension de la procédure en cours contre Apple, le FBI a donc bel et bien réussi à accéder aux données d’un iPhone 5c verrouillé. Rien n'indique toutefois que le chiffrement lui-même ait été cassé. La méthode employée pour hacker l’appareil ainsi que le tiers qui a aidé le FBI dans cette tâche ne sont pas connus, même si certains regards se tournent vers la firme de sécurité israélienne Cellerite.

Equilibre entre vie privée et sécurité publique

En se passant de l’aide d’Apple, le FBI met donc un terme – au moins temporaire – au bras de fer judiciaire entre les deux entités. Mais de nombreuses questions restent quand même en suspens. Comme l’indique Apple dans un communiqué, cette affaire « soulève des problèmes qui méritent une conversation nationale sur les libertés civiles, la sécurité collective et la protection de la vie privée », un équilibre bien difficile à atteindre.

Apple a bien demandé à connaitre la faille utilisée pour la corriger, mais il est peut probable que le FBI accède à sa demande. Une chose est sure : en utilisant une vulnérabilité jusque là inconnue, le FBI, et à fortiori d’autres agences gouvernementales ou services de renseignement, sont désormais capables d’accéder à des données chiffrées sur un iPhone 5c verrouillé fonctionnant sous iOS 9. Officiellement, seul ce modèle associé à cet OS sont vulnérables, mais rien n'interdit de penser que la méthode ne peut pas être utilisée ou adaptée à d'autres modèles d'iPhone...

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire