Free Mobile : un demi-réseau inactif ? [MAJ] Pour Orange tout va bien

On en parlait hier, les concurrents de Free Mobile — sans que l'on sache quel(s) concurrent(s) — ont dépêché des huissiers pour vérifier si le réseau du nouvel entrant était bien allumé. Aujourd'hui, un ingénieur de chez Orange indique — après un calcul contestable — que la moitié du réseau de Free Mobile ne serait pas active.

Un problème de calcul

Le constat d'Orange est simple : 85 % des appels effectués depuis une carte SIM Free Mobile passent par Orange, donc on peut déduire que 15 % des appels seulement passent sur le réseau de Free Mobile, alors que le lancement du réseau était lié à une couverture de 27 % de la population. Le calcul est simple, mais ne prend pas en compte deux points. Le premier, c'est que la couverture de Free Mobile est de 27 % (au moins) de la population, et pas du territoire. Concrètement, si les villes sont de la partie, le réseau est beaucoup moins dense en campagne. Mais on peut supposer que les gens qui vivent à la campagne s'abonnent aussi à Free Mobile. La seconde raison est plus technique : Free Mobile ne dispose que d'un réseau 3G et les appels passent par défaut sur le réseau 2G sur certains appareils (et donc le réseau d'Orange). De plus, les gens intéressés par l'offre à 2 euros de Free Mobile n'ont pas nécessairement un appareil 3G. Concrètement, il est assez logique de voir un déséquilibre à ce niveau.

Un problème de réseau

Selon Challenge, une autre raison est que le réseau de Free Mobile est actuellement assez léger. Dans un réseau mobile, les antennes sont reliées à un backbone (le pilier central du réseau) pour faire transiter les appels. Les données passent en fait du téléphone à l'antenne, sont transférées à une autre antenne via le backbone et ensuite envoyée au second téléphone. Et c'est au niveau de la liaison entre les antennes et le backbone que le problème se trouverait : Free Mobile aurait en fait câblé une partie des antennes avec une simple liaison cuivre (a priori de type SDSL) au lieu d'utiliser un lien rapide à base de fibre optique, par exemple. Le problème, c'est que le nombre d'appels simultanés est faible avec un lien « cuivre », et que dès que l'antenne est saturée, c'est le réseau d'Orange qui prend le relais automatiquement. Free Mobile a — toujours selon Challenge — utilisé une liaison « cuivre » pour accélérer le déploiement, en attendant de déployer des liaisons en fibre optique à terme.

Notons enfin qu'il semble difficile de trouver le réseau Free à Paris, ce qui a poussé les opérateurs à effectuer des tests.

Comme on le voit, le lancement de Free Mobile se fait un peu dans la douleur.

Mise à jour : selon Electron Libre, le directeur général adjoint et secrétaire général d'Orange — Pierre Louette — a affirmé qu'il n'y avait pas de problèmes avec le réseau de Free. De plus, même si Free Mobile coupe volontairement des antennes, l'accord d'itinérance n'est pas remis en cause.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
53 commentaires
    Votre commentaire
  • arcade78@guest
    Totalement contestable, sachan que free n'a pu installer ses antennes à paris suite au blocage de la mairie, il apparait clairement que ce calcul n'a aucune valeur et de plus etant abonné free mobile, je m'apersois que les antennes sont bien presente, le 20815 apparait bien sur mon telephone qui n'est pas encore sur free mobile (sa va pas tarder)
    arcade
    -1
  • happyjoey@guest
    Les attentes des utilisateurs d'aujourd'hui n'ont plus rien de comparables aux niveaux de services offerts par les 3 premiers opérateurs historiques lorsqu'ils ont démarré.

    Qui se souvient du réseau GSM qui ne fonctionnait que le long des autoroutes et qu'on perdait dès que l'on s'aventurait en pleine campagne ?

    Aujourd'hui, ce niveau de service serait évidemment inadmissible pour la plupart d'entre nous. Et pourtant... Nous étions facturés au prix fort !

    Aujourd'hui, on demande à Free Mobile de fonctionner aussi bien les 3 autres opérateurs en oubliant qu'ils ont mis des années à atteindre ce niveau de service...

    Tout en souhaitant payer le moins cher possible, évidemment...
    0
  • Anonyme
    Raison de plus pour détester Orange.
    Non mais ils espèrent gagner quoi avec ca??? Ils sont cons, c'est pas possible???


    Pour les clients Free, peu importe qu'actuellement ca passe part le réseau free ou réseau Orange, ca coûte pas plus cher au client, ce qui compte c'est que le clients aient un réseau, point.
    0