Se connecter / S'enregistrer

Toshiba présente le fog computing, la version peer-to-peer du cloud

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 3 commentaires

Toshiba vient d’annoncer avoir rejoint l’OpenFog Consortium qui fait la promotion du Fog Computing, une version du cloud computing qui se situe à la périphérie du réseau. Les acteurs militent ainsi pour le stockage point à point.

Fog computingFog computing

Décentraliser le cloud pour stocker pour faire de l’Internet, pas du initel

OpenFog regroupe déjà des acteurs comme ARM, Cisco, Dell, Intel et Microsoft. L’un des exemples de Fog Computing est la possibilité pour un objet connecté de parler directement à un autre objet ou à un ordinateur sans avoir à passer par un serveur cloud centralisant les données. C’est une notion qui tire parti des principes fondamentaux d’Internet (cf. « La vidéo du jour : faites-vous du minitel ou de l’Internet ? »)

Un retour vers le peer-to-peer

Un serveur central peut opérer des opérations de synchronisation ou de traitement des données, mais les données en elle-même ne sont pas au centre du réseau, mais à la périphérie. À terme, l’idée est néanmoins d’avoir les données, les applications et même la puissance de calcul en périphérie. Cela permet de réduire les temps de latence, la bande passante nécessaire et les besoins en infrastructures complexes et couteuses. Toshiba va contribuer ses puces et ses technologies de communication.



Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • chermositto , 11 mars 2016 10:37
    il manque des mots dans l'article et certaines tournures sont limites incompréhensibles.
    Pour le fog, en périphérie, c'est à dire chez qui ? Chez les particuliers ? Comme Microsoft qui s'invite sur les pc des particuliers avec W10 (p2p pour les mises à jour)
  • Chklang , 11 mars 2016 12:30
    Ca me rappel Symform qui propose depuis plusieurs années un Cloud participatif où chacun partage de l'espace de stockage afin de pouvoir mettre gratuitement les données sur le Cloud. Il y a toujours un site qui centralise pour l'accès à travers une interface web mais les nœuds se synchronisent tout seuls entre eux.
  • turlupin en ptard , 13 mars 2016 10:29
    Citation :
    Toshiba va contribuer ses puces et ses technologies de communication.

    :ouch:  Qu'est-ce que ce charabia ? Mauvaise nuit, David ?

    Donne nous un lien vers le texte en anglais, on se débrouillera pour le traduire et t'en faire profiter ;) 
  • 3 commentaires