Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Intel parle de son 8 nm

Par - Source: ExtremeTech | B 15 commentaires

Intel vient de confirmer que les processeurs 22 nm seraient mis sur le marché dans les temps et que la firme travaille déjà sur le 15 nm, le 11 nm et même le 8 nm qui est prévu pour 2017.

Intel rompt avec le pessimisme général

Le 22 nm est attendu deux ans après la sortie du 32 nm qui fut mis sur le marché en début d’année, ce qui le place donc en début 2012. Intel a expliqué que l’accroissement de la finesse de gravure rend la fabrication de puces plus complexe, car il demande une multiplication des étapes de production. Ainsi, produire un processeur en 22 nm demande deux fois plus d’étapes qu’un modèle en 90 nm. Malgré cet obstacle, Intel se félicite d’avoir réussi à réduire les temps de développement pour chaque finesse de gravure.

La roadmap d’Intel s’étend sur 10 ans et la firme estime qu’il n‘y a pas de raison pour que l’innovation ralentisse. Le 15 nm devrait débarquer en 2013, contre 2015 pour le 11 nm. Même si Intel n’en parle pas explicitement, il semblerait que le 5 nm soit attendu pour 2019. C’est donc un discours très différent de celui d’un nombre important d’analystes et de fondeurs qui adopte souvent un ton alarmiste et affirme qu’il ne sera plus possible d’augmenter la finesse de gravure en raison des limites physiques et des coûts exorbitants des équipements.

Intel a le vent dans le dos

Il faut dire qu’Intel jouit d’une position confortable. Contrairement à TSMC, il n’a pas connu de problème de rendement avec ses puces en 40 nm (cf. « TSMC et le 40 nm : les rendements sont faibles »). En plus de profiter de process plus efficaces et performants que ses concurrents, Intel semble avoir trouvé le moyen de rentabiliser ses usines en augmentant leur durée de vie. Le fondeur donne l’exemple de la Fab 11X, dont la construction a commencé en 1999 et qui est utilisée aujourd’hui pour le 32 nm. Intel montre qu’une usine servira d’abord pour ses processeurs, puis ses chipsets et enfin ses processeurs embarqués, rentabilisant les investissements. Cela permet donc à la firme de faire face à une nouvelle tendance économique qui veut que les machines et les wafers perdent plus rapidement de leur valeur en raison des innovations toujours plus rapides.

Afficher 15 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • delphi_jb , 13 mai 2010 00:40
    8 nm... :ouch: 

    Les chercheurs avait prédit qu'on ne pourrait pas passer en dessous d'une certaine finesse de gravure (15nm si je me souviens bien) en raison d'apparition d'effet non plus physique mais quantique. Il faut croire que cela ne freine pas le méga-optimisme d'Intel.. :love: 

    Avec des architectures toujours plus puissante et efficiente, je me laisse rêver à ce qu'on aura comme monstre dans 3 architectures et en 8nm. Presque 8x plus de transistors..
  • subalex , 13 mai 2010 01:13
    2017 c'est dans 7 ans, on a le temps de voir venir.

    Ce discours me rappelle le temps de l'architecture netburst où Intel prédisait atteindre les 10Ghz ^^ Intel prédisait cela en 2000 pour 2005 : http://www.clubic.com/actualite-1791-des-processeurs-intel-10-ghz-pour-2005.html

    On en rit encore aujourd'hui !
    Qui vivra verra ^^
  • Serious Gilles , 13 mai 2010 03:50
    @subalex:
    ouais enfin bon niveau finesse de gravure et nombres de transistors, intel ne s'est pas trop trompé si tu regardes:
    2006: Conroe = 291 million de transistors en 65 nm

    Là où dans l'article de clubic dit:
    "Puis enfin en 2005, la technologie 0.07 micron permettra de mettre au point des processeurs cadencés à 10 Ghz qui seront composés de plus de 400 millions de transistors"

    Bref intel reste les chefs des process, sans parler de leur R&D de folie (silicon laser, serveur on chip etc).
  • -3 Masquer
    Wirmish , 13 mai 2010 04:55
    Ridicule.

    La limite du silicium est de 9 nm.
    8 nm c'est impossible.
    Encore de la propagande à 2 balles d'Intel.
  • -5 Masquer
    Anonyme , 13 mai 2010 08:59
    Si on réduit trop les dimensions vous allez avoir la très bonne surprise de voir vos PC chauffer comme des locomotives, des composants qui grillent à cause du superbe effet tunnel (effet quantique) et d'autre petit blague dans le genre... Alors à moins qu'Intel aie déjà dans ces bacs une technologie plus avancée que celle du bon vieux transistor MOS actuel, le 8nm vous pouvez juste l'oublier...
  • -8 Masquer
    drainlife , 13 mai 2010 09:44
    Mais pourquoi ce faire chier a toujours descendre en nm, a augmenter le nombre de core etc... Pour faire plus puissant et plus rapidement, suffirais pas de faire des processeurs tout simplement plus grand?
    Y'a de la place sur une CM quand même...

    Ou un truc m'échappe?
  • Anonyme , 13 mai 2010 10:48
    @drainlife : plus le processeur est grand, plus il est cher (tu fais moins de puces sur un même wafer). De plus à de tels fréquences et avec des tensions si basses, le temps de propagation des signaux peut commencer à jouer si la puce est trop grande. Et abaisser la finesse de gravure permet de réduire le dégagement de chaleur. Et donc de monter la fréquence. Car le multicore n'est pas la solution à tout, si ton calcul ne peut pas être fait en parallèle il ne sert à rien.
  • Anonyme , 13 mai 2010 10:55
    +1
  • sebbk , 13 mai 2010 11:17
    ce qui disent que ce n'est pas possible le 8nm n'ont qu'à se rappeler le temps on l'on croyait que la terre etait plate puis centre de l'univers ... certes de nouveaux pb vont apparaitre, mais de nouvelles lois physiques quantiques ou autre pourront les résoudre.
  • ilo34 , 13 mai 2010 12:25
    ou peut être que intel commence déjà a vouloir changer de matière avec le graphite par exemple
  • Anonyme , 13 mai 2010 13:14
    Wirmish, on s'en fout que la limite du silicium soit de 9nm, il n'y a pas que le silicium dans la vie, réfléchit un peu.
    +1 ilo34
    le graphène surement!
  • -1 Masquer
    shooby , 13 mai 2010 13:43
    delphi_jb8 nm... Les chercheurs avait prédit qu'on ne pourrait pas passer en dessous d'une certaine finesse de gravure (15nm si je me souviens bien) en raison d'apparition d'effet non plus physique mais quantique. Il faut croire que cela ne freine pas le méga-optimisme d'Intel.. Avec des architectures toujours plus puissante et efficiente, je me laisse rêver à ce qu'on aura comme monstre dans 3 architectures et en 8nm. Presque 8x plus de transistors..

    a ce que je vois je ne suis pas le seul a être surpris
  • Anonyme , 13 mai 2010 15:24
    Mmh, ça ne fera pas 8x plus de transistors, mais presqque 16x
    Si tu divises la finesse par 2, et qu'initiallement tu as un carré de 1 cm par 1cm, après tu as 0.5*0.5 = 0.25 cm^2. Donc tu peux placer 4x la nouvelle puce dans l'espace réservé $ une seul précédemment.
    Donc, si tu divises encore 1x par 2, pour arriver à 8nm, tu multiplies encore 1x par 4, ce qui donne 16x et pas 8x...
  • delphi_jb , 13 mai 2010 19:21
    ungarsquipasseMmh, ça ne fera pas 8x plus de transistors, mais presqque 16xSi tu divises la finesse par 2, et qu'initiallement tu as un carré de 1 cm par 1cm, après tu as 0.5*0.5 = 0.25 cm^2. Donc tu peux placer 4x la nouvelle puce dans l'espace réservé $ une seul précédemment.Donc, si tu divises encore 1x par 2, pour arriver à 8nm, tu multiplies encore 1x par 4, ce qui donne 16x et pas 8x...

    bien vu...

    faudrait que j'arrête de poster pendant la nuit moi.. ;) 
  • Anonyme , 17 mai 2010 15:41
    ca va commencer à devenir intéressant en dessous de 10nm ^^ pour les sceptiques je pense que chez intel ils ont déjà toutes leurs idées en tête. sur le site d'intel ils ont déjà parlé de la photonique. c'est ça qu'ils développent. donc des photons au lieu des électrons : de la lumière au lieu de l'électricité ! au passage la vitesse des photons est ahurissante et ca chauffe très peu comparé aux électrons.

    en bref ne vous faîtes pas de soucis pour le mur de l'atome. on passera au photons c'est tout. et la puissance des ordis s'envolera avec. je pense même qu'ils vont limiter la puissance de leurs faisceaux volontairement au début pour rentabiliser le truc. faudra voir en fonction de la concurrence.

    le photonique ca sera la nouvelle informatique pendant pas mal de temps. on la voit déjà pointer son nez avec le light peak d'intel. ca commence par un petit truc de transfert et ca finit partout dans l'ordi ! quand la photonique aura atteint ses limites, ce qui je pense prendra un paquet de temps sans doute plus de 20ans. ben on passera au quantique qui aura fait d'enormes progrès pendant toutes ces années ou encore à autre chose qui sait. mais d'ici là y aura une base sur la lune et une sur Mars mdrrr et plein d'autres bijoux de technologie.