Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Adobe abandonne le Flash sur mobile - confirmé

Par - Source: ZDNet | B 35 commentaires

Adobe aurait décidé d’abandonner l’adaptation de son plug-in Flash pour les terminaux mobiles et va maintenant inciter les développeurs à écrire des applications natives à partir d’Adobe AIR. La firme, qui passe par une période de restructuration, devrait aussi concentrer ses efforts mobiles sur le HTML5.

La fragmentation pose problème et Steve Jobs avait raison

La nouvelle est rapportée par ZDNet qui cite plusieurs sources qui auraient reçu un message officiel en provenance d’Adobe affirmant que la société « n’adaptera plus son Flash Player pour terminaux mobiles sur de nouveaux navigateurs, versions de systèmes d’exploitation ou configurations de produits ». Aujourd’hui, le plugin Flash est disponible sur Android et le PlayBook de RIM. C’est d’ailleurs un de leurs grands arguments de vente. Adobe affirme néanmoins qu’il met fin à ce projet. Il continuera d’assurer un soutien technique et de publier des correctifs, mais il met fin au portage de son lecteur Flash pour les navigateurs des tablettes et smartphones.

Adobe s’est longtemps battu pour porter son lecteur Flash dans les terminaux mobiles et s’est heurté à un pilier lorsque Steve Jobs a annoncé qu’il n’était pas le bienvenu sur iOS et que la technologie était inadaptées à un usage mobile. On se souvient de sa lettre ouverte publiée en avril 2010 et déjà à l’époque, le HTML 5 semblait être plus avantageux (cf. « Steve Jobs crucifie le Flash »). Adobe a tenté de renverser la tendance. Après de nombreux retards, les plugins pour Android et le PlayBook ont fait leur apparition, mais les performances n’ont jamais été aux rendez-vous. Steve Jobs avait condamné les performances du Flash et la firme n’a jamais trouvé de réelles solutions à ce problème. Il y a eu des améliorations, mais rien d’unanimement convaincant.

De plus, le message d’Adobe, tel qu’il est retranscrit par ZDNet montre que l’un des gros handicaps au portage du Flash Player est la fragmentation des systèmes d’exploitation et des configurations matérielles. À l’heure où Adobe se serre la ceinture et qu’il licencie 750 employés, ce genre de projet est apparemment trop difficile à continuer.

MAJ 10h20 : Adobe tiendra une conférence pour les analystes financiers plus tard aujourd'hui. En attendant, un communiqué préliminaire donne crédit aux révélations de ZDnet. On peut y lire qu'Adobe va « réallouer ses ressources pour soutenir un investissement encore plus grand dans le HTML5 » et que « les ressources de Flash seront focalisées sur les usages web PC les plus avancés et sur les Apps mobiles ».

MAJ 15h20 : Danny Winokur, vice-président et directeur général de la branche Interactive Development  d'Adobe a confirmé la nouvelle dans un billet sur son blog.

« A l'avenir notre travail sur Flash pour les appareils mobiles visera à permettre aux développeurs Flash de packager des applications natives pour tous les app store importants en utilisant Adobe AIR. Nous arrêterons de développer le plug-in de navigateur Flash Player pour les nouveaux terminaux mobiles [...] après la sortie imminente de Flash Player 11.1 pour Android et BlackBerry PlayBook. »

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Sylvain37 , 9 novembre 2011 08:49
    \o/
  • toto408 , 9 novembre 2011 08:59
    /o\
  • swakk@guest , 9 novembre 2011 09:44
    deja sur pc les performances de flash sont pathétiques...
    ils font bien d'arreter et de passer a autre chose, ca poussera peut etre les editeurs a utiliser une technologie performante a la place de la leur
  • Afficher les 35 commentaires.
  • lucky79 , 9 novembre 2011 09:49
    Enorme, les Pro Apple vont troller sévère, et ils auront raison pour une fois ;) 
  • matthieu lamelot , 9 novembre 2011 09:56
    Je...
    Non, non, je me retiendrais, je ne dirais rien.

    Mais quand même.
  • -4 Masquer
    LVM , 9 novembre 2011 10:45
    lucky79Enorme, les Pro Apple vont troller sévère, et ils auront raison pour une fois


    Si tu veux parler de troll je dirais plutôt qu'il était dans le camp de ceux qui nous racontaient que Flash allait s'imposer partout, qu'il tournait déjà extraordinairement bien sur les smartphones/tablettes, qu'il était de toute façon impossible de s'en passer, et que Steve Jobs c'était qu'un menteur mégalomane qui ne faisait que dénigrer flash.

    Pour en revenir à la réalité des propos de Jobs, voilà ce qu'il a dit exactement dans sa lettre:

    1/ Flash n'est pas ouvert.
    Ce qui est vrai, Flash est un plugin fermé et propriétaire que seul Adobe détient et dirige la destinée. C'est donc assez contradictoire de pousser ce format à l'heure où l'on veut un Web ouvert. Ce qui est d'ailleurs le souhait d'Apple qui développe le Webkit et Safari, et utilise activement HTML5, CSS5 et Javascript.
    Et que voit-on aujourd'hui ? Adobe faire machine arrière, et décide finalement de se mettre au (vrai) web comme tout le monde.

    2/ L'argument du "vrai web"
    Le web sans Flash ne serait pas le web selon Adobe. La réalité montre aujourd'hui que le succès de l'iPad et de l'iPhone ont incité la quasi intégralité des grandes plateformes et sites à se mettre aux standards.
    Comme techniquement il n'y a aucun besoin de Flash pour afficher une vidéo, une animation ou une pub, l'argument d'Adobe ne tient plus.
    Reste les jeux, mais l'AppStore a démontré qu'on pouvait en avoir des tas (des dizaines de milliers) et diffusés de plein de façons différentes (gratuits, gratuits avec pub, gratuit avec in-app purchases, payants, ...).
    Donc de passer au natif demande évidement une adaptation des développeurs, mais le résultat est bien meilleur, et c'est un business qui marche bien.

    3/ Qualité, sécurité, et performance.
    L'abandon d'Adobe montre que ce dernier n'a jamais réussi à rendre Flash performant et convainquant sur mobile. Le manque de puissance de ses derniers sont un problème.
    Quand à la sécurité, on ne compte plus les trous de Flash, ce qui ne serait pas grave s'il n'était pas aussi répandu.

    4/ L'autonomie:
    Pas besoin de longue argumentation pour expliquer qu'un mobile ne doit pas voir sa batterie fondre comme neige au soleil.

    5/ L'interface tactile:
    Nombre de contenus Flash ont été prévus uniquement pour être utilisés avec un clavier et une souris, et sont donc incompatibles avec un usage tactile, ce qui casse complètement l'universalité du plugin.

    6/ Le nivellement par le bas, et le frein à l'innovation:
    Pousser tout le monde à utiliser Flash sur toutes les plateformes, c'est gommer toutes leurs spécifités.

    Conclusion:
    Flash c'était super du temps où l'informatique se résumait à des gros PC branchés sur une prise.
    Sauf que c'est justement pas du tout comme ça que l'informatique se développe. Elle devient au contraire de plus en plus mobile, et Apple pousse clairement dans ce sens.
    Jobs conseille aussi à Adobe de moins s'arcbouter sur une technologie révolue et de passer au HTML5. Finalement avec une bonne année de retard, et quelques colères et polémiques bien inutiles, Adobe se rend compte qu'au fond le patron d'Apple avait raison. Mais je comprend qu'Adobe ai pas apprécié qu'on lui explique comme faire marcher son business, sachant qu'à l'époque celui de Flash était encore fleurissant, et qu'ils ne voyaient rien venir.
  • magellan , 9 novembre 2011 10:49
    Dramatique... Adobe n'est pas uniquement victime des carences de flash, mais avant tout de l'incapacité des grandes structures à trouver des solutions pour faire converger l'informatique. Typiquement, il suffit de voir le nombre d'OS mobiles qui existent!
    - Nous, on fait du WPhone
    - Ah non, nous, on fait de l'android
    - Ah mais pas question, Symbian is on the top!
    - C'est une blague? Meego rules!
    - Et moi (dit le nain sautant au fond de la salle), moi je fais du propriétaire que personne connaît mais qui marche super bien.

    Etc etc.
  • Melaure , 9 novembre 2011 10:57
    Il auront mis du temps à comprendre et Steve aurait surement bien rigolé. Maintenant ce serait bien que tous les navigateurs se mettent au support complet de l'HTML5 et qu'il y ait moins de dispersion entre maintes technologies qui ne font que nuire à l'intérêt de l'utilsiateur (lui s'en moque, il veut juste que les sites passent bien sur tous les produits qu'il utilise).
  • -2 Masquer
    LVM , 9 novembre 2011 10:58
    @magellan

    Je ne vois pas ça comme une incapacité, c'est juste qu'ils n'en n'ont pas la volonté:
    1/ Parce que chacun veut s'imposer pour gagner plus de pognon.
    2/ Mais aussi parce qu'ils n'ont pas la même vision du futur, et que chacun croit sûrement être dans le vrai. L'avenir de la mobilité selon Google ou Apple, c'est pas la même chose, d'autant que leurs business modèles divergent largement.

    Néanmoins que tout le monde commence aujourd'hui à accorder ses violons sur HTML5 semble être un bon départ.
  • spae0899 , 9 novembre 2011 11:44
    Ah, flash n'est plus supporté ?
    Etrange...hum
  • luin@guest , 9 novembre 2011 12:05
    ♪┏(・o・)┛♪┗ ( ・o・) ┓♪┏ ( ) ┛♪┗ (° o・ ) ┓♪┏(・o° )┛♪
  • spae0899 , 9 novembre 2011 12:21
    Ô —»
  • malfretup , 9 novembre 2011 12:30
    @LVM

    J'ai trouvé tes deux interventions très bien :p 
  • Sylvain37 , 9 novembre 2011 12:30
    Dommage tout de même pour les codeurs Flash qui vont perdre une partie majeure de leur activité, mais il faut le voir comme évolution, pas comme un échec.
  • jey350 , 9 novembre 2011 12:49
    S'il le flash ne peut pas être affiché sur mobile, et que les mobiles sont de plus en plus nombreux, cela va aboutir à une disparition progressive de flash sur les sites grand public afin d'éviter aux développeurs de gérer un site avec et sans flash.
  • Kenelm , 9 novembre 2011 13:46
    En fait, y'a aucun problème avec Flash.

    Flash n'est pas ouvert, et seul Adobe décide. Mais en même temps, Adobe se base sur les retours de ses utilisateurs, ils font pas juste ce qu'ils veulent chez Adobe. En attendant, le HTML5 est peut-être ouvert, ça n'empêche pas que j'ai pas mon mot à dire dans sa définition. Qui en décide ? Indirectement, des grosses boîtes. La différence pour l'utilisateur final, elle est nulle, et la différence pour ceux qui mettent en oeuvre ces technologies, elle est très réduite. Au final, on se voit imposer du HTML5 comme on se voit imposer du Flash, ah mais "HTML c'est mieux parce que c'est ouvert !". D'ailleurs, le format SWF est relativement ouvert, mais bon...

    Flash présente des problèmes de sécurité. Comme tout ce qui est populaire, et ça on le sait bien. C'est pas inhérent à Flash, juste à tout ce qui est très répandu, comme de plus en plus les appareils mobiles qui sont ciblés, ou les navigateurs web qui font tourner du HTML5 en fait. "Ah oui mais y'a plusieurs navigateurs, c'est pas la faute du HTML5". Y'a pourtant tout ce qu'il faut pour créer sa propre machine Flash, mais trop peu s'y mettent...

    Flash plante et fait ramer le PC. Sauf que bon, de façon générale, Flash est très bien foutu. Le soucis, c'est son utilisation. Y'en a qui font n'importe quoi avec, et forcément derrière, ça tourne mal. Quand Flash est bien utilisé, tout va bien. Comme le HTML5. Je pense que tout le monde se souvient de cette fameuse animation de balles en HTML5 sur la home de Google qui mettait des Core i7 à genoux... même soucis. Comme je le dis toujours, attendez un peu que le moindre petit site aie une interface complète en HTML5 avec des effets graphiques de fou, et là vous ferez moins les malins. Et les pubs, on en parle pas. "Ah oui mais c'est la faute du navigateur".

    Flash fait des trucs qui peuvent être fait en HTML5. Mais en même temps, le HTML5 fait des trucs qui peuvent être fait par Flash. Super argument. Oui les deux sont similaires, c'est justement le point important.

    Flash utilise beaucoup de batterie. Autant qu'un navigateur qui fait tourner l'équivalent en HTML5.

    Flash ne gère pas les interfaces tactiles. C'est qu'une question de temps, le HTML4 ne le gère pas non plus, et les navigateurs encore moins.

    Flash sur toutes les plateformes, c'est aussi con que le HTML5 sur toutes les plateformes. Bah oui.


    Pour rappel, le SWF est un format décrivant une application interactive, lue par le player Flash. Le HTML5 est un format décrivant une application interactive, lue par un navigateur web. D'un point de vue informatique pur, c'est exactement la même chose. Ceux qui sont convaincus que le HTML5 est fondamentalement mieux n'ont juste rien compris à l'informatique, et éventuellement sont des gros abrutis.

    Tous les points noirs du Flash sont autant de points noirs du HTML5. La seule différence réelle, c'est que y'en a un libre, et un fermé. Sauf que bon, "libre" c'est pas libre pour tout le monde, et "fermé" ça veut pas dire hermétique. Au final, même cet argument ne vaut rien.

    Flash n'offre rien d'autre qu'une alternative. Et c'est dommage que ce soit abandonné, parce que le choix c'est toujours une bonne chose. C'est d'ailleurs ce qui a donné naissance au HTML5... et à Silverlight aussi. Bientôt y'aura plus que le HTML5, et une fois qu'on sera coincés avec cette merde, les mêmes que ceux qui étaient contre le Flash voudront autre chose...
  • draxssab , 9 novembre 2011 14:52
    Flash disparaîtra?
    Pas grave, sur Androïd on en a profité le temps que ça a duré (contrairement au possesseurs d'iOS) et on profite déjà du HTML5... Donc finalement ça vas seulement passer "dans le beurre" comme un changement mineur sur Androïd alors que les possesseurs de iGadget vont crier à la révolution.... mais en fait c'est seulement eux qui était privé tout ce temps...
  • PussInBoots@guest , 9 novembre 2011 15:12
    \o/
  • matthieu lamelot , 9 novembre 2011 15:44
    Citation :
    Flash disparaîtra?
    Pas grave, sur Androïd on en a profité le temps que ça a duré (contrairement au possesseurs d'iOS) et on profite déjà du HTML5... Donc finalement ça vas seulement passer "dans le beurre" comme un changement mineur sur Androïd alors que les possesseurs de iGadget vont crier à la révolution.... mais en fait c'est seulement eux qui était privé tout ce temps...


    :bounce: 
    On va créer un badge "Mauvaise Fois" spécialement pour toi.
  • qzdqzd@guest , 9 novembre 2011 16:41
    Bon débara
Afficher plus de commentaires