70 % des français à très haut débit d'ici 2020

« L’objectif est d’atteindre en dix ans une couverture en très haut débit de 70% de la population. » Voilà ce qu'on peut lire dans le dossier de presse de présentation du Grand Emprunt national dévoilé hier par la présidence de la république.


On peut saluer cette volonté politique d'apporter le très haut débit (entre 50 Mb/s et 100 Mb/s) à la majorité de la population. Mais rappelons que le précédent objectif du gouvernement, énoncé en 2006, était de « 4 millions de foyers français raccordés à l’internet haut débit par de la fibre optique » pour 2012, soit environ 13 % du total des 30 millions de foyers français. Au 30 juin dernier, selon l'ARCEP, seulement 650 000 foyers étaient éligibles à une offre fibre optique. Le gouvernement se préparerait donc à une augmentation de plus de 500 % du nombre de foyers raccordés en deux ans et demi, puis également de 500 % en huit ans. On pourra donc bien parler d'un internet à deux vitesses pendant de longues années. Quant aux 30 % des foyers restant, on imagine qu'ils devront se tourner vers le satellite pour profiter du très haut débit avant 2050.

Au total ce sont 2 milliards d'euros qui seront alloués à l'accélération du déploiement des infrastructures à très haut débit. Par ailleurs, 2,5 milliards d'euros iront au développement « de grandes centrales numériques de calcul et de stockage » dédiées à l'informatique en nuage (cloud computing), ou à « la maîtrise des technologies de base du numérique » ou encore au « développement de logiciels, d’usages et de contenus numériques innovants, en particulier dans le domaine de l’e-santé et des réseaux intelligents pour le transport et l’énergie ».

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
25 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    bah d'ici la pour la campagne on aura le LTE en attendnt leur fibre !!!!!!!!
    mais pourquoi ils n'utilisent pas tous les fils de cuivre au lieu de 2 pour l'adsl bon sang !!!!
    1
  • Anonyme
    parce qu'un transfert d'infos se fait plus vite, plus loin et plus sûr en série qu'en parallèle
    c'était vrai y a 30 ans en RTC, ça l'est toujours maintenant même en fibre optique
    0
  • malfretup
    Le vrai souci de développement de la fibre vient du fait que ce sont les opérateurs qui se font la guerre...
    Pourquoi ne décide-t-on pas d'une ou de plusieurs sociétés qui s'occuperaient de tirer les lignes et de leur entretien avec l'obligation de location de ces dites lignes aux différents opérateurs à des tarifs équivalents, avec interdiction pour ces sociétés d'êtres elles memes opérateurs
    0