On a testé Hadopi : bannissez le WEP !

L'HADOPI a annoncé avoir envoyé ses premiers emails d'avertissement aux internautes téléchargeant illégalement films, musiques et autres oeuvres protégées par le droit d'auteur. Ces emails se fondent sur l'observation des adresses IP utilisées pour le téléchargement. Du coup, certains pirates peu scrupuleux peuvent chercher à mettre à profit la bande passante de leurs voisins en se connectant à leur réseau WiFi. Ne dit-on pas qu'une clé WEP se casse en cinq minutes ? Il était temps de faire le point sur la sécurité des mots de passe WiFi.