Fusion Render Cloud : l'idée folle d'AMD

Lors de sa Keynote introductive du CES, AMD a lancé un drôle de pavé dans la mare : le Fusion Render Cloud. L'idée, qui nous paraît assez folle est celle-ci : déléguer le rendu des jeux vidéo ou autres applications 3D très gourmandes à un super serveur, qui renvoie ensuite le rendu précalculé à n'importe quelle machine via le réseau. Selon AMD, on pourrait ainsi jouer aux derniers titres même sur un netbook. Autre exemple : on pourrait visionner un film haute définition sur son téléphone portable dans les transports, et continuer la séance sur sa télévision full HD une fois rentré chez soi, sans interruption. Enfin, et peut-être surtout, ce "Render Cloud" pourrait donner des ailes aux studios cinématographiques en leur donnant les moyens de créer des effets spéciaux beaucoup plus complexes.

Jouer sur un supercalculateur graphique

La magie derrière ce nuage de calcul consistera bien sûr en de nombreux CPU et GPU Phenom II et Radeon. Mais AMD comptera aussi sur la plateforme logicielle développée par une start-up : OTOY. Le premier "Render Cloud" sera mis en production au second semestre 2009. Grâce à la puissance combinée de plus de 1000 GPU, il devrait pouvoir dépasser le seuil symbolique du petaFlops, et du million de threads simultanés.

Un nouveau modèle à inventer

Cette initiative d'AMD nous laisse perplexes. Non seulement il nous semble utopique de penser que la bande passante et la fiabilité des connexions internet (et notamment mobiles) actuelles suffiront à satisfaire les besoins de millions de joueurs, mais en plus il nous semble qu'AMD se coupe l'herbe sous le pied : si le Render Cloud rend la carte graphique interne du PC inutile, à qui AMD vendra-t-il ses Radeon ? Et vous, seriez-vous prêt à abandonner votre carte graphique pour faire confiance à méga-serveur ?

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
  • Encore une idée fumeuse d'AMD pour continuer à exister.
    -4
  • Effectivement d'un point de vue technique ça semble être compliqué.
    Le concept me semble boiteux..
    Surtout que la tendance jusqu'ici était de "mutualiser" les ressources des "personnal computers" sur la toile afin d'émuler des supercalculateurs... Je veux bien qu'on m'explique comment faire l'inverse.
    0
  • à la deuxième question, ma réponse est claire et nette, c'est non, je ne risque pas de faire confiance, au vu du débit plus que variant et allant à la baisse continuellement, à un serveur pour afficher des images 3D....
    0