Vidéo : FCAT VR, quelle carte graphique offre une réalité virtuelle fluide ?

Introducing NVIDIA FCAT VR

NVIDIA vient de publier FCAT VR, un outil de benchmark destiné à mesurer les performances d’un environnement virtuel. Les logiciels tels que VRMark pour Desktop et mobile, ou VRScore, que nous avons récemment testé, mesurent le rendu des images par le PC, tandis que VRTrek, teste la latence de l’écran au sein du casque. En revanche, ils ne mesurent pas les performances au sein du runtime, qui déforme les images rendues par la carte graphique, afin de les ajuster aux lentilles des casques et qui positionne la scène selon les mouvements de la tête de l’utilisateur.

À lire aussi :
- Réalité virtuelle : quel casque choisir ? On vous dit tout !
- Comparatif : les cartes graphiques du moment au banc d’essai

Une réalité virtuelle fluide

Pour qu’une expérience au sein d’un casque de réalité virtuelle soit fluide, il faut que le runtime ait une nouvelle image à afficher selon une cadence bien précise. Si le GPU prend trop de temps pour calculer, le runtime peut se retrouver sans rien, cette image manquante (« dropped frame ») cassant la fluidité de la vidéo. Il existe des systèmes permettant de compenser ce défaut. Ils analysent l’image précédente, devinent ce que la prochaine image est censée être, et génèrent une image dite synthétique. Ce n’est pas aussi convaincant qu’une image normale, mais c’est mieux que rien.

Mesurer la fluidité du runtime

FCAT VR est là pour déterminer le nombre d’images manquantes, synthétiques ou nouvelles offertes au runtime, afin de mesurer la fluidité d’une configuration ou d’un jeu au sein d’un casque de réalité virtuelle. Nos équipes américaines ont testé FCAT VR sur plusieurs cartes graphiques. Elles montrent que sur les derniers GPU Pascal, une GTX 1060 est un minimum, et qu’il faut passer par une Titan X pour avoir une expérience sans faille (la GTX 1080 Ti n’était pas encore disponible au moment de ces benchmarks). En conséquence, AMD connaît pour l'instant un certain retard, puisque sa Radeon RX 480 atteint le même niveau que la GTX 1060, et la R9 Fury X fait moins bien qu’une GTX 1070.

Outil marketing

NVIDIA a aussi publié FCAT VR pour clairement montrer les bienfaits de son Multi-Resolution Shading. Cette technologie permet de rendre le centre d’une image à une définition plus élevée que la périphérie, afin d’alléger le GPU et optimiser l’expérience au sein d’un casque de réalité virtuelle. L’outil de benchmark a donc aussi une fonction commerciale.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire