Revue de tests : Radeon R9 380X

Nos confrères du Comptoir du Hardware ont récemment mis en ligne un test de la Radeon R9 380X, une carte graphique  équipée d'un chipset Tonga avec 2048 unités de calcul (ainsi que 128 TMUs et 32 ROPs) fonctionnant normalement à 970 MHz et de 4 Go de mémoire tournant à 1425 MHz sur un bus 256-bit.

Pour l'occasion, c'est une Gigabyte R9 380X G1 Gaming, un modèle doté d'un système de refroidissement maison, qui a accepté de passer quelques temps sur le banc de torture...

En septembre 2014, AMD lançait Tonga, un GPU utilisant la dernière itération de son architecture GCN, destiné à remplacer le vaillant Tahiti officiant depuis 2 "générations commerciales" (HD 7900 et R9 280). Pourtant, seule la version pro, qui désigne dans la nomenclature du concepteur une puce généralement amputée de quelques unités de calcul et texturing, fut commercialisée au travers de la R9 285. Cette dernière accompagnée d'une légère augmentation de fréquence et d'une variante à 4 Go fut renommée en R9 380 cet été, mais toujours pas trace d'une version "XT" de Tonga. Fin novembre,  AMD mettait un terme à cette attente en dévoilant la R9 380X, utilisant cette fois un GPU complet ou presque... En effet, à l'instar de toutes les autres versions déjà commercialisées, le bus mémoire d'une largeur réelle de 384-bit a été limité à 256-bit dans un souci d'économie. Avec un prix public officiel de 260€, soit en hausse notable par rapport aux R9 380, la nouvelle venue parvient-elle à proposer des prestations en adéquation ? Verdict dans ce dossier avec notre protocole de test largement remanié pour l'occasion.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire