Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

70 % des français à très haut débit d'ici 2020

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 25 commentaires

« L’objectif est d’atteindre en dix ans une couverture en très haut débit de 70% de la population. » Voilà ce qu'on peut lire dans le dossier de presse de présentation du Grand Emprunt national dévoilé hier par la présidence de la république.


On peut saluer cette volonté politique d'apporter le très haut débit (entre 50 Mb/s et 100 Mb/s) à la majorité de la population. Mais rappelons que le précédent objectif du gouvernement, énoncé en 2006, était de « 4 millions de foyers français raccordés à l’internet haut débit par de la fibre optique » pour 2012, soit environ 13 % du total des 30 millions de foyers français. Au 30 juin dernier, selon l'ARCEP, seulement 650 000 foyers étaient éligibles à une offre fibre optique. Le gouvernement se préparerait donc à une augmentation de plus de 500 % du nombre de foyers raccordés en deux ans et demi, puis également de 500 % en huit ans. On pourra donc bien parler d'un internet à deux vitesses pendant de longues années. Quant aux 30 % des foyers restant, on imagine qu'ils devront se tourner vers le satellite pour profiter du très haut débit avant 2050.

Au total ce sont 2 milliards d'euros qui seront alloués à l'accélération du déploiement des infrastructures à très haut débit. Par ailleurs, 2,5 milliards d'euros iront au développement « de grandes centrales numériques de calcul et de stockage » dédiées à l'informatique en nuage (cloud computing), ou à « la maîtrise des technologies de base du numérique » ou encore au « développement de logiciels, d’usages et de contenus numériques innovants, en particulier dans le domaine de l’e-santé et des réseaux intelligents pour le transport et l’énergie ».

Commentaires
Afficher les 25 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Anonyme , 15 décembre 2009 13:10
    bah d'ici la pour la campagne on aura le LTE en attendnt leur fibre !!!!!!!!
    mais pourquoi ils n'utilisent pas tous les fils de cuivre au lieu de 2 pour l'adsl bon sang !!!!
  • Anonyme , 15 décembre 2009 13:14
    parce qu'un transfert d'infos se fait plus vite, plus loin et plus sûr en série qu'en parallèle
    c'était vrai y a 30 ans en RTC, ça l'est toujours maintenant même en fibre optique
  • malfretup , 15 décembre 2009 13:28
    Le vrai souci de développement de la fibre vient du fait que ce sont les opérateurs qui se font la guerre...
    Pourquoi ne décide-t-on pas d'une ou de plusieurs sociétés qui s'occuperaient de tirer les lignes et de leur entretien avec l'obligation de location de ces dites lignes aux différents opérateurs à des tarifs équivalents, avec interdiction pour ces sociétés d'êtres elles memes opérateurs
  • bebRito , 15 décembre 2009 13:48
    L'ARCEP va bientôt trancher pour savoir quelle offre de fibre va être massivement déployée. Le combat entre FAI va bientôt s'arrêter. En même temps, une guerre comme ça c'est normal.
    @jierjier : 70% en très haut débit, pour moi ca veut dire que le reste sera au moins en haut débit. Et puis les paires filaires sont vieillissante, il est grand temps de changer de techno, surtout quand on sait, tu l'as dit, que la limite max est d'utiliser tous les fils. En fibre la limite est beaucoup plus loin ...

    (Petite faute de frappe au début du 2ème §)
  • Basilic et Pistou , 15 décembre 2009 13:49
    malfretupLe vrai souci de développement de la fibre vient du fait que ce sont les opérateurs qui se font la guerre...Pourquoi ne décide-t-on pas d'une ou de plusieurs sociétés qui s'occuperaient de tirer les lignes et de leur entretien avec l'obligation de location de ces dites lignes aux différents opérateurs à des tarifs équivalents, avec interdiction pour ces sociétés d'êtres elles memes opérateurs

    Autrement dit, rétablir "l'esclavagisme" industriel en imposant à des entreprises le déploiement d'une infrastructure coûteuse pour que des "profiteurs" puissent les utiliser et faire leur beurre sans investissement industriel !
  • ecaheti , 15 décembre 2009 15:33
    Le savoir faire industriel acquis par un tel déploimenent est en général pas une si mauvaise chose.
    Prenons le cas de France Telecom. Ils se sont taper presque tout l'adsl, et maintenant, qui a le plus d'abonné avec un cout supérieur au autres offres?
  • dark-sorrow , 15 décembre 2009 16:35
    Ouai beh j'attends de voir car j'habite à 15 Km de Bordeaux et je suis toujours sur un vieux 512 K ...

    Pour ce qui est de la fibre, il serait temps que les opérateurs arrêtent leur guerre à la noix >_
  • -1 Masquer
    turlupin en ptard , 15 décembre 2009 16:42
    Voilà ce qu'on appelle se foutre de la gueule du monde !

    1/ Ce grand emprunt est encore une opération de com' qui ne règlera rien aux problèmes qui accablent toujours les mêmes au profit des mêmes.

    2/ Cet emprunt va enrichir encore une fois les plus riches au détriment de la masse des contribuables. Ben oui ! Pour souscrire à un emprunt il faut avoir du fric en trop ! Par contre pour le rembourser, si on a du fric en trop, pas de problème ! on est protégé par le bouclier fiscal de Sarko, sans même évoquer l'injustice de base dans le calcul du mode d'imposition global, pas seulement sur le revenu.

    3/Concernant son influence sur la "crise", la fracture numérique est un ballon de baudruche médiatique. La "crise" ne résulte pas d'un manque de BP (faut vraiment être le dernier des cons pour avaler ça !) mais bien du système économique actuel. Si on augmente la BP sans changer de système on permettra juste que la mauvaise nouvelle se propage plus vite. En gros on aura le coureur de Marathon qui arrive plus tôt pour délivrer son message mais le contenu du message sera le même. Le problème est politique et on nous propose chaque fois des solutions techniques : du fond de teint pour soigner la rougeole. Bravo !

    4/ Encore une fois, les opérateurs privés ne respectant pas les obligations de desserte du territoire liées à la licence qui leur a été accordée, c'est avec des fonds publics qu'on va financer des infrastructures qui ne généreront du profit que pour les opérateurs privés.

    En gros les cons reprochaient au monopole de FT bien des choses qu'ils ne voient pas (ne veulent pas voir ?) dans les opérateurs privés d'aujourd'hui.

    Sauf qu'à l'époque où FT était encore un service public, malgré tous les sabotages économiques mis en place par les gouvernements successifs, le service assuré était le même pour tous et au même prix, que vous habitiez Paris ou le fin fond d'un patelin de montagne.

    En gros les gouvernements qui se sont succédé après 1948 ont mis en oeuvre une politique très classique pour servir les intérêts privés :

    mettre les services publics dans l'impossibilité de remplir leurs missions (par exemple en les contraignant à emprunter sur le marché financier au lieu d'utiliser les fonds publics qui furent utilisés pour financer des entreprises privées) afin de leur donner mauvaise image auprès du public, permettant ensuite de les démanteler au profit du privé en prétendant que c'était leur nature même de service public qui les empêchait d'être efficaces.

    Il en est ainsi des télécoms, de la santé, des transports, de la distribution d'eau et d'énergie, du service du courrier, de l'instruction... et même de l'armée qui se privatise à grande vitesse, ainsi que des services de police dans certaines missions. Sans oublier le système pénitentiaire avec ses prisons privées qui rapportent du fric aux Bouygues et compagnie...

    Pour d'autres services plus sensibles vus du côté du pouvoir, celui-ci en confie une partie au privé (les tribunaux de commerce, par exemple) mais se contente de castrer la justice pénale (en supprimant les juges d'instruction, mais pas seulement) pour éviter que des juges intègres (espèce extrêmement rare) fassent passer le bien public avant leur plan de carrière (toujours dépendant du pouvoir politique) et envoient en taule d'anciens présidents de la République, ministres, hommes politiques de tous bords ou leurs copains "hommes d'affaires".

    Et dire qu'il suffirait que les cons cessent de voter pour des salauds pour que les choses s'améliorent !

    :pfff: 
  • matthieu lamelot , 15 décembre 2009 16:48
    Promis Turlupin, je ne ferais plus d'actu sur le grand emprunt, ça a l'air mauvais pour ton coeur
  • Basilic et Pistou , 15 décembre 2009 18:46
    Citation :
    Le savoir faire industriel acquis par un tel déploimenent est en général pas une si mauvaise chose.
    Prenons le cas de France Telecom. Ils se sont taper presque tout l'adsl, et maintenant, qui a le plus d'abonné avec un cout supérieur au autres offres?

    Oui, certes, mais mauvais exemple ! Je rappelle que dans la proposition qui a été faite par malfretup, il es clairement stipulé ... "avec interdiction pour ces sociétés d'êtres elles mêmes opérateurs", ce qui n'est pas le cas de FT/ Orange !
  • Basilic et Pistou , 15 décembre 2009 18:55
    Citation :
    Voilà ce qu'on appelle se foutre de la gueule du monde !
    ...
    Et dire qu'il suffirait que les cons cessent de voter pour des salauds pour que les choses s'améliorent !

    :pfff: 

    Euh :lol: , il a pété un câble notre Turlupin !! Pourquoi transformer Tom's en tribune politique ? T'en a pas marre de la politique qu'on nous assène à longueur de temps sur tous les canaux de "communication" ? Tu ne veux pas nous laisser un petit espace de tranquillité et de sérénité ?

    Quant à ta proposition finale, j'ai bien peur qu'elle soit utopique ! Le jour on les "cons" cesseront de voter, les salauds auront encore plus les coudées franches ! :lol:  ou :cry:  , au choix
  • kelkunmaculet , 15 décembre 2009 19:36
    "Quant aux 30 % des foyers restant, on imagine qu'ils devront se tourner vers le satellite pour profiter du très haut débit avant 2050."

    ==> le satellite ? tu rigole j'espère ? le satellite c'est un débit dégueulasse ultra mutualisé des installations lourdes et des quotats incensés
    la bp satellite garantie pour un opérateur c'est plusieurs miliers d'euros pour une dizaine de Mbps, qui doit la répartir entre ses users et donc trouver des astuce de fair usage bridages etc
    aucun avenir pour l'internet par satellite
    la seule solution est de remplacer les lignes en cuivre par des fibres, mais aujourd'hui on est plus capable de le faire car maintenant c'est la logique de la rentabilité (je cable dabord la ou sa me rapportera le plus)
  • Basilic et Pistou , 15 décembre 2009 19:45
    Citation :
    "Quant aux 30 % des foyers restant, on imagine qu'ils devront se tourner vers le satellite pour profiter du très haut débit avant 2050."

    ==> le satellite ? tu rigole j'espère ? le satellite c'est un débit dégueulasse ultra mutualisé des installations lourdes et des quotats incensés
    la bp satellite garantie pour un opérateur c'est plusieurs miliers d'euros pour une dizaine de Mbps, qui doit la répartir entre ses users et donc trouver des astuce de fair usage bridages etc
    aucun avenir pour l'internet par satellite

    Oui, mais si on n'a que le RTC ? :whistle: 

    la seule solution est de remplacer les lignes en cuivre par des fibres, mais aujourd'hui on est plus capable de le faire car maintenant c'est la logique de la rentabilité (je cable dabord la ou sa me rapportera le plus)

    Chiche que tu crées ton entreprise et changes la donne ! ;) 

  • Dj Syrius , 15 décembre 2009 22:14
    Pour preuve de l'irrégularité du réseau français :
    J'habite à 100 mètres de PARIS (PRE-SAINT-GERVAIS) j'ai une offre 8Mega dont j'arrive à peine à atteindre 60% du potentiel.
    Mes parents habitent à 10km d'ANNECY dans un joli village de 1400 habitants et autant de vaches avec une offre 18Mega efficace jusqu'à 90%.
    Et le tout chez le même opérateur au même tarif bien sûr.

    En tout cas il est clair que je vois pas ce que vient faire le grand emprunt là dedans et en quoi prévoir d'accroître les débits dans 10 ans améliorera la précarité et l'économie en 2010 et dans les années à venir.
  • malfretup , 15 décembre 2009 23:23
    Basilic et PistouAutrement dit, rétablir "l'esclavagisme" industriel en imposant à des entreprises le déploiement d'une infrastructure coûteuse pour que des "profiteurs" puissent les utiliser et faire leur beurre sans investissement industriel !

    Attention mon cher Basilic et Pistou, ces diverses sociétés seraient PROPRIETAIRES des lignes et donc engrangeraient de l'argent... en assurant l'entretien de ces dites lignes...
    En fait il n'y a pas de vraie solution, car toutes ont un ou des points négatifs...
  • Geilgestorm , 16 décembre 2009 05:19
    D'ici à 2020 ? D'ici là, les promesses de l'Etat n'engage que ceux qui les écoutent.
  • Basilic et Pistou , 16 décembre 2009 08:22
    Citation :
    Attention mon cher Basilic et Pistou, ces diverses sociétés seraient PROPRIETAIRES des lignes et donc engrangeraient de l'argent... en assurant l'entretien de ces dites lignes...
    En fait il n'y a pas de vraie solution, car toutes ont un ou des points négatifs...

    Les esclaves étaient nourris pendant que leur maîtres s'engraissaient ! ;)  ;)  ;) 
  • bebRito , 16 décembre 2009 11:30
    Citation :
    "Quant aux 30 % des foyers restant, on imagine qu'ils devront se tourner vers le satellite pour profiter du très haut débit avant 2050."

    ==> le satellite ? tu rigole j'espère ? le satellite c'est un débit dégueulasse ultra mutualisé des installations lourdes et des quotats incensés
    la bp satellite garantie pour un opérateur c'est plusieurs miliers d'euros pour une dizaine de Mbps, qui doit la répartir entre ses users et donc trouver des astuce de fair usage bridages etc
    aucun avenir pour l'internet par satellite
    la seule solution est de remplacer les lignes en cuivre par des fibres, mais aujourd'hui on est plus capable de le faire car maintenant c'est la logique de la rentabilité (je cable dabord la ou sa me rapportera le plus)

    Pour le moment le satellite est hors de prix et n'offre pas en effet un débit correct. Soit ce n'est pas stable, soit ton quota est dépassé et là plus de connexion.

    Mais ca va changer, quand exactement, je ne sais pas, mais c'est en cours. Ce sera donc une solution bientôt, qui arrivera plus vite que la fibre dans nos chères campagnes ;) 
  • Anonyme , 16 décembre 2009 11:36
    A quoi va servir le Très Haut debit, si nous avons plus le droit de télécharger? Ce n'est vraiment pas logique du gouvernement, avec de l'ADSL standard donc du 2 a 28mbits, on peut avoir ce que l'on veut en moins de 48h, il ne précise pas non plus que les ligne montante resteront à un débit équivalant à l'ADSL standart mais guère plus...
  • bebRito , 16 décembre 2009 11:40
    Citation :
    A quoi va servir le Très Haut debit, si nous avons plus le droit de télécharger? Ce n'est vraiment pas logique du gouvernement, avec de l'ADSL standard donc du 2 a 28mbits, on peut avoir ce que l'on veut en moins de 48h, il ne précise pas non plus que les ligne montante resteront à un débit équivalant à l'ADSL standart mais guère plus...

    Qui t'as dit qu'on avait plus le droit de télécharger ??
    Depuis qu'Internet existe, il est interdit de télécharger des oeuvres protégées. Hadopi n'y changera rien ... :pfff: 

    En plus, tu dis n'importe quoi sur le débit montant. Actuellement c'est 1M max en upload. Avec la fibre, chez Free par exemple, ce sera jusqu'à 50M en upload !!! :heink: 
Afficher plus de commentaires