Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Freescale combine CPU et encre électronique

Par - Source: Freescale | B 0 commentaire

Freescale, un fabricant de CPU (c'est l'ancienne branche dédiée aux processeurs de Motorola) vient d'annoncer une puce dédiée aux livres électroniques. Produite en partenariat avec E Ink, elle intègre en fait un contrôleur vidéo destiné aux écrans eInk et un processeur de la série i.MX de chez Freescale, le tout dans la même puce (SOC, System On a Chip).

Le contrôleur Vizplex est celui utilisé par la majorité des livres électroniques et les puces Freescale sont en fait des processeurs ARM, connu aussi sous le nom de DragonBall. Sony, un des plus gros vendeurs de livres électroniques dans le monde, utilise d'ailleurs déjà des puces Vizplex et des processeurs DragonBall dans ses livres électroniques. Selon Freescale, ce SoC devrait permettre de proposer des produits moins onéreux (il faut compter 200 € pour un livre électronique de 6 pouces) et surtout permettre l'intégration de ce type de solution dans des domaines inédits, par exemple un écran secondaire sur un PC portable.

En pratique, les écrans eInk souffrent toujours d'un problème de réactivité, ce qui les rend peu utiles pour un usage autre que la lecture, mais ils excellent dans ce dernier domaine (même si les versions tactiles, qui utilisent une surcouche pour la gestion des doigts, posent des problèmes de contraste).

Il y a 0 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires