Free se désengage-t-il de la fibre optique ?

Free se désengage-t-il de la fibre optique ? C'est ce qui semble ressortir d'un constat simple : 62 % des logements où Free devait installer la fibre ne sont pas équipés après six mois et l'opérateur se désengage de beaucoup de ceux-ci. Dans les faits, c'est essentiellement dans des soucis d'économie : Free avait accepté de fibrer énormément d'immeubles à un moment ou la législation ne permettait pas de partager de façon efficace les infrastructures. Concrètement, Free a promis la fibre à beaucoup de gens pour éviter de se retrouver exclus d'un marché prometteur, où l'opérateur dépense beaucoup d'argent (530 millions sur la première moitié de l'année).

Mais maintenant que l'accès aux infrastructures mutualisées est moins onéreux, Free fait donc visiblement le tri, au détriment des personnes qui attendaient le déploiement de la fibre optique et qui vont devoir demander à un autre opérateur de faire le travail. Notons que Free avait promis 4 millions de foyers raccordables à la fibre optique en 2012 et qu'il serait proche de ce nombre : il ne manquerait « que » 400 000 foyers pour atteindre l'objectif.

Au final, Free semble surtout garder de l'argent pour son réseau mobile : tant le déploiement du réseau 3G que la préparation du futur réseau 4G sont onéreux et c'est un domaine plus vital pour la société que le très haut débit, qui peine à s'imposer en France.