Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Overclocking (refroidissement par air)

Test AMD Bulldozer : FX-8150
Par

D’après les ingénieurs d’AMD, Bulldozer a été conçu pour exécuter un nombre instructions par seconde (IPC) stable et permettre des fréquences élevées. On s’attend donc logiquement à un beau potentiel d’overclocking.

AMD a quelque peu tué le suspense en nous envoyant un guide d’overclocking, qui donne des prévisions basées sur les essais réalisés en interne : l’équipe d’AMD a ainsi pu atteindre 4,6 GHz stables sur tous les cores avec un dissipateur à air et 4,9 GHz en watercooling. L’azote puis l’hélium liquide, utilisés pour trouver un écho médiatique et prouver l’absence de « cold bug », leur ont permis d’atteindre respectivement 7,7 et 8 GHz (tous cores actifs).

Le FX-8150 affiche une fréquence native de 3,6 GHz. Le Turbo Core intermédiaire (pallier que les 8 cores peuvent atteindre en simultané) est à 3,9 GHz et enfin, le Turbo Core maximal (jusqu’à 4 cores actifs) plafonne à 4,2 GHz.

De notre côté, nous avons atteint 4,5 GHz stables sur tous les cores avec une tension de 1,425 Volt. Le benchmark sous SolidWorks 2010 n’a alors duré que 2 minutes et 57 secondes contre 3’24 à fréquence d’origine, mais on était vraiment aux limites de la stabilité (nous ne sommes pas habitués à voir des températures supérieures à 66°C sur des puces AMD comme on peut le voir ci-dessous).

On pourrait opter pour une approche plus fine en baissant la fréquence du bus via l’AMD Overdrive tout en configurant de manière agressive les états processeur P1 et P0 du mode Turbo Core, de manière à mieux gérer les modules inactifs. Les programmes multithreads n’y gagneraient pas grand-chose, mais on aurait ainsi plus de chances d’atteindre des fréquences optimales à moindre tension dans le cas de logiciels comme iTunes et WinZip, qui n’utilisent qu’un seul core.

Echelonnement des performances mémoire

Grâce aux améliorations apportées par le socket AM3+, Bulldozer propose un contrôleur mémoire bien plus souple que son prédécesseur : le débit de données maximum est officiellement de 1866 MT/s, mais on peut aller encore plus loin avec une bonne carte mère.

A 1600 MT/s, le FX-8150 peut rivaliser avec Sandy Bridge, ce qui est assez impressionnant quand on considère la bande passante du Phenom II X6 avec deux canaux de DDR3.

Peut-on justifier l’achat d’un kit mémoire haute fréquence pour une configuration à base d’AMD FX ? Après avoir été jusqu’en DDR3-1600 avec deux barrettes de 4 Go, nous sommes passés à un kit 2x2 Go en DDR3-2133 pour évaluer le gain de performances sous WinRAR, programme que l’on a déjà vu sensible aux performances mémoire par le passé.

SiSoft Sandra 2011 illustre le fait que la bande passante mémoire continue d’augmenter jusqu’à la limite officielle du contrôleur, mais WinRAR montre que des gains apparemment conséquents en bande passante ne se traduisant pas par une augmentation proportionnelle des performances en pratique. Ceci étant dit, il est toujours bon de savoir que l’on peut gagner en performance lorsque l’on est prêt à optimiser la gestion mémoire.

Quid du refroidissement ?

AMD a prévu de lancer ses FX version boîte avec le même dissipateur que ceux des Phenom II X4 et X6 Black Edition. Plusieurs rumeurs suggèrent que le géant de Sunnyvale pourrait vendre certains modèles avec des kits watercooling prêts à l’emploi, ce qui est véridique mais limités à certains marchés dont le Japon en premier lieu. La possibilité de voir ce genre d’offre arriver en France n’est pas exclue mais nous n’avons aucune visibilité sur les disponibilités. De même, AMD devait nous envoyer un de ces watercooling mais nous n’avons rien reçu à ce jour.

Donnez votre avis