Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Free vs. YouTube : pas de bridage mais pas assez de capacité

Par - Source: Tom's Hardware FR | B 14 commentaires
Thèmes :

FreeFreeDepuis plusieurs mois, charger une vidéo sur YouTube n'est pas une sinécure pour les abonnés aux offres de Free : la liaison entre le site de Google et les utilisateurs de Freebox est très lente, et certains pensaient que cette lenteur était délibérée. L'ARCEP a donc mené une enquête sur cette « dégradation de la qualité de service perçue par les consommateurs » et a publié ses résultats.

Pas de bridage

L'ARCEP explique d'abord la structure actuelle du réseau en France : on a d'abord les FAI français, qui ont des accords de peering et une capacité d'environ 500 Gb/s en interne (entre eux). On a ensuite les différents hébergeurs et les systèmes de cache (CDN, etc.), avec une capacité d'environ 500 gigabits/s avec les FAI français. Entre les clients (professionnels ou personnels), il y a un trafic d'environ 3 Tb/s. Enfin, la liaison entre les FAI et les autres opérateurs (en simplifiant, ce qui n'est pas en France) nécessite environ 2 Tb/s. Il s'agit de chiffres de 2011 et du trafic réel, pas nécessairement la capacité théorique des lignes.

On trouve deux façons de communiquer : dans le premier cas, on parle de peering, qui est en simplifiant un échange gratuit — souvent — entre deux fournisseurs, en fonction des capacités des opérateurs. Les liens de peering ont une capacité fixée au départ, et sont généralement symétriques (le trafic entrant doit être proche du trafic sortant). Le second cas est le transit, qui est un lien payant, sans contrepartie au niveau du trafic. Bien évidemment, les opérateurs préfèrent les accords de peering aux accords de transit.

L'ARCEP indique d'abord que — en général — les FAI ne sont pas capables d'écouler la totalité du trafic des utilisateurs en heure de pointe. Il est donc « normal » que des problèmes de congestion apparaissent à certains moments. Concrètement, aux heures de pointe, le lien de peering entre Google et Free est assez vite saturé, en partie parce que le trafic venant de Google est asymétrique : il y a beaucoup de trafic entrant (de Google à Free) mais pas beaucoup de trafic sortant (de Free à Google). Une fois le lien saturé, les données passent par un lien de transit, qui est payant, donc limité par Free pour des raisons de coût.

Comme on le voit, l'ARCEP indique bien qu'il y a une congestion, qu'elle est liée à Free, mais elle indique aussi qu'il n'y a pas de bridage délibéré de la part de Free : Free ne vise pas spécialement YouTube, car tous les services sont touchés de la même façon. L'ARCEP indique par ailleurs que la dégradation est perceptible par les utilisateurs sur des services comme YouTube parce que la vidéo en ligne est plus sensible à la latence que d'autres types de services.

Dans les faits, l'enquête de l'ARCEP n'apporte pas vraiment de réponse : elle indique simplement que le réseau de Free n'est pas dimensionné correctement pour les usages récents, qui font énormément usage de de la vidéo en ligne. On peut d'ailleurs indiquer que les autres FAI souffrent de temps en temps du même problème, même si c'est moins perceptible par les utilisateurs.

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • CinPoU , 22 juillet 2013 17:34
    Citation :
    Depuis plusieurs mois, charger une vidéo sur YouTube n'est pas une sinécure pour les abonnés aux offres de Free : la liaison entre le site de Google et les utilisateurs de Freebox est très lente.

    Free vs. YouTube : pas de bridage mais pas assez de capacité : Lire la suite


    Comment expliquer que quand j'utilise un proxy pour charger une video youtube, le débit est décuplé?
  • CinPoU , 22 juillet 2013 17:35
    Comment expliquer que quand j'utilise un proxy pour charger une video youtube, le débit est décuplé?
  • -3 Masquer
    magellan , 22 juillet 2013 18:03
    En gros, imagine que ton opérateur et toi soyez liés à travers une série de routes calibrées pour un débit donné. Maintenant, imagine que le lien entre Free et Youtube soit lui aussi calibré. Tu te doutes bien que Free et Youtube ont d'autres routes pour les autres utilisateurs...

    Donc, en passant par Free tout court, les utilisateurs de Free consomme le débit disponible; avec un proxy, tu consommes sur une autre "entrée/sortie" de chez Youtube, ce qui peut tout à fait accélérer le fonctionnement... ou bien au contraire le réduire à néant.

    Cependant, Free a bel et bien bridé youtube, c'est avéré, mais là, après plaintes et enquêtes, ils ont fait sauter la pseudo limitation.
  • Afficher les 14 commentaires.
  • Chklang , 23 juillet 2013 00:57
    Donc en gros il suffierais à Free de faire des DDOS sur google pour faire sauter les problèmes de débit?? Vraiment débile cette logique!! Google est bien content d'avoir plusieurs millions d'utilisateurs venant de chez free tous les jours sur leur réseau!
  • magellan , 23 juillet 2013 09:38
    Ca n'est pas comme ça que ça marche!
    Schématiquement, le problème se pose sur les intermédiaires et sur qui va payer la note des "tuyaux" de connexion. Free a voulu faire "chanter" Youtube (comme ils l'ont fait avec Dailymotion) de sorte à ce que la note soit partagée... Mais youtube c'est Google, donc un monstre tentaculaire quasi inattaquable, tant côté business que côté infrastructures.
    Pour le Ddos? non... Comment décrire la chose? Comme un péage gigantesque où youtube "oriente" les grosses connexions. Free ayant son bout de connexion sur son périmètre, une fois saturée plus moyen de réorienter facilement (en théorie) le flux des utilisateurs sur une autre entrée du network. C'est ça que fait le proxy cité précédemment: faire croire à youtube que la connexion provient non plus de Free, mais d'un autre FAI/réseau. Donc une Ddos n'aura aucun impact sur le débit disponible pour Free.

    Et pour le "Google est content", non encore une fois: tout dépend comment on regarde la chose. S'il s'agit de rémunération par la publicité, en principe oui c'est intéressant, par contre s'il s'agit de regarder le coût structurel et réseau que cela engendre, cela devient tout de suite plus difficile à analyser. Si Free a fait la guerre à youtube, c'est avant tout pour que youtube s'acquitte d'une partie de la note. Or, ce n'est pas le cas.
  • fitfat , 23 juillet 2013 15:45
    Quand t'as un client qui envoi quelques Ko et en face un serveur qui envoie plusieurs Mo, faut bien que quelqu'un paye la différence. Est-ce au client qui fait la demande ou au serveur qui envoi ou au 2 de partager ?
    C'est ça la vrai question.
  • magellan , 23 juillet 2013 15:53
    Citation :
    Quand t'as un client qui envoi quelques Ko et en face un serveur qui envoie plusieurs Mo, faut bien que quelqu'un paye la différence. Est-ce au client qui fait la demande ou au serveur qui envoi ou au 2 de partager ?
    C'est ça la vrai question.


    Aucune idée personnellement. Il y a tellement d'intermédiaires qui spéculent sur la bande passante que je ne sais pas trop quoi en penser; Aujourd'hui, le réseau est complètement mondial, et il y a énormément de bouts intermédiaires où chacun veut toucher son dû... Ce qui en soi n'est pas ridicule ni illégitime. Là où ça devient délicat, c'est de voir qui va sortir le chéquier. Techniquement, ce serait plus à youtube d'être le payeur... enfin c'est cela qui semblerait, de prime abord, légitime. Maintenant je suis dans le doute, au titre que c'est aussi la masse des clients à l'autre bout qui engendrent ces flux de données!
  • Lockon28 , 24 juillet 2013 00:02
    Maintenant, ce n'est plus seulement Youtube qui est bridé mais tous les services Google.
    On ne peut plus voir ses mails correctement avec Gmail, il m'arrive même que les recherches sur Google prennent un temps fous.
    Par contre depuis que j'utilise un VPN tout va pour le mieux, je peux utiliser tous les services à fond.
    C'est quand même incroyable que l'on soit obligé de payer un VPN en plus du forfait free mensuel pour pouvoir utiliser internet normalement. Et ça dure depuis des mois et des mois sans que rien ne change et sans que l'on ai un espoir d'amélioration de la part de free.
    Quand l'Arcep dit que ce n'est pas du bridage c'est n'importe quoi. Free ne veut pas payer des "tuyaux" plus gros donc pour moi c'est une forme de bridage délibéré.
  • -1 Masquer
    tantal_fr , 24 juillet 2013 08:52
    Citation :
    Maintenant, ce n'est plus seulement Youtube qui est bridé mais tous les services Google.
    On ne peut plus voir ses mails correctement avec Gmail, il m'arrive même que les recherches sur Google prennent un temps fous.
    Par contre depuis que j'utilise un VPN tout va pour le mieux, je peux utiliser tous les services à fond.
    C'est quand même incroyable que l'on soit obligé de payer un VPN en plus du forfait free mensuel pour pouvoir utiliser internet normalement. Et ça dure depuis des mois et des mois sans que rien ne change et sans que l'on ai un espoir d'amélioration de la part de free.
    Quand l'Arcep dit que ce n'est pas du bridage c'est n'importe quoi. Free ne veut pas payer des "tuyaux" plus gros donc pour moi c'est une forme de bridage délibéré.


    Faut pas exagérer quand de même, étant client de free, et à pars youtube (qui s'est arrangé dernièrement), je ne perçois aucun ralentissement.
    De même que dire que internet=google, faut oser :o  ; rien ne t'oblige à utiliser les services de google.

  • -1 Masquer
    fitfat , 24 juillet 2013 09:22
    Lockon28>Et rien ne t’empêches de quitter Free.
    Quand a Free qui devrait payer, ce n'est pas aussi simple, cf. mon post précédent.
  • magellan , 24 juillet 2013 15:36
    +1. Fitfat et moi précisons nos doutes sur qui doit casquer. Techniquement, c'est retors, car c'est youtube qui émet énormément, mais à la demande de Free!
  • Lockon28 , 25 juillet 2013 13:00
    Citation :
    Faut pas exagérer quand de même, étant client de free, et à pars youtube (qui s'est arrangé dernièrement), je ne perçois aucun ralentissement.
    De même que dire que internet=google, faut oser :o  ; rien ne t'oblige à utiliser les services de google.

    Bas pourtant quand je veux récupérer mes mails ça prend un temps fou à chaque fois alors que par le VPN en 1 ou 2 secondes c'est fait.
    J'ai plus de soucis avec la recherche google mais pendant 1 ou 2 mois, ça n'arrêtais pas de mettre des plombes pour trouver une réponse.
    Et puis j'ai jamais dit que Google=internet mais quand tu as ta boite mail chez eux, que t'es habitué à faire des recherches avec Google car les autres sont pas top et que tu regardes ou que tu fais des vidéos sur Youtube, ça pose forcement un problème.
    Et qui ne va pas sur Youtube au moins une fois de temps en temps franchement? C'est devenu un incontournable du net quand même donc je trouve qu'il devrait assurer un service exemplaire pour ce genre de site.
    Je vais pas quitter Free car à part ça je suis entièrement satisfait et pour avoir déjà tester Orange et Neuf, pour moi Free y a pas mieux en terme de FAI surtout avec la Freebox Revolution.
  • fitfat , 25 juillet 2013 17:45
    Si je suis bien, Free et Youtube se sont mis d'accord pour un partage gratuit de BP jusqu'à 2To/s (peering). Free paye de sa poche disons 500Go/s supplémentaires (transit). Problème, aux heures de pointes, la BP monte jusqu'à 3To/s. Manque 500Goo/s que Free aimerait bien que Google prenne à sa charge.
  • mohrad , 3 octobre 2013 01:28
    Finalement c'est un manque de capacité alors.. Je croyais que c'était un bridage.. J'utilise http://comment-changer-son-adresse-ip.fr/comment-utiliser-youtube-avec-free-sans-bridage/ depuis un moment et je n'ai plus aucun souci comme quoi..