Adobe abandonne le Flash sur mobile - confirmé

Adobe aurait décidé d’abandonner l’adaptation de son plug-in Flash pour les terminaux mobiles et va maintenant inciter les développeurs à écrire des applications natives à partir d’Adobe AIR. La firme, qui passe par une période de restructuration, devrait aussi concentrer ses efforts mobiles sur le HTML5.

La fragmentation pose problème et Steve Jobs avait raison

La nouvelle est rapportée par ZDNet qui cite plusieurs sources qui auraient reçu un message officiel en provenance d’Adobe affirmant que la société « n’adaptera plus son Flash Player pour terminaux mobiles sur de nouveaux navigateurs, versions de systèmes d’exploitation ou configurations de produits ». Aujourd’hui, le plugin Flash est disponible sur Android et le PlayBook de RIM. C’est d’ailleurs un de leurs grands arguments de vente. Adobe affirme néanmoins qu’il met fin à ce projet. Il continuera d’assurer un soutien technique et de publier des correctifs, mais il met fin au portage de son lecteur Flash pour les navigateurs des tablettes et smartphones.

Adobe s’est longtemps battu pour porter son lecteur Flash dans les terminaux mobiles et s’est heurté à un pilier lorsque Steve Jobs a annoncé qu’il n’était pas le bienvenu sur iOS et que la technologie était inadaptées à un usage mobile. On se souvient de sa lettre ouverte publiée en avril 2010 et déjà à l’époque, le HTML 5 semblait être plus avantageux (cf. « Steve Jobs crucifie le Flash »). Adobe a tenté de renverser la tendance. Après de nombreux retards, les plugins pour Android et le PlayBook ont fait leur apparition, mais les performances n’ont jamais été aux rendez-vous. Steve Jobs avait condamné les performances du Flash et la firme n’a jamais trouvé de réelles solutions à ce problème. Il y a eu des améliorations, mais rien d’unanimement convaincant.

De plus, le message d’Adobe, tel qu’il est retranscrit par ZDNet montre que l’un des gros handicaps au portage du Flash Player est la fragmentation des systèmes d’exploitation et des configurations matérielles. À l’heure où Adobe se serre la ceinture et qu’il licencie 750 employés, ce genre de projet est apparemment trop difficile à continuer.

MAJ 10h20 : Adobe tiendra une conférence pour les analystes financiers plus tard aujourd'hui. En attendant, un communiqué préliminaire donne crédit aux révélations de ZDnet. On peut y lire qu'Adobe va « réallouer ses ressources pour soutenir un investissement encore plus grand dans le HTML5 » et que « les ressources de Flash seront focalisées sur les usages web PC les plus avancés et sur les Apps mobiles ».

MAJ 15h20 : Danny Winokur, vice-président et directeur général de la branche Interactive Development  d'Adobe a confirmé la nouvelle dans un billet sur son blog.

« A l'avenir notre travail sur Flash pour les appareils mobiles visera à permettre aux développeurs Flash de packager des applications natives pour tous les app store importants en utilisant Adobe AIR. Nous arrêterons de développer le plug-in de navigateur Flash Player pour les nouveaux terminaux mobiles [...] après la sortie imminente de Flash Player 11.1 pour Android et BlackBerry PlayBook. »

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
35 commentaires
    Votre commentaire
  • Sylvain37
    \o/
    1
  • toto408
    /o\
    1
  • swakk@guest
    deja sur pc les performances de flash sont pathétiques...
    ils font bien d'arreter et de passer a autre chose, ca poussera peut etre les editeurs a utiliser une technologie performante a la place de la leur
    3