Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Le GPS de l'Asus U3S travaille en partie logiciellement

Par , 2007-11-08 - Source: PRnewswire | B 4 commentaires

Nous vous avions déjà parlé du U3 d’Asus, un PC portable équipé d’un écran de 13,3 pouces et surtout d’une puce GPS. Et bien ce PC portable inaugure une nouvelle technologie GPS “innovante”, la gestion des informations au niveau logiciel, et plus matériel.

Passer du matériel au logiciel, c’est rare

Alors qu’on essaye de passer à des solutions matérielles pour la majorité des applications et des périphériques (généralement pour des questions de performances), le U3 utilise une solution en partie logicielle, ce qui est assez étonnant. C’est le swGPS Spot de NXP qui a été choisi par Asus. Cette solution a un gros avantage : limiter les coûts. En pratique, seule la partie réception de la puce GPS est présente (en interface PCI-Express ou USB) et toute la partie traitement du signal, généralement gérée par une puce dédiée, est à la charge du processeur.

Une solution peu adaptée aux PC portables

Le problème, c’est que ce traitement n’est pas anodin : NXP parle d’environ 15 % de charge processeur sur un Pentium-M 1 GHz et 5 % sur un Pentium Core Duo 2,18 GHz (sic). Étant donné qu’en pratique le U3S travaille avec des processeurs qui descendent à seulement 800 MHz dans certains cas (mode Speedstep améliorée), la charge induite par le traitement du signal risque d’être assez importante et d’avoir un impact sur l’autonomie.

Un avantage sur l’évolutivité

Un des seuls avantages de la solution, c’est une mise à jour facile : quand Galileo arrivera (le système européen, concurrent du GPS, prévu pour 2012), il sera possible de mettre à jour le système, par exemple. L’autre possibilité intéressante, c’est une recherche plus rapide à travers des données téléchargées (comme le A-GPS), même si d’autres puces qui gèrent le tout en matériel peuvent parfaitement utiliser ce mode.

Au final, on se rend compte que la solution sert surtout à diminuer le coût de l’intégration du GPS, et ne sert pas véritablement l’utilisateur (elle est même pénalisante dans certains cas).

Afficher 4 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • fg03 , 14 septembre 2007 18:40
    D'un autre côté si cet ultraportable sert de navigation GPS... on fait pas du Lightwave en même temps.
    Mais bon moi je suis plutot pour les GPS que l'on puisse mettre aussi bien sur un PDA qu'un portable... la cette solution est inhérente au PC
  • wrongillusion , 16 septembre 2007 18:05
    euh vous vous avancer grave de trop sur une éventuelel compatibilité avec le systéme Galileo... mettez d'énorme pincettes... je pense pas que se soit les mêmes fréquences et donc que le récepteur soit inutilisable quoiqu'il arrive...
  • dandu , 17 septembre 2007 11:43
    ce sera les mêmes fréquences, c'est annoncé (enfin, en tout cas une option)

    et l'info vient du communiqué de presse officielle de NXP (constructeur du chip en question)
  • wrongillusion , 17 septembre 2007 13:26
    oky alors merci d'avoir enlever ce gros doute, reste a savoir si c'est pas uen fausse info commerciale... on est pas pret de savoir vu l'état d'avancement de Galliléo